Danzig Sings Elvis

Qu'est-ce qui est plus ringard qu'un disque de reprises d'Elvis Presley par Danzig ? Un disque de reprises d'Elvis Presley par Danzig. L'ex-Misfits se fait étriller par la critique. Il faut dire que le contenant ne fait pas rêver. Par contre, le contenu vaut plus que le détour.


Évidemment, l’artwork laisse à désirer.
Évidemment, la voix laisse un goût parfois amer. On se met à penser immédiatement aux American Recordings de Cash. Glenn Danzig a perdu sa voix au cours des années 90 à force d’hurler contre tout le monde et tente de faire au mieux.
Évidemment, Joey Castillo (Queens Of The Stone Age) et Tommy Victor (Prong) montent au front pour accompagner Danzig et doivent se sentir bien seul.
Évidemment, le disque aurait dû sortir sur le label de Rick Rubin comme Danzig III: How The Gods Kill et ses prédécesseurs. Au lieu de cela, ce disque sort chez Cleopatra Records, le label qui a au moins eu le mérite de remettre les Warlocks à flot.
Évidemment, le disque aurait dû être produit par Rubin comme les premiers Danzig.
Tout aurait dû avoir une autre gueule. Mais pourtant, ça le fait.

Tout semble fait de bric et de broc. Et tout tient par miracle. La voix est fatiguée mais elle avance, comme guidée par Elvis. Danzig avait déjà repris le King du temps des Misfits. L’affaire avait une autre gueule. Là, nous sommes face à fan de 64 ans qui se dit qu’il doit tout à son idole. Danzig a collaboré et écrit pour les plus grands. A 64 ans, il franchit enfin le Rubicon et rend hommage à son idole de toujours. La démarche coche toutes les mauvaises cases (label, producteur, etc.). Mais on écoute avec attention ces reprises et on surprend à laisser le disque tourner jusqu’à la fin. Et à la remettre.

Danzig - Danzig Sings Elvis

Danzig Sings Elvis de Danzig est disponible chez Cleopatra Records.

Danzig - Danzig Sings Elvis

Tracklist : Danzig - Danzig Sings Elvis
  1. Is It So Strange
  2. One Night
  3. Lonely Blue Boy
  4. First In Line
  5. Baby Let’s Play House
  6. Love Me
  7. Pocket Full Of Rainbows
  8. Fever
  9. When It Rains It Really Pours
  10. Always On My Mind
  11. Loving Arms
  12. Like A Baby
  13. Girl Of My Best Friend
  14. Young And Beautiful

Danzig Sings Elvis
7/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Brlin-stateoffear

[EXCLU] Vidéo : Bärlin – State of Fear

Attention, ce titre n’est pas en faveur de la retraite à 64 ans. La crainte doit changer de camp. Il ne reste que la poussière de nos rêves. La tempête doit tout emporter.
Daughter-beonyourway

Vidéo : Daughter – Be On Your Way

« Je pense que c’est plus optimiste que nos précédents disques ». Be On Your Way s’ouvre sur des guitares scintillantes et des lueurs blafardes. Une sortie du tunnel ? Quand point la batterie, la lumière se fait et on avance sur le chemin.
Heyheymymy-restlessmind

Vidéo : Hey Hey My My – Restless Mind

« Quand je regarde la poitrine d’une femme, je vois double » affirmait Jules Renard. Hey Hey My My nous reveille en pleine nuit avec ce Restless Mind agité avant la sortie de leur nouvel album, High Life chez Vietnam le 3 février.

Plus dans Chroniques d'albums

Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.
Nickwheeldon-gift

Nick Wheeldon – Gift

Nick Wheeldon nous a fait cette année un beau cadeau avec Gift, un classique instantané dès la première écoute pour les Fragile Minds dont on fait partie.
Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?