Eve Owen – Don’t Let The Ink Dry

La jeunesse est un art écrivait Oscar Wilde. La jeunesse se chante et peut bouleverser avec quelques notes : la preuve avec le premier disque d'Eve Owen, une londonienne de 20 ans.


Eve Owen n’a que 20 ans mais déjà 1000 vies. Collaboratrice de The National, elle a enregistré ce premier disque avec Aaron Dessner pendant une période de trois ans. Le temps, c’est de l’argent… Mais aussi du talent. Ce premier disque est un coup de maître. Abordant la complexité des sentiments avec un certain détachement, Eve Owen a écrit des chansons qui sont une rencontre improbable entre Mazzy Star et les refrains de Boxer.

Eve Owen – Don’t Let The Ink Dry

Attention. Aucune faute de goût ici. Owen évoque l’anxiété, l’amour ou encore la folie mais ne tombe jamais dans la facilité. De surcroît, Don’t Let The Ink Dry a le chic pour vous achever dès le départ. Vous croyez vous relever après l’écoute Mother ? Perdu. After The Love sera le coup de grâce et achèvera de vous convaincre.

Eve Owen - Don't Let The Ink Dry

Don’t Let The Ink Dry d’Eve Owen est disponible chez le label 37d03d.

Eve Owen - Don't Let The Ink Dry

Tracklist : Eve Owen - Don't Let The Ink Dry
  1. Tudor
  2. Lover Not Today
  3. Mother
  4. After The Love
  5. For Redemption
  6. Bluebird
  7. She Says
  8. I Used To Dream In Color
  9. So Still For You
  10. Blue Moon
  11. 29 Daisy Sweetheart
  12. A Lone Swan

Eve Owen – Don’t Let The Ink Dry
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Andrewbird-makeapicture

Vidéo : Andrew Bird – Make A Picture

Avec plus d’une vingtaine d’albums, Andrew Bird continue de se réinventer en creusant dans son dernier album, Inside Problems les affres de son intimité.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.