Le Prince Miiaou – Aliénore (1/6)

Le Prince Miiaou - Aliénore
Guimauve - 07/01/2014

Le nouvel album du Prince Miiaou where is the queen? sera disponible le 27 janvier 2014 en cd, vinyle et digital.

Sur SK*, on aime les artistes à forte personnalité. Sur son précédent album, Le Prince Miiaou nous sommait de ‘remplir le blanc de notre propre vide’ ce que l’on avait fait en la suivant dans ses pérégrinations, de salles surchauffées (elle a renversé La Flèche d’Or ou Le Café de la Danse en 2011) en festivals prestigieux (Le Printemps de Bourges, les Francofolies de La Rochelle). Et quelle torgnole ! En pleine paix ! elle chantait et puis crac, un bourre-pif ! sensuelle et écorchée ! Vive et indolente tel un serpent qui danse, elle ensorcelait.

Le Prince Miiaou - where is the queen
Le Prince Miiaou – where is the queen

Alors bien sûr on attendait avec impatience ce quatrième album au titre à rallonge intrigant :

« where is the queen? »
« who is asking? »
« I can not tell »
« she’s gone »
« gone where? »
« just gone… »

Et c’est d’autant plus mystérieux que l’on va retrouver ce dialogue fil rouge dans six courts-métrages réalisés par Maud-Elisa Mandeau diffusés en exclusivité sur SK* tous les mardis et jeudis jusqu’au 27 janvier et donc partir en quête d’une héroïne insaisissable dans un jeu de piste fascinant. La première vidéo de cet hexaèdre musical, Alienore, ne comporte ni Pull Marine, ni parents récalcitrants mais un bruissement de guitare et un cri déchirant la surface de l’eau dormante dans une atmosphère à la Bruno Dumont. Le grand saut ?

Le Prince Miiaou – Aliénore

Le Prince Miiaou – Happy Song For Empty People

Le Prince Miiaou sera en concert le 22/01 au 22 Bis à Nantes, le 7/02 à La Sirène à La Rochelle, le 13/03 au Café de la Danse à Paris (Release Party), le 14/03 à La Laiterie à Strasbourg, le 21/03 à la Salles Des Bourdaines à Seignosse, le 22/03 à L’Ampli à Pau, le 26/03 au Stereolux à Nantes.

› les 6 courts métrages
Facebook Le Prince Miiaou | Twitter Le Prince Miiaou

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Réponses

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Son du jour

Rolling Blackouts Coastal Fever - She's There

Vidéo : Rolling Blackouts Coastal Fever – She’s There

Avoir la fièvre pour celle que l’on désire est encore plus difficile si l’on est « coincé sur le bord » ou confiné solitaire. Elle est là mais on ne peut l’atteindre alors il ne reste qu’à dire son nom pour la faire apparaître.

Vidéo : Clarika – Le désamour

« Mais qu’il ne meurt jamais, mon amour imparfait, amour à l’imparfait. » On a beau vouloir comme Clarika oublier, l’amour est plus fort que le désamour.

Joan Baez

Vidéo : Joan Baez – Whistle Down The Wind

« The sky is red, and the world is on fire » chante Joan Baez sur son dernier disque qui met un terme à sa gigantesque carrière. Pourtant il reste de nombreux combats mais si peu de femmes de sa trempe.

Ron Sexsmith - Glow In The Dark Stars

Vidéo : Ron Sexsmith – Glow In The Dark Stars

Ron Sexsmith nous fait visiter son cosy Hermitage avec bibelots en céramique et vitraux animaliers. Il fait jaillir la lumière avec ce Glow In The Dark Stars tout nu et qui met les poils.

Niandra Lades - # untitled w bass

Vidéo : Niandra Lades – # untitled w/ bass

15 jours enfermés et l’on se retrouve transporté 30 ans en arrière avec les clermontois de Niandra Lades et leur sombre untitled w/ bass aussi noir et rugueux que de la pierre volcanique.

Gontard - Il Fiasco

Vidéo : Gontard – Il Fiasco

Nous vivons tous un fiasco depuis un mois. L’illusion démocratique qui fait croire au vulgum pecus qu’il délègue la gestion d’un pays et du bien commun à des gens qui en auront la charge et n’en feront pas un métier. Quel fiasco. Il nous reste la colère et la rage ou les constats cliniques et…

bob-dylan-murder-most-foul

Vidéo : Bob Dylan – Murder Most Foul

Qu’écrire d’intelligent sur Bob Dylan en 2020 ? Pas grand chose. Alors autant se régaler de cette « chanson jamais sortie, enregistrée il y a un moment maintenant », une fresque musicale de presque 17 minutes, le ‘il était une fois en Amérique’ du Zim’.

Austyn - Grenson

Vidéo : Austyn – Grenson

Austyn ne pantoufle pas et file à l’anglaise en français avec ses Grenson au cuir souple et mélodieux.

Niandra Lades - You drive my mind

Vidéo : Niandra Lades – You drive my mind

Quand on écoute ce You drive my mind de Niandra Lades, youtube nous propose de poursuivre par Debaser des Pixies, une filiation logique pour les lutins auvergnats qui dilatent le temps et son confinés dans les 90′.

Prudence - Never With U

Vidéo : Prudence – Never With U

Dear Prudence, won’t you come out to play ? Dear Prudence, greet the brand new day, the sun is up, the sky is blue, it’s beautiful and so are you chantait en 1968 un petit groupe anglais sur un album immaculé écrit en colo en plein air. En 2020, surgit des confins du confinement ce…

Slogan - TAF

Vidéo : Slogan – TAF

Trop de TAF ? Cela tombe bien en ces temps incertains et ensoleillés, Slogan vous propose un éphéméride de choses à faire si vous manquez d’idées.

M. Ward - Unreal City

Vidéo : M. Ward – Unreal City

En attendant le couvre feu, M. Ward nous balade dans son Unreal City, un Paris en noir et blanc mis en images par Béatrice Pegard pour une dernière bouffée de liberté.

The K. Shit Day

Vidéo : The K. – Shit Day

La Belgique a des dirigeants tout aussi merdiques que la (F)rance même si outre-Quiévrain ils n’ont pas osé organiser d’élections iniques malgré la vacance prolongée de leur gouvernement. Mais la Belgique possède surtout un vivier de groupes pour ambiancer votre confinement comme ce trio, The K. qui après avoir (faussement) prédit l’avenir révise son jugement…

Andrea Laszlo de Simone - Immensità

Vidéo : Andrea Laszlo de Simone – Immensità

Immense Andrea Laszlo de Simone. Non pas par la taille de ses moustaches mais par la magnificence de son dernier disque, Immensità et ses quatre chansons d’italo-pop sardanapalesque !