Découvert au hasard d’une partie de pêche à la ligne en 2015, Le SuperHomard revient nous rendre visite avec cette fois-ci un premier album publié chez le très chic label Elefant Records. Cet Homarus gammarus, comme disent les spécialistes des belles tables tient toutes ses promesses et nous fait voyager.

Tout débute avec In The Park et ses cordes… Prêt pour le décollage ? Prêt ! Avec Meadow Lane Park, Le SuperHomard nous emmène dans son pays des merveilles : Lætitia Sadier serait Alice, le lapin Xavier Boyer de Tahiti 80 et le chat un membre de Broadcast. Disque totalement hors du temps, Meadow Lane Park impressionne par sa capacité à vous emmener dans un monde idéalisé où tout serait pop et où les soucis du quotidien auraient disparu à jamais.

Le SuperHomard – Meadow Lane Park

Le SuperHomard – SDVB

La mode se démode, le style jamais disait Coco Chanel. Il n’y a que Le SuperHomard pour faire du SuperHomard. Adoubé par Paul Weller, adulés par les japonais, Christophe Vaillant et son groupe tiennent leurs promesses sur toute la longueur du disque. A aucun moment la voix de Julie Big ne faiblit, à aucun moment le groupe ne ventile. Disque parfait, voyage parfait.

Meadow Lane Park du SuperHomard sera disponible le 22 février 2019 via Elefant Records. La release party aura lieu le 6 mars 2019 au 1999 (Paris).
Le SuperHomard sera en concert les :

  • 21 février 2019 aux Arcades (Aix en Provence)
  • 30 mai 2019 au This Is Not A Love Song Festival

Le SuperHomard - Meadow Lane Park

Tracklist : Le SuperHomard - Meadow Lane Park
  1. In The Park
  2. Springtime
  3. Door After Door
  4. Paper Girl
  5. Karaoking
  6. Snowflakes
  7. Meadow Lane Park
  8. Elephant In The Room
  9. SDVB
  10. Black Diamond
  11. Refuel
  12. Back To Meadow Lane

Le SuperHomard – Meadow Lane Park
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

WEDNESDAY CAMPANELLA

|TINALS 2019| Wednesday on Saturday !

On avait découvert Wednesday Campanella avec CHVRCHES, puis en compagnie de Moodoïd à Tokyo dans un clip mis en scène par Pablo Padovani lui même. On a hâte de voir sur la scène Mosquito du This Is Not A Love Song Festival le 1er juin 2019 le tsunami KOM_I qui vient de sortir un EP…
Big Thief - UFOF

|TINALS 2019| Big Thief – U.F.O.F.

Et de trois ! En moins de trois ans, les New-Yorkais de Big Thief ont réussi à publier trois albums foutrement passionnants qui redonnent confiance en l’Amérique et qui nous rappellent les heures glorieuses de Mazzy Star et de Grant Lee Buffalo.
Chai © Julien Kelly

|TINALS 2019| Vidéo : CHAI – Curly adventure

A première vue et et première écoute, on pourrait croire Chai, quatuor féminin japonais totalement innocent. Un groupe de pop sucrée inoffensive. Mais comme le thé noir du même nom, les titres de ces spice girls nippones sont plus corsées qu’il n’y parait.
DTSQ

|TINALS 2019| Vidéo : DTSQ – All My Friends Are Aliens

Ils viennent de signer chez Cold Fame Records et s’apprêtent à conquérir l’Europe en étant programmés aux Nuits Sonores à Lyon le 30 mai, au TINALS le 31 mai ou encore aux Eurockéennes le 5 juillet. Ils viennent de Seoul et sonnent parfois comme King Gizzard & The Lizard Wizard !
TINALS 2019

Ça c’est TINALS !

Qu’importe les ‘ronchondoillons’, le TINALS demeure le festival indé incontournable du début de l’été. Malgré le succès et les tentations que cela aurait pu entraîner, ce festival a conservé sa philosophie exprimée dans sa profession de foi : « une programmation dictée uniquement par les coups de cœur dans un cadre verdoyant. De la musique avant…
Fontaines DC - Dogrel

Fontaines D.C. – Dogrel

En 2018, les Fontaines D.C. étaient le secret le mieux gardé du rock. Ces dublinois avaient tout bon, que ce soit au niveau du son qu’au niveau de leur esthétique. En 2019, les Fontaines D.C. publient leur premier album et devraient être la grande révélation de cette année.

Plus dans Chroniques d'albums

Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – Once

Ceci sera une chronique basique d’un disque né grâce à une rencontre autour d’une reprise a cappella de Burt Bacharach et qui doit autant à Scott Walker qu’à Lee Hazelwood.
Belfour - Si la rivière coule

Belfour – Si la rivière coule

Belfour, duo composé des magnétiques Lucie Mena et Michael Sacchetti, prend des chemins de traverse pour atteindre des cimes des arbres centenaires du Colorado.
Dinosaur Jr - Sweep

Dinosaur Jr. – Sweep It Into Space

Né avant la chute du Mur de Berlin, Dinosaur Jr. n’est pas touché par les années qui passent. Et ce n’est pas une pandémie qui va calmer les velléités sonores de ce trio américain… Enregistré en partie en 2020, ce douzième album fait des merveilles et nous propulse dans le monde d’avant tout en espérant…
The Coral - Coral Island

The Coral – Coral Island

Nés dans le sillage des effluves de la Brit pop, les Coral ont cassé la baraque en 2002 avec le premier disque et Dreaming Of You, leur unique tube. Depuis ? Une dizaine d’albums, confinés à un succès anglo-saxon, tous excellents. Maintes fois dépassés dans les classements par la jeune garde, les Coral n’ont jamais…
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.