Smith Westerns – Soft Will

Smith Westerns - Soft Will
On prend les mêmes et on recommence. Le groupe de Chicago a de nouveau travaillé avec Chris Coady (Beach House, Yeah Yeah Yeahs) pour produire le successeur de Dye It Blonde. Ce disque, le deuxième du groupe, avait le mérite de contenir une bonne chanson. C'était déjà pas mal quand on écoute la cacophonie ambiante. Tout est relatif. En 2013, leur troisième disque, Soft Will, en contient le double...

Smith Westerns

Les Smith Westerns sont des gens agaçants. Leur nouvel album Soft Will enfonce le clou de Dye It Blonde en étant la galerie commerçante préférée du fan de pop britannique. Tout est bien rangé, tout est bien classé. Aucune surprise. Pas un caddie renversé, encore moins quelques produits périmés au rayon frais. Non au pays des Smith Westerns, tout va bien.
Que dire ? Pas grand chose.

Smith Westerns – Varsity

Discographie

Soft Will possède deux bonnes chansons. Les deux singles. Ils ont oublié d’être cons chez Co-Op. Idol et Varsity mélangent les plusieurs visages de ce groupe: un coté juvénile fan de lo-fi et cet amour démesuré pour Marc Bolan.
Et après ? Il ne se passe pas grand chose.
Huit chansons portées par des V.R.P. de la mélodie qui s’acharnent à louer un appartement dans les quartiers cossus pour être les voisins de palier de Noel Gallagher (White Oath) ou les cousins de Bernard Butler (Best Friend). Le tout à la sauce Beach House.

Courage fuyons.

Smith Westerns – Idol

Smith Westerns – Soft Will
4/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Cullen Omori - New Misery

Cullen Omori – New Misery

Il y a quelques années, les Smith Westerns étaient les héros pop de Chicago. Protégés de Christopher Owen (Girls), ces quatre petits gars de l’Illinois enchaînaient les hits avec une facilité déconcertante. Après deux beaux albums pop, ces « Beautiful Losers » des années 2000 publièrent leur disque le plus abouti en 2013 avec l’aide de Chris […]
DIIV

DIIV ne divise pas

Autrefois Zachary Cole Smith pigeait pendant les tournées des Beach Fossils en tant que guitariste. Et puis un jour, Cole Smith a décidé d’écrire des chansons. Et il se pourrait bien que le pigiste soit un tantinet plus doué que ses anciens patrons.
Programmation Rock En Seine 2011

Programmation Rock En Seine 2011

Alors que la programmation était dévoilée au compte goutte jusqu’ici, voici enfin le programme complet, scène par scène et heure par heure de cette édition 2011 de Rock En Scène, toujours situé dans le cadre très agréable du Domaine National de Saint-Cloud. Ce seront les anglais d’Archive qui clôtureront le dimanche 28 août le festival […]

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.