Danzig Sings Elvis

Qu'est-ce qui est plus ringard qu'un disque de reprises d'Elvis Presley par Danzig ? Un disque de reprises d'Elvis Presley par Danzig. L'ex-Misfits se fait étriller par la critique. Il faut dire que le contenant ne fait pas rêver. Par contre, le contenu vaut plus que le détour.


Évidemment, l’artwork laisse à désirer.
Évidemment, la voix laisse un goût parfois amer. On se met à penser immédiatement aux American Recordings de Cash. Glenn Danzig a perdu sa voix au cours des années 90 à force d’hurler contre tout le monde et tente de faire au mieux.
Évidemment, Joey Castillo (Queens Of The Stone Age) et Tommy Victor (Prong) montent au front pour accompagner Danzig et doivent se sentir bien seul.
Évidemment, le disque aurait dû sortir sur le label de Rick Rubin comme Danzig III: How The Gods Kill et ses prédécesseurs. Au lieu de cela, ce disque sort chez Cleopatra Records, le label qui a au moins eu le mérite de remettre les Warlocks à flot.
Évidemment, le disque aurait dû être produit par Rubin comme les premiers Danzig.
Tout aurait dû avoir une autre gueule. Mais pourtant, ça le fait.

Tout semble fait de bric et de broc. Et tout tient par miracle. La voix est fatiguée mais elle avance, comme guidée par Elvis. Danzig avait déjà repris le King du temps des Misfits. L’affaire avait une autre gueule. Là, nous sommes face à fan de 64 ans qui se dit qu’il doit tout à son idole. Danzig a collaboré et écrit pour les plus grands. A 64 ans, il franchit enfin le Rubicon et rend hommage à son idole de toujours. La démarche coche toutes les mauvaises cases (label, producteur, etc.). Mais on écoute avec attention ces reprises et on surprend à laisser le disque tourner jusqu’à la fin. Et à la remettre.

Danzig - Danzig Sings Elvis

Danzig Sings Elvis de Danzig est disponible chez Cleopatra Records.

Danzig - Danzig Sings Elvis

Tracklist : Danzig - Danzig Sings Elvis
  1. Is It So Strange
  2. One Night
  3. Lonely Blue Boy
  4. First In Line
  5. Baby Let’s Play House
  6. Love Me
  7. Pocket Full Of Rainbows
  8. Fever
  9. When It Rains It Really Pours
  10. Always On My Mind
  11. Loving Arms
  12. Like A Baby
  13. Girl Of My Best Friend
  14. Young And Beautiful

Danzig Sings Elvis
7/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Whisperingsons-walkingflying---

Vidéo : Whispering Sons – Walking, Flying

Troisième album pour les belges de Whispering Sons avec The Great Calm chez Pias. La voix de Fenne Kuppens est toujours aussi profonde et hypnotique. Nous l’avions découverte en ouverture de Balthazar au Transbordeur, ils seront en concert à l’Épicerie Moderne de Feyzin le 29 mars avec Venin Carmin.
Foncedalle-kdb

La défonce Foncedalle !

Breaking news ! Foncedalle nous offre en exclusivité leur nouveau titre KDB et comme d’habitude, cela nous retourne le cerveau et nous fait perdre la tête.

Plus dans Chroniques d'albums

Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.