Leonard Cohen, esclave et heureux

Leonard Cohen
Le vieux sachem canadien de 77 ans Leonard Cohen se porte bien, il sort un nouvel album, Old ideas le 30 janvier qui fait suite à Dear Heather en 2004.

Leonard Cohen

Alors bien sûr c’est moins hype que James Blake ou The Black Keys, mais cela réchauffe les coeurs et les âmes sensibles. Show Me The Place est une complainte SM à écouter dans le noir avec son chapelet et son bouquet d’orties pour se repentir avant Noël. Le disque sortira en vinyle, CD et numérique avec une version collector comportant une lithographie signée qui sera tirée à 5000 exemplaires.

https://www.youtube.com/watch?v=YXUVJos7q78

Discographie

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
1 réponse sur « Leonard Cohen, esclave et heureux »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Daniel Lanois feat. Leonard Cohen - Torn Again

Vidéo : Daniel Lanois feat. Leonard Cohen – Torn Again

Après le formidable concert d’H-Burns et ses invités à la Philharmonie rendant hommage à Leonard Cohen, voilà que sa voix vient à nouveau nous hanter avec un extrait d’un poème du barde canadien mis en musique par Daniel Lanois.
H-Burns

Thanks for the show

Merci Arte pour ce concert capté le 7 juillet 2021 au festival Days Off. L’art de la reprise est difficile, celui de l’hommage encore plus. Renaud Brustlein bien entouré revisite Léonard Cohen avec amour et déférence en chantant les « Master Songs » du maître canadien.
Leonard Cohen - Moving On

Vidéo : Leonard Cohen – Moving On

Hydra et Cohen. Cohen et Hydra. Ses ânes, son Mont Éros, Sophia Loren et son Boy on a Dolphin, ses fruits, ses fleurs, sa mer Égée translucide et bien sûr Marianne, Marianne Ihlen, muse du grand Leonard. Une île où il a aimé s’isoler pour méditer, écrire et mettre en musique ses plus beaux poèmes.
Leonard Cohen

Ultime Léonard Cohen

Avant de se plonger dans Thanks for the Dance, l’ultime album de Leonard Cohen réalisé par son fils (aidé notamment par Beck et Damien Rice), il faut immédiatement lire Ultime : Léonard Cohen interviews et conversations des belles éditions Nova en partenariat avec Les Inrocks.

Plus dans News

Whitneyk

Whitney roustons

Whitney K est un joyeux bastringue entre Lou Reed et Jeffrey Lewis que l’on avait découvert et apprécié avec un premier album titubant et personnel, Two Years. Le K canadien revient avec un EP cinq titres sobrement intitulé, Hard To Be A God. Et s’il avait raison ?
Elgruporenacimiento-lapolicia

La salsa du démon Eblis Alvarez !

Les Meridian Brothers font renaître El Grupo Renacimiento avec un onzième disque entre hommage et relecture endiablée qui vient de paraître chez Ansonia Records.
Lafurarnalds

Ólafur art thérapie

« Le monde entier est cruel à l’intérieur et cinglé en surface » déclare Lula Fortune dans Wild at Heart. Et il faut un coeur bien accroché pour ne pas sombrer dans le vague à l’âme et basculer par dessus le bastingage de la vie.
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.