Catégories
Chroniques d'albums

Helluvah – As We Move Silently

Helluvah – As We Move Silently
A peine son premier album Emotion Pills sorti, on comparait Camille Warmé a.k.a Helluvah à Shannon Wright et/ou P.J Harvey. C’est parce qu’aucune des trois ne fait du rock de mauviette. Helluvah revient le 12 Octobre avec son second opus : As We Move Silently. Le premier single éponyme sortait il y a quelques mois. Et si vous l’aimiez, c’est plutôt une bonne nouvelle, parce que ce n’est même pas le meilleur morceau de l’album.

Helluvah

Entre rondeur et sécheresse des arrangements, Helluvah envoie des mélodies directes et sans chichis, sans détours inutiles. Jamais complètement tristes, jamais complètements joyeux, c’est une rage certaine qui traverse les morceaux d’Helluvah, une urgence (Kids On Crash) et une nostalgie parcourue de la naïveté de l’enfance et de l’adolescence. Avec cet album, Helluvah nous montre qu’elle aime les dualités. Un exemple ? Le sombre et saturés Don’t Put Me In A box relevé de petites notes délicates, naïves et enfantines, Santa Fe offre une jolie échappée en forme de mélodie fraiche et presque pop, mais toujours emprunte d’une certaine noirceur, Song For Lucian est une ballade cristalline…

Helluvah injecte une jolie dose d’aspérités dans ses mélodies décharnées, sans oublier une bonne poignée d’implication et de sentiment qui rendent les chansons de Patriarkill si poignante. Bref, je vais me la faire à la Helluvah et chroniquer sans détour : c’est un album vraiment cool, une belle réussite.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article
1 réponse sur « Helluvah – As We Move Silently »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Helluvah - La Fête

[EXCLU] Helluvah – La Fête

Helluvah en français ! Non vous ne rêvez pas ! Pour Orelsan, La fête est finie. Pour Helluvah, elle se prolonge jusqu’à l’ivresse au bout de la nuit.
Contre Coups 2015

Femmes, femmes, femmes !

On ne doit jamais battre une femme – même avec une fleur ! disait Jean Anouilh . Le projet, intitulé Contre Coups, réunit 12 femmes artistes qui chantent contre les violences faites aux femmes. La compilation digitale de 13 titres éclectiques (rock, électro, rap, pop, variété, folk…) sera disponible en ligne le 25 novembre 2015,…
clip : Helluvah – Santa fe BobX Remix

clip : Helluvah – Santa fe BobX Remix

BobX remix Santa Fe extrait de As We Move Silently d’Helluvah et il l’appelle Dance Ta Fe. BobX est déjà celui qui avait réalisé le second Album d’Helluvah.

Helluvah reprend les Ramones

C’est une histoire de calendrier, les compils de Noel vont pointer le bout de leur nez. Ocean Music sort la sienne, 7 Wishes For Christmas, qui comme sont nom l’indique contient sept reprises de saisons, mais qui pour le plus grand plaisir de nos oreilles, déroge à la sacro-sainte règle des carillons et des mélodies…

Helluvah – Patriarkill

Helluvah En gros,Helluvah c’est une fille, une guitare, de la rage, de la mélancolie. Le tout à mi chemin entre folk écorché et rock dénudé. En Janvier 2011, Helluvah offrira une descendance à Emotion Pill avec la sortie de son second album.

Plus dans Chroniques d'albums

PJ Harvey - Stories From The City, Stories From The Sea - Demos

PJ Harvey – Stories From The City, Stories From The Sea – Demos

En 2000, PJ Harvey sortait Stories From The City, Stories From The Sea et cassait la baraque en remportant le Mercury Prize et en mettant un nouvel uppercut à ceux qui ne s’étaient pas encore remis de Dry. Avec ce cinquième album, PJ Harvey jouait avec Thom Yorke et débarquait dans la cour des très…

Mansfield.TYA – Monument Ordinaire

Sans vraiment savoir pourquoi, dans Monument Ordinaire, on s’attendrait à voir des trucs. Et rien ne nous surprendrait. En écoutant, vaguement, comme ça, quelques minutes au hasard. Peut-être déjà parce que Mansfield. TYA ça ne respire pas toujours follement la joie, ça a même quelques fois une tête de sonnerie aux morts. Ou bien celle…
Mogwai - As The Love Continues

Mogwai – As The Love Continues

Sorte de bizarrerie électrique à ses débuts, Mogwai s’impose aujourd’hui comme un grand fournisseur de chansons et endosse le statut de meilleur groupe écossais.
Brisa Roché & Fred Fortuny - Freeze Where U R

Brisa Roché & Fred Fortuny – Freeze Where U R

A ma gauche, Brisa Roché, chanteuse américaine installée à Paris depuis quelques années. A ma droite, Fred Fortuny, musicien ayant travaillé avec une kyrielle d’artistes dont Da Silva. Au milieu, ce disque, Freeze Where U R, qui réchauffe les cœurs et qui a le parfum des notes de Carole King.
Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…