Et voilà.Nous sommes le 21 mai 2016 et nous n’avons toujours pas écouté le dernier disque de Travis qui est sorti il y a quelques semaines. Sans leur attachée de presse, nous passions à côté d’Everything At Once. Cet oubli est symptomatique de la carrière des Écossais de Travis.

Travis a une certaine capacité à disparaitre (en gros un disque sur deux) et à réapparaitre comme si de rien n’était.
En 2001, après le succès planétaire de The Invisible Band, Fran Healy et son groupe avaient publié le très douteux 12 Memories (2003). On pensait alors que le groupe était en mort clinique. Perdu. En 2008, The Boy With No Name avait fait renaître Travis artistiquement et commercialement. Depuis ce disque, les Écossais ont enchaîné trois disques au succès plus que limité. Le très faible Ode To J. Smith a rapidement fini dans le bac à soldes des H.M.V du Royaume-Uni. Mais depuis deux albums, Travis a toutes les armes en main pour braquer les charts. Mais non.

Travis – Magnificent Time

Enregistré à Berlin avec Michael Ilbert, Everything At Once est un très bon disque de Travis. Court, il possède des chansons qui feront chavirer les fans historiques (What Will Come, Radio Song) et les amoureux de belle pop (All Of The Places). Comme d’habitude, Travis se fait un peu plus gauche dès qu’il hausse le ton.
La grande réussite de ce disque est le duo avec Josephine Oniyama. Le chant de Fran Healy se fait grave et offre un visage totalement nouveau à ce groupe. Pour une fois que Travis ne fait pas du Travis.

Travis – Everything At Once

Les gens qui n’ont jamais aimé ce groupe peuvent passer leur chemin. Les autres peuvent y aller en tout confiance. Everything At Once leur fera ressortir des cartons les vieux disques de ce groupe écossais. Et puis qui dit nouveau disque de Travis dit voir Dougie Payne en concert alors.

Everything at Once est publié via le label du groupe, Red Telephone Box.
Travis sera en concert le 26 mai 2016 à L’Alhambra (Paris).

Travis - Everything At Once

Travis – Everything At Once3.8
7.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Travis

Travis prendra l’Alhambra !

Les Écossais sont de retour avec un huitième album sous le bras au printemps 2016. Et ils viendront défendre ce disque le 26 mai 2016 à L’Alhambra (Paris).
Travis

Et de huit pour Travis!

En ce mois de janvier 2016, on voit du David Bowie partout. Alors quand on apprend que le prochain disque de Travis a été enregistré dans les studios Hansa de Berlin avec Michael Ilbert, on ne peut pas s’empêcher à la période berlinoise du Grand Patron…
Travis

Travis fait le grand saut

Il y a du mouvement du coté de l’Écosse. Il se pourrait bien que Travis soit de retour en 2016. Le groupe vient de publier un nouveau morceau sur le net sans prévenir les autorités compétentes.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…