Catégories
Chroniques d'albums

Tim Burgess – I Love The New Sky

Qu’est-ce qu’il y a de plus anglais que Tim Burgess ? Liam Gallagher passe pour un touriste allemand à côté du maître des Charlatans. Le leader de ce groupe de Manchester est anglais, lettré et sympathique. Et en plus il sort des disques fortement sympathiques.

I Love The New Sky, le cinquième disque solo de Tim Burgess est un chouette disque. Comme d’habitude : c’est là la force et la faiblesse de Burgess. Oasis a subi une sérieuse baisse de régime après Be Here Now, les Stone Roses se sont arrêtés trop tôt, les Doves n’ont jamais vraiment percé. Depuis 2003 et son premier disque solo (I Believe), depuis 1999 et les débuts baggy des Charlatans, Burgess rend, en bon élève, une copie toujours impeccable.

Tim Burgess – Empathy For The Devil

Enregistré dans le Norfolk pour s’éloigner de toutes les tentations de la vie moderne, I Love The New Sky est une parfaite leçon de catéchisme de rock anglais. Plus modeste qu’un disque solo de Noel Gallagher, mieux ficelé qu’une compilation des meilleurs morceaux de Ian Brown, I Love The New Sky est le rayon de soleil de cette fin du mois de mai. Obsédé par la pop américaine que ce soit dans son studio ou sur Twitter avec ses Listening Parties, Tim Burgess a le chic de nous surprendre encore.

Tim Burgess – The Mall

I Love The New Sky de Tim Burgess sera disponible via Bella Union/PIAS le 22 mai 2020.


Tracklist : Tim Burgess - I Love The New Sky
  1. Empathy Tim Burgess
  2. Sweetheart Mercury Tim Burgess
  3. Comme D'Habitude
  4. Sweet Old Sorry Me
  5. Warhol Me Tim Burgess
  6. Lucky Creatures Tim Burgess
  7. The Mall
  8. Timothy Tim Burgess
  9. Only Took A Year Tim Burgess
  10. I Got This
  11. Undertow
  12. Laurie

Tim Burgess – I Love The New Sky3.8
7.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Power to Liela Moss !

C’est toujours le silence radio chez les Duke Spirit. Mais en contrepartie, Liela Moss revient avec le successeur de My Name Is Safe In Your Mouth. Et ça c’est une très bonne nouvelle.
BC Camplight - Shortly After Take Off

BC Camplight – Shortly After Takeoff

Pour son cinquième album, Brian Christinzio aka BC Camplight a reçu la note maximale de 5/5 par le très chic The Guardian. Logique, cinquième album, cinq étoiles. Sauf que c’est tout sauf la logique qui anime Shortly After Takeoff, dernier volet de la trilogie commencée How To Die In The North et Deportation Blues…. On…

Le diable se cache dans les chansons de Tim Burgess

La règle est simple avec Tim Burgess. C’est bien simple, il ne s’arrête jamais. Quand il a terminé de jouer avec ses Charlatans, Burgess part en solo pour jouer à l’Américain. Il sera de retour en mai 2020 avec un nouvel album (très anglais pour le coup).

BC Camplight n’est pas HS

Découvert en 2015 grâce au magnifique How To Die In The North, BC Camplight sera de retour en avril 2020 avec Shortly After Takeoff, un disque de pop totalement allumée.
Ezra © Jessica Lehrman

Ezra à nu

Non, ce n’est pas un hommage à l’immonde Gabriel Matzneff. Ezra Furman continue à se mettre à nu x 12 et clame haut et fort, I Wanna Be Your Girlfriend.

La chevauchée pop de The Soft Cavalry

Rachel Goswell n’a aucun défaut. Il y avait d’abord Slowdive et sa réapparition (impeccable) sur scène et dans les bacs des disquaires. Il y avait aussi Mojave 3, merveilleux trait d’union entre les années 90 et les années 2000. Et il y avait Waves Are Universal, son disque solo de 2004. Désormais, il y aura…

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…