Catégories
Chroniques d'albums

Saint-Augustine – June, a maze

Saint Augustine livre avec June, a maze un EP en apesanteur, une pépite lumineuse venue du Klondike auvergnat, de quoi attiser le désir d’écouter le second album à l’écriture.

Peu de disque vous invite à écouter, oui, écouter, non pas entendre. Saint Augustine vous prend par la main pour la visite d’un labyrinthe débordant d’émotions. Ce disque qui vous prend par le coeur pour écouter cette poignée de titres ciselés, vingt cinq minutes où le temps s’arrête. A l’écoute, à la réécoute de ces chansons, on est partagé entre l’envie de faire connaitre et reconnaître un artiste que l’on aime énormément depuis In a field of question marks et Changing plans, sublime album qui se terminait par un Broken lens à la voix vacillante et en même temps le besoin de garder pour soi ce trésor enfoui au dessous du volcan. Ici, point de plan de carrière, juste de l’émotion brute, de la sincérité, de l’intime, du partage, une certaine idée de la musique, une petite entreprise qui a conduit Saint Augustine à accomplir un tour de force, réaliser 500 pochettes uniques pour servir d’écrin aux diamants de ses chansons. Avec cet EP, on a l’impression d’entrer par effraction dans la vie de son auteur, d’être au plus prêt de lui, il semble dévoiler des choses très personnelles d’une voix habitée et frissonnante. Il s’éloigne de la folk intégriste avec quelques sons électroniques ou la chorale renversante à la fin de User’s guide et la participation amicale des babillages de son fils.

Saint‐Augustine - June, a maze

Saint Augustine, c’est tout Fleet Foxes dans une seule voix, c’est Bon Iver renvoyé dans son cabanon, c’est un Marvin Gaye au pays des Arvernes. At night est à tomber de simplicité, sur le fil du rasoir, l’accelerando de Moutain vous emporte dans un maelström lancinant et salvateur. La voix blanche posée sur un piano solennel et assourdi sur Encore clôt le disque sur un let me live again nappé de gazouillis électroniques, puis le silence se fait et le temps reprend son vol.
Un disque à écouter le matin très tôt, la nuit très tard, pendant la sieste de l’après midi, durant les câlins au réveil, en fait tout le temps, il suffit de suivre la lumière, la veilleuse qui rassure dans la pénombre, la voix vibrante de l’auguste qui susurre « We move on, we follow the light at the end of the tunnel, we follow the path… It’s not heaven or hell, the sound of a rough time that comes to an end ».

Le disque s’écoute ici et est à se procurer d’urgence.

Discographie

Saint‐Augustine – June, a maze

Saint-Augustine – June, a maze
9/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Affiches Michael Head par Pascal BLUA

Et Pascal Blua nous bluffa

Nous avons trouvé le trait d’union entre les Apartments et le patron des Pale Fountains. Que peuvent avoir en commun ces deux groupes cultes ? Un graphiste français, Pascal Blua, qui s’occupe de trouver les plus beaux costumes pour les silhouettes musicales de Sir Peter Milton Walsh de Sir Michael Head. Un tailleur sur mesure […]
Pain-Noir

Une nouvelle tranche de Pain-Noir

De l’île est un nouveau titre, ample et majestueux dévoilé par Pain-Noir qui a répondu à quelques questions pour l’occasion.
St. Augustine - Resolution (Old Thoughts)

St Augustine Santa Claus

St Augustine est généreux, après avoir sorti un des très beaux albums de cette riche année 2012, il nous offre un cadeau précieux, une compilation d’une dizaine de titres live, rares ou de démos et montre s’il fallait encore le prouver qu’il est une des voix les plus touchante de notre hexagone.
St Augustine

Un Noël à la Coopé

Il parait que Noël approche, alors la Coopérative de Mai a organisé le premier décembre dernier un chouette évènement avec la crème des artistes auvergnats. A cette occasion, un disque vinyle collector a été pressé avec Demaison, Kissinmas, Jim Yamouridis, Cette Fille, When We Were 21, The Wendy Darlings, La Position du Tireur Couché, St. […]
Festival de la Pamparina 2012

Complètement Folk

Encore un festoche gratuit de qualité ce week-end (6,7 et 8 juillet) à Thiers la capitale du canif sise dans le parc Livradois-Forez en Auvergne. Alors pourquoi parler de celui-ci plus que d’un autre et bien parce que vous pourrez retrouvez à la Pamparina plein d’artistes que l’on aime particulièrement sur Soul-Kitchen comme Saint Augustine, […]
Saint-Augustine (SK Session)

SK Session : Saint-Augustine

La terre promise serait-elle l’Auvergne ? En tout cas Clermont-Ferrand regorge de groupes géniaux, on en parle souvent sur Soul Kitchen, et St. Augustine fait partie de ceux-ci. Les Inrocks le disent aussi, ça doit être vrai. Et, cerise sur le gâteau, pour notre session acoustique, François-Régis est accompagné d’un autre clermontois : Zak Laughed.
Saint Augustine

Augustes Augustines

Double ration au Nouveau Casino le 13 mai avec des mets de choix. Saint Augustine viendra présenter son mirifique deuxième disque, Soldiers et We Are Augustines leur formidable début album, Rise Ye Sunken Ships. Deux voix pour deux voies, deux confessions, celle délicate et vagabonde de Francois-Regis Croisier et celle rugueuse et ignescente de Billy […]

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.