On ne peut pas évoquer Françoiz Breut sans un petit pincement au cœur et un regard dans le rétroviseur musical. Vingt ans déjà, on dansait au Twenty Two bar à une heure de grande écoute à Nulle Part Ailleurs, Dom’ avait des cheveux, Françoiz, timide, les mains croisées sur sa jupe, nous ensorcelait.

Le temps a passé et Françoiz Breut, arrivée là « par hasard » grâce à son pygmalion Dominique A trace une route sinueuse et instinctive dans le paysage musical français. 20 ans de carrière donc et une très belle année 2016 avec la réédition d’Une saison Volée dans une superbe édition augmentée de reprises d’amis proches et ce sixième album, Zoo, bestiaire de chansons pop qui poursuit l’aventure de La chirurgie des sentiments paru il y a trois ans, déjà en collaboration avec son guitariste Stéphane Daubersy.

La conquête ouvre le disque et l’on est de suite conquis. Les tempos se font plus enlevés, la voix semble libérée, peut-être une part animale qui s’exprime, les sonorités synthétiques sont davantage présentes. On chaloupe sur la danse des ombres, on est hypnotisé par la langueur non monotone du Jardin d’Eden, propice à la rêverie qui évoque les peintures du Douanier Rousseau. Les langues se mêlent, français, anglais, allemand comme sur Morlocks und die streunerin à la frontière de l’expérimentation, inspiré de la vision enfant du film La machine à explorer le temps.

C’est Adrian Utley, guitariste de Portishead, dont elle avait beaucoup apprécié le travail pour Perfume Genius qui a dompté tous les animaux de ce Zoo, disque plein de fantaisie, d’images fortes, de collages originaux, une porte ouverte vers un monde fantasmagorique à la rencontre de « l’araignée dans la tête » de Françoiz Breut.

Françoiz Breut – La Danse des Ombres

Françoiz Breut - Zoo

Françoiz Breut sera en concert :

Françoiz Breut - Concerts

Françoiz Breut – Zoo
8/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Dominique A (à lire)

«Tous ceux qui ont acheté le premier album du Velvet Underground ont ensuite formé un groupe» a déclaré Brian Eno. On pourrait lui rétorquer que tout ceux qui ont écouté France Inter le soir de la première diffusion de La Fossette se sont mis à écouter du rock fait par un Français. Un an après…
Fredrika Stahl - Finalement la nuit (avec Dominique A)

Nuit partout !

La nuit est partout. Déjà deux A dans Fredrika Stahl. Et avec Dominique et Finalement la nuit c’est un trip(l)e A. Une lente montée vers le déplaisir, l’amertume, le dégoût amoureux douloureux.
Françoiz Breut @ Simon Vanrie

Dans la peau de Françoiz Breut

J’entends nos membres qui crépitent, Je vois tes veines qui palpitent, Et nos corps s’entremêlent. Françoiz Breut dévoile un premier titre lascif et charnel de son prochain disque, Le Flux Flou de La Foule le 19 mars chez Trente Février.
Dominique A - Les éveillés

Vidéo : Dominique A – Les éveillés

Il n’est pas question que l’amour vienne à manquer si tu restes éveillée. Et l’on a bien du mal à rester éveillé avec ce noir qui nous envahit, nous étreint, nous asphyxie.
Dominique A

Les contes d’automne de Dominique A

Dominique A sort le 6 novembre Vie étrange chez Cinq7 pour rendre la notre un peu plus supportable. Quatre morceaux figuraient sur l’EP sorti cet été, six autres qui nous font entrevoir peut être la lumière.

Plus dans Chroniques d'albums

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.
Gruff Rhys - Seeking

Gruff Rhys – Seeking New Gods

Obsédé par le mont Paektu, un volcan situé à la frontière de la Chine et de la Corée, Gruff Rhys atteint des sommets avec son septième album solo, le bien nommé Seeking New Gods.
The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.