Thurston Moore – Demolished thoughts

Si on connaît Thurston Moore, c’est surtout parce que d’une part, il est M. Kim Gordon et parce que, d’autre part, il est le guitariste/chanteur de Sonic Youth.


Hormis son implication dans le groupe new yorkais, donc, il poursuit depuis 1995 une carrière solo.
Demolished thoughts, son 5ème opus, produit par Beck sortait en Mai dernier.

Thurston Moore

Demolished thoughts s’ouvre sur un Benediction à la guitare relevée de violon. Illumine porte bien son nom et évoque assez facilement une éclaircie matinale encore accentuée par les touches de violon qui sonnent comme autant de gouttelettes. Puis arrive « Circulation » le single de cet album qui contient à lui seul une large dose de ce qu’on peut aimer de Thurston Moore. Le ton s’énerve et on opère une plongée dans les 90’s avec cette guitare un peu dégueu. Une fois de plus, les violons sont là pour le supplément douceur au centre du morceau, un break étiré à l’infini où tous les instruments se mêlent dans une montée en puissance qui n’en fini pas d’éclater. Tous les instruments sont au coude à coude, c’est à celui qui s’emballera le plus et puis le morceau s’achève enfin apaisée. Blood Never lies, c’est une campagne américaine, une grande étendue et on se dit que Thurston Moore aurait très bien pu remplacer Eddie Vedder à la musique de Into the Wild. Si Thurston Moore a un goût prononcé pour les grandes plages instrumentales c’est qu’il faudra attendre plus d’1 minute 30 pour entendre le son de sa voix sur ce morceau. On ne va pas se plaindre on se délecte. In Silver Rain with a paper key, avec la voix pleine de reverb donne à l’album une note crépusculaire. Orchand Street joue le même jeu que Circulation et c’est un plaisir, un deuxième c’est plus que certains autres. Mina Loy est une folk song dissonante aux allures de Spaghetti Western funeste. Space, morceaux quasi instrumental, aux violons chamaniques renoue avec les grand espaces. L’album se clôt avec January un morceau cristallin et onirique.

Thurston Moore – « Blood Never Lies »

Demolished Thoughts est un album d’ambient-folk-atmosphérique (comme ça avec les tirets) qui laisse les instruments se déployer pour notre plus grand plaisir. Parfois des accents cradingues, parfois des accents bucoliques, parfois les deux à la fois. Thurston Moore est un créateur d’ambiance de talent et donne à son album des allures de B.O. Thurston Moore nous avait presque caché sa maitrise en matière de mélodie. Une petite perle.

Discographie

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.

Cela pourrait vous intéresser

Thruston Moore © Louis Teyssedou

Thurston Moore, la symbolique du feu

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire est le disque qui devrait faire aimer la musique de Thurston Moore à ceux qui ont détesté les disques de Sonic Youth pendant les années […]

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser […]
Thurston Moore

Notre amour pour Thurston Moore

Accompagné de Steve Shelley (Sonic Youth), Deb Googe (My Bloody Valentine) et de James Sedwards (Nøught), l’ex Thurston Moore revient nous parler d’amour avec un nouvel album prévu pour la rentrée.
Thurston Moore - Rock N Roll Consciousness

Thurston Moore – Rock N Roll Consciousness

C’est que ça s’agite du côté de New York ! Alors que Lee Ranaldo vient de signer chez Mute Records pour publier son prochain disque (Electric Trim), Thurtson Moore publie Rock N Roll Consciousness, un nouvel album de fort bonne facture.

Plus dans Chroniques d'albums

Michelcloup-backflipaudessusduchaos

Michel Cloup – Backflip au dessus du Chaos

Encore rien à écouter sur les internets et pourtant on a envie déjà de vous parler de Backflip au dessus du Chaos de Michel Cloup qui ne sort que le 18 novembre chez Ici d’ailleurs et qui est déjà essentiel.
Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]