Hasard du calendrier ou pas ? A l’heure où va déferler sur les écrans la dernière production Disney estampillée Tim Burton avec force merchandising à l’appui, un jeune homme discret dont le nom est une référence à Lewis Carroll sort dans une relative indifférence son album.


Chapelier Fou a décidé d’intituler son disque « 613 ». 613 ? Comme quoi ? Comme le nombre invariable de graines contenues dans une grenade. Le fruit pas l’arme… Ils sont rares les artistes qui réussissent à marier avec talent la musique électronique et les instruments classiques , Louis Warinsky parvient à une véritable alchimie entre ses sons acoustiques (violon, mandoline, violoncelle, bouzouki) et les séquenceurs.
Ce talentueux musicien avec son univers très personnel est le compagnon de label d’autres défricheurs soniques tels que Programme, Rodolphe Burger, Matt Elliot (invité ici à poser sa voix sur « Half of the Time ») ou Yann Tiersen avec qui on peut trouver une certaine filiation musicale. La musique de Chapelier Fou plus intimiste et onirique que rentre-dedans nous convie à une belle balade qu’on croirait issue de la bande originale d’un film. Cette influence cinématographique est une véritable invitation à la rêverie pour danseurs immobiles. La fraîcheur et la relative naïveté qui se dégagent des 13 titres de « 613 » sont une caresse pour les oreilles et vous aurez bien tort de vous en priver. Chapelier Fou a débuté depuis le 11 mars une série de dates à travers toute la France, essayez de ne pas le rater s’il passe près de chez vous. Nul doute qu’on devrait entendre reparler de Chapelier Fou dans les prochains mois, que ce soit en solo ou avec Matt Elliott , tête pensante de The Third Eye Foundation aux côtés également de Yann Tiersen.

Chapelier Fou – Live aux Eurockéennes

Discographie

4 réponses sur « Chapelier Fou – 613 »

tiens il passe près de chez moi et je me demandais si ça valait le coup! merci ;)

Jamais vu en live. Vu quelques vidéos sur Dailymotion, et les commentaires des personnes ayant assisté aux concerts sont dythirambiques en règle gènéral.

Vu hier en première partie de la Maison Tellier : c’était bien chouette ; le bonhomme est encore timide sur scène, mais avec la maturité il va faire vraiment de très bonnes choses !

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Chapelier Fou

[MaMA 2017] Chapelier Fou sans artifice

Depuis 2009, Chapelier Fou mélange les programmations électroniques et les cordes de son violon et SK* est fan depuis le début. Depuis 2017, SK* est encore plus fan de ce garçon grâce à son nouvel album Muance qui sortira dans quelques jours. Et comme nous vivons dans un monde parfait, Chapelier Fou est en tournée […]
MaMA 2015

Oh my MaMMA !

« Mama said there ‘ll be days like this, There ‘ll be days like this, my mama said » chantaient The Shirelles et ces jours bénis pour les mélomanes curieux seront les 14, 15 et 16 octobre.
Arcade Fire @ le Zénith, Paris | 03.06.2014

Top photos 2014

J’espère que le père Noël vous a gâté, que vous avez slalomé entre les embuches en tous genres, crise de foi(e), chute sur le verglas et grippes hivernales. Tout s’est bien passé pour nous, les photographes de Soul Kitchen ont bien travaillé cette année 2014 et m’ont réclamé à corps et à cris leur minute […]
Photos concert : Chapelier Fou @ La BAM, Metz | 25.10.2014

photos : Chapelier Fou @ La BAM, Metz | 25.10.2014

Hasard du calendrier ou pas ? A l’heure où va déferler sur les écrans la dernière production Disney estampillée Tim Burton avec force merchandising à l’appui, un jeune homme discret dont le nom est une référence à Lewis Carroll sort dans une relative indifférence son album. Chapelier Fou a décidé d’intituler son disque « 613 ». 613 ? Comme quoi…

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.