Catégories
Chroniques d'albums

Juniore – Ouh Là Là

Si vous n’en pouvez plus d’attendre le prochain Black Angels, si vous avez été déçu (à juste titre) par le dernier album des Allah-Las, nous avons la solution pour vous : le premier album de Juniore.


Ouh Là Là, qu’est ce que c’est bien ! Oulala, qu’est ce qu’on aime bien les chansons de Juniore. Coincées entre une pile de vinyles de Françoise Hardy et l’intégrale en Blu-Ray des westerns de Sergio Leone, les filles de Juniore dégomment tout sur leur passage.

Juniore – Panique

Produit par Samy Osta (La Femme, Feu! Chatterton, Rover), Ouh Là Là se boit comme du petit lait. Les textes malicieux d’Anna Jean, la batterie de Swanny Elzingre, les nappes de clavier d’Agnès Imbault et la basse bandante de la Mort (oui, oui) font de ce disque une petite boite de Pandore où tout le monde y trouvera son bonheur.
Mention spéciale évidemment à la chanson En Retard et à En Cavale, sensationnel clap de fin.

Les Allah-Las sont morts, vive Juniore !

Juniore - Ouh Là Là

Ouh Là Là de Juniore est disponible via le label Le Phonographe.
Juniore est en tournée dans toute la France.

Retrouvez les articles relatifs à Juniore :

Juniore - Ouh Là Là

Tracklist : Juniore - Ouh Là Là
  1. Ouh la la
  2. Panique; Difficile
  3. Le cannibale
  4. L'accident
  5. Ca balance 6
  6. En retard
  7. Extralucide
  8. Tu vas
  9. tu viens
  10. Tout (sinon rien)
  11. Un twist
  12. Le jour d'après
  13. Antoine
  14. En cavale

Juniore – Ouh Là Là4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
5 réponses sur « Juniore – Ouh Là Là »

Se rabattre par dépit sur la petite hype « Juniore » parce qu’on n’a pas compris le dernier Allah Las ? Un peu juste quand on sait que le meilleur morceau (et quel morceau !) de la troupe parisienne, à savoir « Je fais le mort », ne figure même pas sur ce LP. Et que le dernier opus de la bande de Miles Michaud nous sortait avec panache et élégance de la relative apathie, de la routine surf/garage, dans laquelle « Worship the Sun » nous avait plongés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

hellobirds3

L’envol d’Hello Birds

En ce premier week-end de juillet s’est tenue la cinquième édition du festival Hello Birds à Etretat. Un festival qui joue déjà dans la cour des grands grâce à son équation gagnante : mer, bonne musique et gratuité. SK* s’est doré la pilule sur les galets normands tout en écoutant le son des meilleurs artistes…
Juniore

Juniore panique en musique

Il y a un an, nous tombions sous le charme de Juniore et de sa surf pop de qualité. Quasiment un an jour pour jour, nos chemins croisent de nouveau cette artiste. Et c’est encore un beau rendez-vous.
Juniore - Marabout

Juniore nous maraboute

Comment a t-on connu Anna Jean, celle qui se cache derrière Juniore ? Et bien nous dirons que nous l’avons vue avant de l’entendre. C’est Laura Cahen qui nous a soufflé son nom une première fois lors du MaMA. En effet, la pochette de son disque a été dessinée par Anna Jean.

Plus dans Chroniques d'albums

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.
Whitney - Candid

Whitney – Candid

Julien Ehrlich et Max Kakacek de Whitney nous avaient séduit en 2016 avec l’impeccable Light Upon The Lake et nous avaient passablement ennuyé avec Forever Turned Around en 2019. Pour son troisième album, ce duo américain ne prend aucun risque avec un disque composé uniquement de reprises. Et on s’ennuie encore.

Fontaines D.C. – A Hero’s Death

Aussi utile qu’un masque porté sous le nez, le nouveau disque des Dublinois n’est pas la réussite tant attendue. Ni une grande déception. Pire : il ne se passe strictement rien quand on écoute A Hero’s Death qui porte au final bien son nom.