Voyage immobile avec Ólafur Arnalds

Ólafur Arnalds - For Now I Am Winter
Guimauve - 11/11/2013

Avec Ólafur Arnalds la terre de glace rencontre la terre de feu, l’électro devient classique.

Ólafur Arnalds - For Now I Am Winter
Ólafur Arnalds – For Now I Am Winter

Lunaire mais pas lunatique, Ólafur Arnalds propose une expérience unique, un voyage musical stratosphérique qui vous bouleversera les sens sans lunettes 3D et star caféinée. Il a sorti un bijou en février dernier et même si l’hiver n’est pas encore là, il est urgentissime de réécouter For Now I Am Winter, véritable symphonie du cœur et de ses pulsations. L’Islande n’en finit plus d’expectorer des magiciens des sons de ses geysers majestueux. Artiste rare, il fait une courte étape en France ce mercredi 13 novembre à L’Epicerie Moderne de Feyzin près de Lyon et au Festival Les Boréales de Caen le vendredi 22 novembre après avoir subjugué le Café de la Danse en mai dernier.

La première partie sera assurée par la fée verte et rousse Joe BeL que l’on connait bien en terre lyonnaise qui prépare un deuxième album et qui sera en concert au Le Marché Gare le 21 novembre.

L’Epicerie Moderne inaugure en marge du concert d’Ólafur Arnalds une exposition mêlant photographie, vidéo, dessin et installation bien nommée, Voyage – Intime à l’initiative de l’association Art-Tripping, véritable shaker artistique.

Art-Tripping a lancé un appel à projet pour la biennale de Lyon 2013. Le thème général est autour de trois aspects du voyage : l’intime, l’absurde, l’ultraréalité. 72 artistes ont déposé un dossier et 24 artistes ont été retenus.

A L’Epicerie Moderne, Art-Tripping a souhaité exposer l’Intime dans ce lieu de passage avec Adrienne ARTH, Anne SEDEL, Arnaud BRIHAY, Arno BRIGNON, Sandra MATAMOROS, Sarah BATTAGLIA, Séverine COQUELIN et Stefano MARCHIONINI.

Ólafur Arnalds

Ólafur Arnalds – NPR MUSIC LIVE

Ólafur Arnalds - For Now I Am Winter

Ólafur Arnalds – Full Performance (Live on KEXP)

Joe BeL

http://www.youtube.com/watch?v=8BQ19e6ClD0

Joe BeL – Stronger (Passerelle du College Session)

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “News

[EXCLU] Solace – Woman

Sk* est fier de vous présenter en exclusivité le clip de Woman de Solace. Aujourd’hui, l’ambiance sera délicate sur SK*.

L’OPA des RVG

Les RVG la jouent classique mais la jouent bien. Avec Feral, le groupe de Melbourne pourrait faire aussi bien (voire mieux) que son précédent disque.

Mark Lanegan

Le chagrin de Mark Lanegan

Mark Lanegan est déjà de retour. Après le succès de Somebody’s Knocking, il a décidé de retourner rapidement en studio pour enregistrer les quinze chansons de Straight Songs of Sorrow, disque qui accompagnera la sortie de Sing Backwards And Weep, son autobiographie.

Le diable se cache dans les chansons de Tim Burgess

La règle est simple avec Tim Burgess. C’est bien simple, il ne s’arrête jamais. Quand il a terminé de jouer avec ses Charlatans, Burgess part en solo pour jouer à l’Américain. Il sera de retour en mai 2020 avec un nouvel album (très anglais pour le coup).

Pomme @ Théâtre Comédie Odéon, Lyon - 17.12.2017

De la révélation

Les victoires de la musique auront lieu ce soir pendant les agapes consuméristes valentinesques et sans Roman Polanski qui certes chante peu. Qui sera révélé au grand public ? Qui sera touché par la grâce du vote du public ?

Niandra Lades

Le temps de Niandra Lades

Il est l’heure de retrouver la pépite la mieux cachée du Klondike musical auvergnat, Niandra Lades, auteur en 2017 d’un disque majeur, Night Funeral injustement ignoré dans nos pages. Alors on est bien à l’heure pour leur retour avec It’s time, premier extrait de You Drive My Mind dans les bacs le 16 avril.

couv-event_facebook_851x315

Croisons le FAIR !

Crée en 1989 le fair est aujourd’hui le premier dispositif de soutien au démarrage de carrière et de professionnalisation en Musiques Actuelles. 5 axes sont privilégiés, une aide financière, des formations professionnelles et artistiques, une aide à la diffusion, un soutien en communication et un accompagnement juridique et en management. Les nom des 7 lauréats…

Cabane - Take me home (part 2)

Tous en Cabane !

Grande Est La Maison sera assurément l’un des disques importants de cette année. Un nouvel extrait, Take me home (part 2) nous étreint, nous enlace, nous cajole avec sa violente douceur.

Orchestre National de Lyon & Alexandre Astier - Kaamelott Opening

Alexandre le bienheureux !

Chaque année, au moment de l’épreuve du bac de philo, une légende urbaine persistante évoque un lycéen qui aurait répondu à la question ‘Qu’est-ce que le risque ?’d’une simple phrase : « le risque, c’est ça » et aurait eu une note correcte.

L’amour de Jean Louis Murat

On nous promettait un Jean Louis Murat en plein chamboulement personnel qui écoute en boucle le groupe Earth, Wind & Fire. En écoutant Si je m’attendais/Troie, on se dit que les promesses sont effectivement tenues.

I wanna be your Baxter Dury

Grand cru en approche. Baxter Dury revient avec un disque qui prêche le froid et qui glace le sang.

Eric & Liam

Cantona avait clamé son amour pour Once sur les réseaux sociaux. Gallagher l’a pris au mot et lui offre le premier rôle dans le clip qui lui est dédié.

The Apartments - No Song, No Spell, No Madrigal

Et Pascal Blua exposa

Pascal Blua exposera du 3 au 22 février dans le cadre du festival Hibernarock à Aurillac une sélection de ses travaux graphiques pour la musique.

Badly Drawn Boy

Badly Drawn Boy vend du rêve

Damon Gough aka Badly Drawnn Boy brise sept années de silence avec le réjouissant morceau Is This A Dream ? et l’annonce d’un nouvel album.

Au Paradis avec Thousand

Thousand (aka Stéphane Milochevitch) sera de retour au printemps avec Au Paradis. Un disque qui porte fort bien son nom.

La bonne humeur des Lathums

Les Lathums ne s’arrêtent plus ! Les revoilà avec un nouveau single, produit par James Skelly (The Coral) et une plantureuse tournée anglaise. A quand la France ?