Rencontré cet été, quelques minutes avant son concert au festival Cabourg Mon Amour, C Duncan nous avait prévenu : son nouvel album sera plus électro que son premier (Architect – 2015). Cet Écossais ne nous avait pas menti : The Midnight Sun est un album électro. Mais totalement réussi.

A la première écoute de The Midnight Sun, il faut accepter de faire le deuil du très (trop ?) parfait premier album de C Duncan. La découverte de Say et de ses compagnons avait été un émerveillement pop absolu.
Quelques mois plus tard (et une nomination au Mercury Prize), le Monsieur Parfait de la pop écossaise revient nous voir. Avec un album radicalement différent. Adieu les cordes de Garden, bonjour les couches de clavier de Jupiter et de Wanted to Want It Too.

Les choses pourraient rapidement tourner au vinaigre mais deux choses sauvent notre homme.
Premièrement, le monsieur a de la distinction(The Midnight Sun est chroniqué dans le très sérieux Financial Times). Et surtout note bonhomme sait écrire des chansons (l’imparable Last To Leave)
On tient ici le cousin écossais de notre cher Le SuperHomard. Sur Midnight Sun, on retrouve les mêmes influences (Air, Stereolab) et un savoir-faire solide. Pour rappel, C Duncan a usé ses fonds de culotte sur les sièges de la Royal Scottish Academy of Music and Drama et est l’enfant (prodige) de deux musiciens professionnels.

C Duncan – Wanted To Want It Too

Les éternels amoureux de Mountains peuvent passer leur chemin. Les gens ouverts d’esprit et les amoureux de Madame Sadier en auront pour leur argent.

C Duncan - The Midnight Sun

The Midnight Sun de C Duncan est disponible et est publié via Fatcat Records/Modulor.

C Duncan - The Midnight Sun

Tracklist : C Duncan - The Midnight Sun
  1. Nothing More
  2. Like You Do
  3. Other Side
  4. Wanted To Want It Too
  5. Who Lost
  6. On Course
  7. Last To Leave
  8. Do I Hear
  9. The Midnight Sun
  10. Jupiter
  11. Window

C Duncan – The Midnight Sun4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
2 réponses sur « C Duncan – The Midnight Sun »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Photo de concert : C Duncan @ La Lune des Pirates, Amiens, 27/10/2016

Yes, you C Duncan !

Nous avions découvert C Duncan et ses chansons grâce à une session live filmée pour la BBC Radio Scotland en 2015. Pull jacquard sans manche, mèche impeccable et mélodies soignées étaient les éléments constitutifs de ce garçon. Aujourd’hui, cet Écossais donnait un concert à la Lune des Pirates (Amiens). SK* se devait donc d’être présent.
C Duncan

C Duncan, le dernier roi d’Écosse

Les pierres grises de Glasgow contrastent souvent avec la splendeur de ses musiciens. Il y a trente ans, les rives de la Clyde donnèrent naissance à un certain Edwyn Collins ou à un certain Lloyd Cole.
C Duncan

C Duncan et c’est en live !

L’Ecossais avait embelli notre année 2015 avec son premier album Architect. Il est de retour à la rentrée avec un nouvel album et des dates en France.
Cabourg Mon Amour 2016

Cabourg Mon Amour mérite le détour !

Une affiche réalisée par Jean Jullien, la présence du trop rare C Duncan et la Normandie. Le festival Cabourg Mon Amour vient de réaliser le tiercé gagnant de l’été 2016. Voici une rapide sélection des gens à ne pas louper à la fin du mois de juillet dans cette belle ville de Cabourg.
C Duncan

L’automne en hiver avec C Duncan

Nominé pour le Mercury Prize, C Duncan a publié un des disques de l’année avec Architect. FatCat Records, son label, ressort des cartons un nouveau single pour fêter Noël dignement.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…