Vidéo : Andrea Laszlo de Simone – Immensità

Immense Andrea Laszlo de Simone. Non pas par la taille de ses moustaches mais par la magnificence de son dernier disque, Immensità et ses quatre chansons d’italo-pop sardanapalesque !

Ecouter Immensità est une expérience éminemment sensuelle. On est pris par ces chœurs phosphorescents, ces arrangements gargantuesques et cette langue émoustillante. Mais les images de la divine Bardot dans le film de Louis Malle, Vie privée exacerbent cet érotisme et l’on a envie terriblement d’être le vent dans la chevelure de BB. « Toujours faire des choix de cœur, s’excuser pour une erreur, c’est aussi ça l’immensité » chante Andrea Laszlo de Simone. Et sur La nostra fine, il poétise le réel dans la grande tradition de la chanson italienne, « tu sais ce qui s’est passé, la vie choisit pour nous, on peut en parler si tu veux, mais… la nuit est venue pour nous, c’est notre fin à tous. »

Andrea Laszlo de Simone sera en concert au Printemps de Bourges (Auditorium) le 23 avril avec Pomme et Tora.
Immensità est disponible chez Ekleroshock / Hamburger Records / Caroline.

Andrea Laszlo de Simone – Immensità

Tutta la volontà
D’un tratto se ne va
Di fronte all’ovvietà
Tutto questo è immensità
E lavorare per 10 ore
Compiere sempre scelte di cuore
Chiedere scusa per un errore
Anche questa è immensità

Tutta la realtà è immensità
Come il sogno poi si dissolverà
Da domani rinizierà una nuova immensità
Da domani
Da domani
Da domani

Andrea Laszlo de Simone – La nostra fine

Andrea Laszlo de Simone – Mistero

Andrea Laszlo de Simone – Conchiglie

Andrea Laszlo de Simone - Immensità

Andrea Laszlo de Simone - Immensità

Tracklist : Andrea Laszlo de Simone - Immensità
  1. Immensità
  2. La nostre fine
  3. Mistero
  4. Conchiglie

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

PB20_DA_annonce-PDBi_actu-660x440

Imaginez le Printemps !

Le Printemps de Bourges c’était comme chaque année le premier pétard du feu d’artifice des festivals jusqu’à la fin de l’été. La météo sanitaire en a décidé autrement mais Bourges n’abdique pas en proposant aux dates prévues de son édition 2020, du 21 au 26 avril, un Printemps Imaginaire où artistes et festivaliers pourront réinventer […]
Inouis-2020

Inouïs iNOUïS !

Les iNOUïS du Printemps de Bourges, dispositif national de repérage et de sélection de nouveaux talents artistiques s’appuyant sur 28 antennes territoriales françaises et francophones permet chaque année les artistes de demain. Les iNOUïS 2020 ce sont 34 groupes ou artistes à découvrir au 22 d’Auron au Printemps de Bourges du 21 au 26 avril.
MellaNoisEscape - Heartbeat of the Death

Vidéo : MellaNoisEscape – Heartbeat of the Death

Non, ce n’est pas le titre du premier épisode de la huitième saison de GOT. Pourtant, les paysages, les lieux et les visages filmés par Gaétan Chataigner pour illustrer Heartbeat of the Death qui donne son titre à l’excellent album de MellaNoisEscape sont somptueux.

Plus dans Son du jour

Lamaisontellier-b-a-u

Vidéo : La Maison Tellier – B.A.U

La Maison Tellier est un faiseur d’images. A l’écoute de B.A.U, le décor est succinct, les personnages esquissés et pourtant on se fait un film.
Jonile-nomade

Vidéo : Joni Île – Nomade

La grisaille de décembre vous donne le spleen ? Vous voulez vous réchauffer à peu de frais ? Il faut écouter Joni Île et son nomade qui migre dans l’Ain.
Chassol-ludi

Vidéo : Chassol – Ludi

Il y a peu de concert où l’on ressort différent. Ceux de Chassol en font partie. C’est une expérience musicale et humaine qui change notre regard sur le monde. Avec Ludi, Chassol est au sommet de son art de l’Ultrascore, les mélodies se nourrissent des images, des voix, des dialogues, des bruits, au final de […]
Jadepappagallo-rienfoutreici

Vidéo : Jade Pappagallo – Rien à foutre ici

Alors que vient de sortir l’excellent film de Blandine Lenoir, Annie Colère, formidable piqûre de rappel dans une France qui serre plus les cuisses qu’elle ne les écarte, Jade Pappagallo balance un bon jab qui reveille les consciences.