Vidéo : Peter Von Poehl – Monkey’s Wedding

Dans son journal, Jules Renard décrivait le singe comme un homme qui n'a pas réussi. Pourtant Peter Von Poehl est un magicien des sons, son cinquième album, Memories From Saint-Forget nous caresse délicatement l'échine et nous emmène dans la vallée de Chevreuse.

PVP c’est mieux que le BHV. Au Musée d’Art Moderne de Paris avec en toile de fond le tableau Rythmes Nº 1 de Robert Delaunay, on est fasciné aussi par les couleurs de son Monkey’s Wedding, même dans sa version la plus dépouillée. Peter explique, « le plus grand défi lorsque l’on joue dans un musée est l’amplification ; vous ne voulez tout simplement pas que des haut-parleurs et des moniteurs encombrants obstruent la vue sur les œuvres d’art. Ici, nous avons opté pour une technologie de ‘magnétostrsiction’ minimaliste (amplification par vibration) plutôt qu’une sono traditionnelle. Ma voix et ma guitare n’ont été capturées qu’avec un Neumann U 87, offrant une amplification très naturelle. Le U 87 est l’un de mes microphones préférés en studio et ce fut un plaisir de l’expérimenter également en live »

Memories From Saint-Forget de Peter von Poehl est disponible depuis le 4 juin et il sera en concert au Café de la danse le 11 décembre et au Fil le 16 décembre où SK* vous offre vos places.

Discographie

Peter Von Poehl – Monkey’s Wedding

Peter von Poehl - Memories From Saint-Forget

 

Peter von Poehl - Memories From Saint-Forget

Tracklist : Peter von Poehl - Memories From Saint-Forget
  1. Saint-Forget
  2. Auction by Candle
  3. Behind the Eight Ball
  4. Venice in My Veins
  5. I Miss My Old Grey Skies
  6. Monkey's Wedding
  7. Silent Watch of the Night
  8. Tell Me About Your Dream Last Night
  9. Sunday Punch

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Vidéo : Peter von Poehl – Little Star

Memories From Saint-Forget n’est pas la relation épistolaire de Peter von Poehl avec le patron de Roland Garros. Saint-Forget, c’est un village dans la vallée de Chevreuse qui a vu naitre Savinien de Cyrano de Bergerac, écrivain, bretteur et libertin et donc aussi s’ébaucher le cinquième doux disque pastoral du sympathetic magic Peter von Poehl.

Plus dans Son du jour

Stphanieacquette-chacunpoursoi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orvalcarlossibelius-leshumainsdabord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.
Someone-iguessimchanging

[EXCLU] Vidéo : Someone – I Guess I’m Changing

Attention, belle découverte. Vous serez irrémédiablement changés à l’écoute de Someone et de son deuxième album Owls qui « oscille entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant. »
Pierredemaere-enfantde

Vidéo : Pierre De Maere – Enfant de

Pierre De Maere sera assurément notre révélation des 38ème Victoires de la musique. Sa pop pétillante sans prétention pourrait faire de la concurrence rapidement à Angèle, on le lui souhaite tellement ce garçon irradie sur scène et touche déjà un public transi.