Catégories
Chroniques d'albums

DJ Sprinkles : Midtown 120 Blues

chronique-cd-dj-sprinkles
Pour tous les amoureux de deep-house, Terre Thaemlitz a sorti en ce début d’année un des plus beaux albums qui soit.

DJ Sprinkles

L’écoute de ce disque vous plonge à la fin des années 80 dans une ambiance de club new yorkais situé par exemple sur la 42ème rue avant que Giuliani et Disney n’entreprennent leur grand nettoyage… Les pianos sont éthérés, les voix fantomatiques, les basses vous caressent et vous enveloppent, Terre Thaemlitz ou plutôt DJ Sprinkles puisque c’est le nom qu’il a choisi pour sortir ce disque sur un label japonais Mule Musiq rend ici un formidable hommage à la house des débuts avant qu’elle ne devienne la grosse machine à danser un peu vulgaire que certains s’acharnent encore à voir en elle. On retrouve dans cet album tous les maîtres de la house nation tels Larry Heard, Moodyman, Marshall Jefferson, Frankie Knuckles , Farley « Jackmaster » Funk, etc. A l’heure des dj’s médiocres qui, en France par exemple, se croient obligés d’être les sbires de la présidence (suivez mon regard …) cet album rappellent à tous ceux qui auraient pu l’oublier que la house a été dans la continuité du disco une formidable réplique à l’intolérance puisque jouée essentiellement dans des les clubs noirs et gays.

Partager cet article
2 réponses sur « DJ Sprinkles : Midtown 120 Blues »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

DJ Sprinkles - Queerifications & Ruins

DJ Sprinkles – Queerifications & Ruins

DJ Sprinkles – Queerifications & Ruins Il y a des artistes vers lesquels nous nous sentons inexorablement attirés voire liés. Pour moi ils sont une poignée de créateurs dont je pourrai acheter la musique les yeux fermés tant ma confiance en leur musique est inébranlable.
DJ Sprinkles - Where dancefloors stand still

DJ Sprinkles – Where dancefloors stand still

DJ Sprinkles – Where dancefloors stand still Terre Thaemlitz aime à raconter qu’une des légendes de la House Nation est que les clubs sont un oasis à la souffrance mais pour lui bien au contraire la souffrance est ici avec nous. Nous avons chacun une perception bien différente de ce à quoi doit ressembler le…

Skylax 117 & 118

En cet hiver glacial en Europe Skylax Records nous gâte une fois encore en sortant deux pépites signées Terre Thaemlitz.
chronique : DJ Sprinkles presents Kami-Sakunobe House Explosion

DJ Sprinkles presents Kami-Sakunobe House Explosion

L’actualité de Terre Thaemlitz est chargée en cet automne qui s’annonce puisque Skylax Records l’excellent label qui s’obstine à dénicher d’obscures pépites ressort l’un de ses projets sorti initialement en 2006 : K-S.H.E (Kami-Sakunobe House Explosion) sur Comatonse Recordings. Le E.P. s’intitule sobrement « House Explosion 1 » et c’est encore une fois une house…

Interview : Terre Thaemlitz

Est-il encore nécessaire de présenter Terre Thaemlitz ? Touche-à-tout de génie, fondateur du label Comatonse, il se définit lui-même ni homme, ni femme ni même homosexuel, son positionnement transgenre ne cesse de nous interroger. Il devait se produire à la Machine du Moulin Rouge en avril dernier, le label le représentant en France nous avait…

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…