Jeu, Deep Set et Match pour les Bats ! Après s’être brillamment rabibochés avec leur label historique (Flyin Nun Records) en 2011 et avoir publié l’album Free All Monsters, les Bats remettent le couvert cette année avec Deep Set. Et comme d’habitude, le résultat est parfait.

Que ce soit sur leur site officiel ou leur Bandcamp, les The Bats n’ont de cesse de proclamer que leur line-up actuel est le même que celui de leurs débuts en 1982. On ne peut pas leur donner tort. Et on pourrait rajouter que la formule n’a pas bougé d’une croche depuis leur premier album, Daddy’s Highway en 1987. Et ce n’est pas un reproche, au contraire ! En écoutant aujourd’hui les chansons de Deep Set, on a l’impression de se retrouver dans les belles années 80. R.E.M. n’a pas encore signé chez Warner, Martin Phillips est à l’aube de se faire rouler dans la farine par London Records.

The Bats

Depuis 1987, les Bats écrivent les plus belles chansons du monde. Sans eux, Stephen Malkmus aurait sûrement gardé son emploi d’agent de sécurité au Whitney Museum of American Art de New-York et n’aurait pas enregistré Slanted & Enchanted. Sur leur dernier disque, il était difficile de retenir ses larmes sur See Right Trough Me. Sur ce neuvième album, les Bats donnent des leçons d’écriture avec des morceaux comme Walking Man ou Antlers. Enregistrées avec Ben Edward, les chansons des Bats sont une sorte d’épure du rock. Rien ne dépasse, tout est à sa place. Et le pire dans tout ça ? Personne ne les fait jouer à Paris. Que fait le programmateur du Petit Bain ? Du Point Éphémère ? Du Café de la Danse ? On nous bourre le mou toutes les semaines avec des groupes sans lendemain et on ne sait pas recevoir ces gens dignement. Tout fout le camp.

Deep Set de The Bats est disponible via le label Flyin Nun Records.

The Bats - Deep Set

The Bats - Deep Set

Tracklist : The Bats - Deep Set
  1. Rooftops
  2. Looking for Sunshine
  3. Rock and Pillars
  4. Walking Man
  5. No Trace
  6. Diamonds
  7. Antlers
  8. Busy
  9. Steeley Gaze
  10. Durkestan
  11. Shut Your Eyes
  12. Not so Good

The Bats – Deep Set4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
1 réponse sur « The Bats – Deep Set »

Amplement d’accord avec l’ouverture. C’est scandaleux.
Espérons néanmoins qu’ils finissent par passer dans la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Les The Bats sortent du bois

La rentrée 2020 sera néo-zélandaise et australienne. Il y aura le retour de The Apartments chez Talitres, les rééditions des Chills chez Fire Records et surtout le retour inopiné des merveilleux The Bats chez Flying Nun Records.
The Bats

[1988 – 2018] Les Bats ne disent jamais au revoir

Un an à peine après Daddy’s Highway, les Bats retournèrent en studio pour mettre en boîte The Law Of Things, leur deuxième album. Alors que les Go-Betweens avaient joué la carte londonienne, les Bats préférèrent rester à la maison. Hébergés par Flying Nun Records, Robert Scott et les Bats se mirent à sur l’accélérateur et…
The Bats

À l’abordage avec The Bats !

Retour triomphal pour les Bats ! Leur dernier album en date a accroché les premières places des charts néo-zélandais et une tournée européenne vient d’être annoncée. Aussi rares que merveilleux, ces deux dates sont immanquables.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.