The Lilac Time remonte le temps

The Lilac Time - No Sad Songs
"Vous nous ennuyez avec votre jeunesse. Elle sera la vieillesse dans trente ans" clamait Jean Giraudoux. Et bien des vieux comme ça, on en redemande. Encore une bien belle madeleine de Proust à se mettre entre les oreilles pour les quarantenaires et plus avec le retour de The Lilac Time.

Après Bill Pritchard, Lloyd Cole, Martin Carr et le mois dernier The Monochrome Set, Tapete Records tape une fois de plus dans le mille en réveillant Stephen Duffy et en poursuivant une aventure commencée en 1987.

No Sad Songs a été enregistré en famille dans les Cornouailles, là où la terre se finit, au coin du feu et cela sent bon les Cornish pasties. Cela tient au corps et c’est goûtu. On retrouve avec plaisir la voix suave et apaisante de Stephen Duffy dans un florilège de délicates ballades hors du temps, de la « poésie et pas de logique depuis 1986 » comme le signale le groupe sur leur site.

Discographies

Si vous êtes de passage cet été à Port Eliot, The Lilac Time jouera à l’Eglise le 2 août après midi.

The Lilac Time – She Writes a Symphony

The Lilac Time – No Sad Songs

The Lilac Time - No Sad Songs

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

lloyd-cole

2X2 places pour Lloyd Cole à la salle Molière à Lyon

Presque 40 ans de carrière. Et l’on se souvient de ce concert mémorable pour la sortie de son premier album solo après l’aventure Commotions, No blue skies au tout jeune Transbordeur à Lyon en 1990. Le classieux écossais revient on the waterfront, près de la Saône à la salle Molière pour une soirée nostalgique et […]
Lloyd Cole @ la Maroquinerie, Paris, 15/03/2017

Lloyd Cole à Lesquin

Lloyd Cole n’en finit pas d’être parfait. Après avoir annoncé une belle tournée française cet automne, le voilà qu’il annonce sa venue le 14 octobre 2018 au centre culturel de Lesquin.

Plus dans Son du jour

Augustincharnet-pleasedontdie

Vidéo : Augustin Charnet – Please don’t die

Augustin Charnet enfin dans la lumière. Après Kid Wise puis After Marianne et des mélodies pour Disiz et Damso ou Dinos, le voilà en solo avec un extrait de son premier album, Please don’t die .
Mattelliott-januaryssong

Vidéo : Matt Elliott – January’s Song

En Janvier, on voudrait du repos. Oublier les amours défuntes, les décès prématurés, les vœux hypocrites, les réformes iniques. Alors on écoute l’immense Matt Elliott avec désormais un saxophone envoûtant.