Catégories
Chroniques d'albums

The Charlatans – Modern Nature

The Charlatans - Modern Nature

The Charlatans - Modern Nature
The Charlatans – Modern Nature

En 2015, les Charlatans sont toujours de la partie et sortent un disque aux antipodes de leurs derniers albums.
Revenus de l’enfer, accompagnés par une ribambelle d’invités, la bande de Tim Burgess publie donc un douzième disque qui tire un trait sur quelques années de rock mâtiné d’électro pour offrir une ambiance très californienne.
Modern Nature et son single So Oh réchauffent donc les cœurs de toute l’Angleterre en hiver. Et de quelques français…

The Charlatans

Ils vont finir par enterrer tout le monde ceux-là. Oasis dans les choux, Ocean Colour Scene dans le fumier et Blur dans un nuage d’alcool… Il nous reste les Charlatans, magnifiques perdants d’une époque révolue. Qui aurait parié un kopeck sur eux en 1999? En 2004? Personne.

Modern Nature occupera une place à part dans l’œuvre du groupe. Premier disque après le décès de John Brooke, Modern Nature offre une parenthèse pop et ensoleillée à un groupe qui en avait forcément grand besoin.

Perdus après la disparation de leur batteur et surtout ami, les Charlatans ont été aidés par un casting cinq étoiles. A la batterie on retrouve Pete Salisbury des The Verve, Stephen Morris de New Order et Gabriel Gurnsey de Factory Floor. Les choristes de Kate Bush sont présentes (un régal sur Let The Good Times Be Never Ending) et Sean O’ Hagan assure les arrangements des cordes. Visiblement, la décision de faire ce disque s’est prise lors de la soirée au Royal Albert Hall, lorsque que tout le gratin du rock indé anglais des 90’s est venu boire une pinte pour rendre hommage à ce bon Brooke.

Enregistré aux studios Big Mushroom par Jim Spencer (Wonderland, Up At The Lakes, Simpatico et l’excellent You Cross My Path), Modern Nature est un exercice cathartique réussi. Les Charlatans survivants ont décidé de faire table rase du passé et ont voulu enregistrer un disque où ils se redécouvraient. On retrouve donc les deux forces du groupe qui s’entrelacent: le coté baggy mancunien du groupe et la part américaine de Burgess.

The Charlatans – So Oh

Modern Nature démarre sur les chapeaux de roue avec en guise des quatre premiers morceaux, quatre singles. Deux sont déjà parus (Talking In Tones et So Oh) : les deux autres devraient suivre.
Passé ce petit carré d’as agréable, le groupe enquille sept chansons où plane l’ombre de Brooke (Need You To Know) et un savoir-faire vieux de vingt ans.
Le Grand Duduche peroxydé de Burgess fera danser toutes les boites moisies du Grand Manchester avec Let The Good Times Be Never Ending. Comme depuis 1989.

Modern Nature sort le 26 janvier 2015 mais le 15 février chez nous. Et aucun concert n’est prévu pour le moment en France.

Tracklist : The Charlatans - Modern Nature
  1. Talking In Tones
  2. So Oh
  3. Come Home Baby
  4. Keep Enough
  5. Tall Grass
  6. Emilie
  7. Let The Good Times Be Never Ending
  8. Need You To Know
  9. Lean In
  10. Trouble Understanding
  11. Lot To Say
The Charlatans – Modern Nature4.3
8.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Le diable se cache dans les chansons de Tim Burgess

La règle est simple avec Tim Burgess. C’est bien simple, il ne s’arrête jamais. Quand il a terminé de jouer avec ses Charlatans, Burgess part en solo pour jouer à l’Américain. Il sera de retour en mai 2020 avec un nouvel album (très anglais pour le coup).
Tim Burgess ITW - expo

Charmants Charlatans

Quatre ans après leur splendide Modern Nature, quasiment vingt ans après leur classique Us and Us Only et quelques mois après leur revigorant Different Days, les Charlatans ont pris leurs quartiers à La Maroquinerie le temps d’un concert parfait et qui affichait complet. Entretien avec Tim Burgess avant qu’il ne monte sur scène chanter ses…
The Charlatans

Les beaux jours des Charlatans

On reprend les mêmes et on recommence. Les vétérans que sont les Charlatans ont annoncé une ribambelle d’invités présents sur leur treizième album qui sera publié à la fin du mois de mai.
The Charlatans - Modern Nature

The Charlatans ne sont pas des petites natures

The Charlatans – Modern Nature Oui, on peut écrire une bonne chanson en 2014 et porter des sandalettes avec des chaussettes. Si quelque chose arrêtait les Charlatans, ça se saurait. Le gang de Tim Burgess revient début 2015 avec un nouvel album.

Plus dans Chroniques d'albums

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.