Jeu, Deep Set et Match pour les Bats ! Après s'être brillamment rabibochés avec leur label historique (Flyin Nun Records) en 2011 et avoir publié l'album Free All Monsters, les Bats remettent le couvert cette année avec Deep Set. Et comme d'habitude, le résultat est parfait.

Que ce soit sur leur site officiel ou leur Bandcamp, les The Bats n’ont de cesse de proclamer que leur line-up actuel est le même que celui de leurs débuts en 1982. On ne peut pas leur donner tort. Et on pourrait rajouter que la formule n’a pas bougé d’une croche depuis leur premier album, Daddy’s Highway en 1987. Et ce n’est pas un reproche, au contraire ! En écoutant aujourd’hui les chansons de Deep Set, on a l’impression de se retrouver dans les belles années 80. R.E.M. n’a pas encore signé chez Warner, Martin Phillips est à l’aube de se faire rouler dans la farine par London Records.

The Bats

Discographie

Depuis 1987, les Bats écrivent les plus belles chansons du monde. Sans eux, Stephen Malkmus aurait sûrement gardé son emploi d’agent de sécurité au Whitney Museum of American Art de New-York et n’aurait pas enregistré Slanted & Enchanted. Sur leur dernier disque, il était difficile de retenir ses larmes sur See Right Trough Me. Sur ce neuvième album, les Bats donnent des leçons d’écriture avec des morceaux comme Walking Man ou Antlers. Enregistrées avec Ben Edward, les chansons des Bats sont une sorte d’épure du rock. Rien ne dépasse, tout est à sa place. Et le pire dans tout ça ? Personne ne les fait jouer à Paris. Que fait le programmateur du Petit Bain ? Du Point Éphémère ? Du Café de la Danse ? On nous bourre le mou toutes les semaines avec des groupes sans lendemain et on ne sait pas recevoir ces gens dignement. Tout fout le camp.

Deep Set de The Bats est disponible via le label Flyin Nun Records.

The Bats - Deep Set

The Bats - Deep Set

Tracklist : The Bats - Deep Set
  1. Rooftops
  2. Looking for Sunshine
  3. Rock and Pillars
  4. Walking Man
  5. No Trace
  6. Diamonds
  7. Antlers
  8. Busy
  9. Steeley Gaze
  10. Durkestan
  11. Shut Your Eyes
  12. Not so Good

The Bats – Deep Set
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
1 réponse sur « The Bats – Deep Set »

Amplement d’accord avec l’ouverture. C’est scandaleux.
Espérons néanmoins qu’ils finissent par passer dans la capitale.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
The Bats

Les The Bats sortent du bois

La rentrée 2020 sera néo-zélandaise et australienne. Il y aura le retour de The Apartments chez Talitres, les rééditions des Chills chez Fire Records et surtout le retour inopiné des merveilleux The Bats chez Flying Nun Records.
The Bats

[1988 – 2018] Les Bats ne disent jamais au revoir

Un an à peine après Daddy’s Highway, les Bats retournèrent en studio pour mettre en boîte The Law Of Things, leur deuxième album. Alors que les Go-Betweens avaient joué la carte londonienne, les Bats préférèrent rester à la maison. Hébergés par Flying Nun Records, Robert Scott et les Bats se mirent à sur l’accélérateur et […]
The Bats

À l’abordage avec The Bats !

Retour triomphal pour les Bats ! Leur dernier album en date a accroché les premières places des charts néo-zélandais et une tournée européenne vient d’être annoncée. Aussi rares que merveilleux, ces deux dates sont immanquables.

Plus dans Chroniques d'albums

Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.
Nickwheeldon-gift

Nick Wheeldon – Gift

Nick Wheeldon nous a fait cette année un beau cadeau avec Gift, un classique instantané dès la première écoute pour les Fragile Minds dont on fait partie.
Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?