Catégories
Chroniques d'albums

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.

Au début des années 2000, la prolifique écriture de Noel Gallagher n’est plus (elle n’est d’ailleurs toujours pas revenue…) mais les trois premiers disques d’Oasis ont été un tel raz-de marée qu’il va être impossible aux Doves de s’imposer. En 2000 et en 2002, Oasis sort des albums catastrophiques. Les Doves sortent deux petites merveilles qui se vendront dix fois moins que les disques des Gallagher.
Piliers de la scène de Manchester depuis des lustres, ce trio sait manier comme personne les mélodies lancinantes dopées aux acides. Premier disque depuis Kingdom of Rust (2009), The Universal Want est une faille spatio-temporelle. En 2002, acheter The Last Broadcast, c’était faire un pari et confier son sort dans les mains de trois inconnus. En 2020, écouter The Universal Want, c’est se la jouer nostalgique à l’heure digitale.
Hantée par des paroles sombres, ce nouveau Doves est une avalanche de chansons d’une solidité à en faire déprimer un certain Noel Gallagher.

Nom artiste - Titre

Doves – Cathedrals of the Mind

In the bar room, in the back room
I hear you calling out my name
Automatic reaction
As I hear your footsteps in the hallway

Everyday I see your face
Everywhere I see those eyes
But you’re not there

Cathedrals of the mind
Searching for a sign
And you’re never lost in mine
In cathedrals of the mind

In the back room, in the ballroom
I hear the crowd going insane
I hear them talking, I see their faces
I hear them calling out your name

Everywhere I see your face
Everywhere I see those eyes
But you’re not there

Cathedrals of the mind
Waiting for a sign
You’re never lost in mine
In cathedrals of the mind

You’re never lost in mine
And I hear voices lost in time

Cathedrals of your mind

Doves - The Universal Want

The Universal Want des Doves est disponible chez Virgin.

Doves - The Universal Want

Tracklist : Doves - Universal Want
  1. Carousels
  2. I Will Not Hide
  3. Broken Eyes
  4. For Tomorrow
  5. Cathedrals of the Mind
  6. Prisoners
  7. Cycle of Hurt
  8. Mother Silver Lake
  9. Universal Want
  10. Forest House

Doves – The Universal Want
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

[2000 – 2020] Boxing Doves

Manchester – Février 2000 : Standing on the Shoulder of Giants vient confirmer ce que tout le monde craignait : Noel Gallagher est à sec et il va falloir faire sans lui. Le Nord a la gueule de bois. Après 6 ans de règne sans aucun partage, Oasis se saborde mais tente de rester tout…

Plus dans Chroniques d'albums

The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.
Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – Once

Ceci sera une chronique basique d’un disque né grâce à une rencontre autour d’une reprise a cappella de Burt Bacharach et qui doit autant à Scott Walker qu’à Lee Hazelwood.
Belfour - Si la rivière coule

Belfour – Si la rivière coule

Belfour, duo composé des magnétiques Lucie Mena et Michael Sacchetti, prend des chemins de traverse pour atteindre des cimes des arbres centenaires du Colorado.
Dinosaur Jr - Sweep

Dinosaur Jr. – Sweep It Into Space

Né avant la chute du Mur de Berlin, Dinosaur Jr. n’est pas touché par les années qui passent. Et ce n’est pas une pandémie qui va calmer les velléités sonores de ce trio américain… Enregistré en partie en 2020, ce douzième album fait des merveilles et nous propulse dans le monde d’avant tout en espérant…
The Coral - Coral Island

The Coral – Coral Island

Nés dans le sillage des effluves de la Brit pop, les Coral ont cassé la baraque en 2002 avec le premier disque et Dreaming Of You, leur unique tube. Depuis ? Une dizaine d’albums, confinés à un succès anglo-saxon, tous excellents. Maintes fois dépassés dans les classements par la jeune garde, les Coral n’ont jamais…
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.