Loading Data est en sommeil, vive Patrón ! Le Français fait de nouveau alliance avec Alain Johannes et sa bande pour sortir un disque qui devrait rendre totalement priapique n’importe quel fan des Queens Of The Stone Age.

Si on fait exception de la pochette, ce premier disque de Patrón est un sans-faute. Le contenu vaut bien mieux que le contenant. Le Français a joué un jeu dangereux en allant travailler avec Alain Johannes et en recrutant la fine fleur du rock stoner californien. Oui, car souvent, les Français qui braconnent sur les terres américaines, sont au mieux risibles, au pire ridicules. Que ce soit en musique ou au cinéma, il faut mieux éviter de jouer sur les terrains des Américains. Sauf quand on est très fort. Et c’est le cas de ce garçon qui transforme le son de Kyuss en groove pop et qui chante l’intransigeance stoner comme un Elvis de 1956.

Patrón – Room with a view (the 11AD sessions)

Alain Johannes, l’homme qui a rendu écoutable Brody Dalle et qui a redonné le goût de la musique à Mark Lanegan, donne les moyens à ce garçon de donner de l’épaisseur à son disque qui fait fi des styles et qui tient sur la longueur.

Josh Homme vient (enfin) de se trouver un concurrent (redoutable).

Patrón de Patrón sera disponible le 29 mai 2020 chez Klonosphère.
Patrón sera en concert le 9 octobre 2020 au Petit Bain (Paris) avec Alain Johannes.

Patrón - Patrón

Tracklist : Patrón - Patrón
  1. Room With A View
  2. Who Do You Dance For
  3. Very Bad Boy
  4. Jump In The Fire
  5. The Maker
  6. Hold Me Tight
  7. Seventeen
  8. Around My Neck
  9. Leave It All Behind
  10. She Devil
  11. How To Land

Patrón – Patrón4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

C’est qui le PATRÓN ?

PATRÓN débarque avec son nouveau clip dans votre salon et se tient prêt pour le dé-confinement.

Merci PATRÓN !

Lo risque de donner le la avec Patrón, son nouveau projet. Son précédent projet (Loading Data) étant en sommeil, Lo a monté Patrón et est parti vivre son rêve américain.

Plus dans Chroniques d'albums

Fontaines D.C. – A Hero’s Death

Aussi utile qu’un masque porté sous le nez, le nouveau disque des Dublinois n’est pas la réussite tant attendue. Ni une grande déception. Pire : il ne se passe strictement rien quand on écoute A Hero’s Death qui porte au final bien son nom.
Jason Molina - Eight Gates

Jason Molina – Eight Gates

Secretly Canadian publie à titre posthume les ultimes enregistrements de Jason Molina. Les chansons d’Eight Gates ont été enregistrées en 2013, quelques mois avant la mort de son auteur. Sur ces neuf pistes, Molina oublie les guitares de Magnolia Electric et se projette dans les nuits sombres de The Lioness.

The Bathers – Kelvingrove Baby

Tout le monde se pâme sur la réédition en vinyle des disques de Lloyd Cole & The Commotions (Lloyd Cole & The Commotions – Collected Recordings 1983-1989 chez Tapete Records)… Et tout le monde oublie la réédition en cd et vinyle de la trilogie des disques des Bathers chez Marina Records, l’autre label teuton qui…

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.