Articles sur TOY

La Story Toy continue !

Les chéris de Toy sont déjà de retour. Après Happy In The Hollow, les Anglais reviennent avec un disque de huit reprises, le bien nommé Songs og Consumption.

Transfer de lance !

Autant le dire tout net, le Transfer Festival frappe fort pour sa troisième édition. C’est du fulguropoint musical dans ta gueule qui va d’autolarguer dans une dimension parallèle, celle d’un festival de musiques radicalement indépendantes et intrépides.

Toy are us ?

Les Toy ont tout bon. Et il serait temps de s’en apercevoir. Ces londoniens, anciens protégés de The Horrors ont tout compris et le démontrent en enregistrant des singles parfaits et en s’entourant des meilleurs.

Toy : Story of Dark Souls

Après nous avoir enchanté en 2016 avec Clear Shot, les Toy annoncent leur retour dans les bacs et sur scène. Et c’est encore plus sombre que d’habitude donc foutrement bon.

Quand TOY joue le jeu

Cela faisait un petit moment que les princes du rock garage-psyché britannique de TOY n’avaient pas fait parler d’eux, ils sont de retour en 2016 avec la sortie d’I am Still Believing en novembre dernier. C’est au premier rang d’un Nouveau Casino blindé qu’SK* a eu l’occasion de les voir ‘performer’.

MAXI TOY

Originaires de Brighton, les TOY sont arrivés à la difficile heure du troisième album. En effet, leur premier disque (TOY -2012) et sa ribambelle de tubes empilés par Dan Carey avaient réussi à accrocher le TOP 50 anglais. Mais en 2013, leur deuxième album (Join The Dots) a fait une reculade d’une centaine de places…

Toy y croit toujours

Les TOY ont le droit de l’avoir mauvaise. Ils ont tout : un label de qualité (Heavenly Recording), un look de qualité et surtout des chansons de qualité. Malgré ce brelan d’atouts, les TOY sont confinés à la deuxième division du rock anglais alors qu’ils ont les capacités de bousculer le classement de la Premier…

Toy : un nouveau joujou avant Noël

Toy – Join The Dots Alors que les Horrors font désespérement attendre le client, les Toy dégainent plus rapidement que prévu leur deuxième album. Et le résultat s’avère excitant.