Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.


A ce détail près que Juanita Stein n’est pas anglaise mais australienne. Native de Melbourne, Stein joue depuis 2004 dans les Howling Bells et a déjà enregistré deux disques solos. Snapshot a été enregistré à la suite du décès de son père. Ce dernier avait fait découvrir à sa fille le blues et le folk et avait joué un grand rôle dans la carrière de sa fille.
Enregistré avec Ben Hillier (Blur, Doves et des dizaines d’autres), Joel Stein, Evan Jenkins et Jimi Wheelwright, Snapshot emmène Mazzy Star à la plage avec les Thrills tout en se disant que la pluie de Liverpool est agréable.
En écoutant From Peace or Take It Or Leave It (évidemment), on se dit que c’était mieux avant.

Juanita Stein – Snapshot

You are a snapshot in my mind
All i can do is build the frame
Access the memory again

I call your name, no ones there
There’s no spell to ease the pain
Only a photograph remains

You are the dove, I’m the ground
There’s nothing else for me to do
I watch the storm clouds passing through

One by one, by one, we go
There’s no spell to ease the pain
Only the poetry remains

We’re only stardust, a moment in time
Out of our bodies, out of our mind
We’re only stardust, words on a page
I’m taking pictures, building the frame

You are a snapshot in my mind
All i can do is build the frame
Access the memory again

I call your name, no ones there
There’s no spell to ease the pain
Only a photograph remains

We’re only stardust, a moment in time
We’re only stardust, words on a page

Juanita Stein - Snapshot

Snapshot de Juanita Stein est disponible chez Nude Records.

Juanita Stein - Snapshot

Tracklist : Juanita Stein - Snapshot
  1. 1;2;3;4;5;6
  2. L.O.T.F
  3. Lucky
  4. Snapshot
  5. Hey Mama
  6. From Peace
  7. The Mavericks
  8. Reckoning
  9. Take It Or Leave It
  10. In The End

Juanita Stein – Snapshot
7/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.
Miët – Did We Ever

Ne pas en perdre une Miët !

Les vacances approchent, il est temps de réviser la fabrication des châteaux de sable, ceux qui finissent piétinés ou submergés.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.