[EXCLU] Vidéo : Louis Arlette – Croque Odile

Allitérations et jeux de mots. Louis Arlette fait sa starlette à Rome après avoir chanté Ronsard et croque Odile avec malice.

Bonne bouffe et libido débridées. Si Paul Mirabel chantait il se nommerait Louis Arlette. Avec son carnaval des animaux, il croque une fatale attraction jubilatoire pour une Odile aux atours artistico-érotiques.

Chrysalide le nouvel album de Louis Arlette est disponible chez Le Bruit Blanc.

Discographie

Louis Arlette – Croque Odile

Âne bâté
À l’estomac illimité :
De retour à Paris
Sur l’île de la cité :
Ces deux Banana Split
Gros comme les tours de Notre-Dame
Qu’au quart de tour j’ai dévorés
Les serveuses me criaient :
« du calme ! »
Et secrètement pensaient :
« Cet âne bâté est-il bien bâti ? »
Puis j’ai dynamité
Les compteurs de la rue Sainte-Anne :
N’essaie pas de m’imiter!
« Okonomiyaki » en moins d’temps qu’il n’en faut pour le dire :
AVALÉE !
Même pas le temps de voir se dandiner
Les copeaux de bonite séchée…
C’était Sardanapale et Grand Gousier !
« Je vais vous prendre deux Ramen royal »
Le serveur japonais m’a corrigé :
« On dit royaux ! »
Ça m’était complètement égal :
Ça s’entassait dans mes sanibroyeurs boyaux…
Pourtant, j’avais toujours les crocs !
J’ai retrouvé ma libido
Et vécu une idylle avec Odile,
Comme on dit :
« Tombé sous le charme ! »
Ça m’est resté dans l’ciboulot !
Eh oui, malgré les larmes,
Je voulais toujours te croquer, Odile…
Mais je suis pas le Grand Cric !
Parti conquérir l’Italie
Louis XII avait son porc épic,
Moi j’avais tout du porc épique…
Je suis passé par Rome
Pour enlever Sabine
Mais j’ai pas réussi :
Elle pensait qu’à Bowie,
(Oui oui, il est beau…)
Que cette ville était hostile :
(Car j’ai toujours les crocs, Odile !)
J’avais du lard séché au piment
Un chien romain sur le forum
Voulait m’avoir par les sentiments
On aurait dit un homme !
Il a eu beau me renifler
Je lui ai pas filé sa part…
J’ai gardé tout le lard !
(L’art, lard, l’art, lard…)
Après j’ai fait n’importe quoi
J’étais pas net,
J’ai farci des avocats
Avec de la pata negra,
Des morceaux de Stracciatella
(Enfin je crois, j’me souviens pas)
Mais que cette ville était chouette !
Ma che Bella!
Devant la basilique
J’me suis fait attaquer
Par des armées de mouettes !
(Qu’étaient planquées dans les piliers)
Et pour me piquer ma bufflonne
Elles plongeaient en piqué
comme des faucons ces connes !!
Devant La Chapelle « Sweet-Sixteen »
J’ai rencontré une nympho
Genre « mi-toxico mi-toxique »
Et cent pour cent mytho!
Qui méritait son étymologie :
Elle se prenait pour la nymphe des eaux,
Mais elle était plutôt
« Déesse de la paresse »
Pas callipyge, non !
(T’aurais vu ses fesses…)
Disons une forme très avariée de Calypso…
Qui c’est qu’a dit heureux qui comme Ulysse ?
Douce comme un bébé alpaga
Elle m’avait alpagué
Pour me faire jouer du trombone à coulisse…
(Lubrifié à l’Hubris)
Elle m’a tenu quelques années
Le temps qu’me je me construise un radeau
Pour me regarder médusée
Dépitée, (pas décapitée)
Le jour où j’lui ai tourné l’dos.

Louis Arlette - Chrysalide
Louis Arlette - Chrysalide
  1. LAPIS LAZULI
  2. MAGNIFIQUE
  3. DIS DONC, ENEE
  4. BABYLONE + CALORIES CALIMERO
  5. SARDANAPALE
  6. SAMSUNG ENRAGE
  7. CROQUE ODILE
  8. AMSTERDAM EN PEINE
  9. LE CAFARD ET LES SASHIMIS

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Louisarlette

La petite mort de Louis Arlette chantant Ronsard

Chanter les classiques de la poésie française n’est pas neuf, des Frères Jacques à Yves Montand, de Brassens à Ferré en passant par Ferrat, Murat ou Ridan avec Du Bellay. Louis Arlette apporte sa french touch de fraîcheur avec À son âme, poème ironique et lucide sur l’imminence de la mort que Ronsard a écrit […]
Louis Arlette - Blanc et Bleu

Vidéo : Louis Arlette – Blanc et Bleu

On a bien besoin de blanc et de bleu, de lumière éclatante, de roulis de bateaux, de cris d’oiseaux, de nage en eaux profondes, de liberté en quelque sorte.
Louis Arlette - La Maladie d'Amour - Live (Jean-Louis Murat)

[EXCLU] Vidéo : Louis Arlette – La Maladie d’Amour – Live (Jean-Louis Murat)

Louis Arlette a toujours le sourire carnivore. Avec Des ruines et des poèmes, il se mesure aux plus grands avec un deuxième disque d’une terrible beauté cathartique où il nous balade (sans pendus) le long de ses chemins tortueux. On pense aux contrastes d’un peintre qui « était venu pour détruire la peinture » ou à la […]

Plus dans Son du jour

Jacquesloucel-michle

Vidéo : Jacques Loucel – Michèle

Non, Jacques Loucel (Cavale, Karimouche) ne bosse pas pour Parcoursup. Pourtant l’on suit avec justesse et finesse Michèle dans sa quête émancipatrice.
Johncale-howweseethelight

Vidéo : John Cale – How We See The Light

John Cale sera t-il celui d’où viendra la lumière ? 82 ans au compteur comme Sir Paul, il balance une bombinette pop comme pourrait faire un jeunot qui déclare sa flamme pour la première fois.
Louisecombier-jeveuxdanser

Vidéo : Louise Combier – Je veux danser

On ose l’affirmer, on aime Louise Combier. Pourquoi ? parce qu’on la suit depuis ses débuts et qu’on aime sa mue pop. Françoise vient de nous quitter mais Louise réunit les garçons et les filles par la main et elle répand l’amour sur terre et refait le monde.