Catégories
Interviews

[1997 – 2017] Elliott Smith ou rien

Membre des Heatmiser (dont l’ultime album Mic City Sons est hautement recommandable), Elliott Smith signa un contrat avec le label BMG en 1996. Cette signature va être un tournant dans la carrière solo de Smith. Alors que ces deux premiers disques solos avaient été enregistrés avec les moyens du bord, Either / Or va bénéficier de toutes les attentions grâce à l’avance du label. Co-produites par le duo de choc formé par Rob Schnapf et Tom Rothrock, les chansons de Either /Or propulsent Elliott Smith sur le devant de la scène.

Découvrir les chansons d’Either / Or en 2017 est un choc. On n’ose pas imaginer l’effet que cela faisait en 1997. Révélés notamment par le réalisateur Gus Van Zant (trois des chansons de ce disque sont utilisées pour la bande originale du film Good Will Hunting), le très discret Elliott Smith et ses chansons hantent toujours le monde aujourd’hui.

Nous avons pu discuter rapidement avec Rob Schnapf, un des deux co-producteurs de l’album.

Either / Or fut ta première collaboration avec Elliott. Comment vous-êtes vous rencontrés?

Rob Schnapf : J’ai rencontré Elliott lors d’un concert au Jabberjaw à Los Angeles. Slim Moon, le patron du label Kill Rock Star, avait dit à mon épouse Margaret qu’elle devait voir ce type en concert. Elle travaillait alors à la publication chez BMG et était devenue une amie avec Slim Moon. Je suis donc allé avec elle au concert. Finalement, Margaret et Elliott ont commencé à travailler ensemble et à travers cette relation, je suis devenu ami avec Elliott.

Pourquoi avoir enregistré ce disque dans la maison de Joanna, au Shop et chez lui plutôt que dans un seul studio ?

Il enregistré là où il pouvait accéder au matériel. Mais le Shop était le studio que j’avais monté avec Tom et nous y avions rassemblé tous les enregistrements d’Elliott.

Ce fut un enregistrement facile ? Combien de temps cela vous a pris ?

Nous nous sommes amusés à faire le disque, nous avons peut-être travaillé un mois, si je me souviens bien. Les choses se sont faites simplement.

Comment as-tu trouvé le son de l’album ?

Tu ne trouves pas le son, il te trouve.

Quelle est ta chanson préférée d’Either / Or ?

C’est difficile à dire et cela pour différentes raisons. Tout d’abord, je n’écoute vraiment plus ces enregistrements car il me faut du temps. Et puis j’ai du mal à choisir une chanson car chaque chanson est liée à des souvenirs.

Quel matériel as-tu utilisé ?

Nous avons eu accès à une console API Demideo de Wally Heiders Studio 4 qui a été utilisée pour des super enregistrements comme ceux de Graham Parsons (les albums GPet Grievous Angel) et de Tom Waits.
Et une machine Stephens sur l’album Rumors de Fleetwood Mac et The Wall de Pink Floyd. Et bien sûr, Either / Or.

Retrouvez les articles de la série [1997-2017] :

Elliott Smith - Either / Or

Either / Or d’Elliott Smith vient d’être réédité par le label Kill Rock Stars.

Elliott Smith - Either / Or

Tracklist : Elliott Smith - Either / Or
  1. Speed Trials
  2. Alameda
  3. Ballad Of Big Nothing
  4. Between The Bars
  5. Pictures Of Me
  6. No Name No. 5
  7. Rose Parade
  8. Punch And Judy
  9. Angeles
  10. Cupid's Trick
  11. 2:45 AM
  12. Say Yes

English text

Either / Or was your first collaboration with Elliott. How did you meet him ?

I first met Elliott at a show in Los Angeles at Jabberjaw. Slim Moon from killrock stars had told my wife Margaret Mittleman that she should check him out. She was working at BMG publishing at the time and had become friends with Slim Moon. So I went with her to the show. Eventually Margaret and Elliott starting working together and thru that relationship I became friendly with elliott.

Why did Elliott record this album at Joanna’s house, his house, The Shop, Undercover Inc., Heatmiser House and Laundry Rules ? Why didn’t he use only one ?

He recorded where ever there was gear and where ever he has access to it. But the Shop was tom and I studio so that’s where we sort of tied all the various sources together.

Do you know if it was an easy recording process/mix ? How did long it take you ?

We had fun making the record maybe we worked a month, can’t really remember anymore. But it was pretty straight forward.

How did you find the sound of the album ?

You don’t find the sound. He find you.

What was your favorite song of this LP ?

Hard to say for a couple of reasons. First I don’t really listen to these records anymore because I think I still need more time to go by or something. And then I have a hard time picking out a song as they have little memories or feelings attached to them.

What was your equipment (desk/console) ?

We had an API Demideo console from Wally Heiders Studio 4 which had many great records recorded thru it including the Graham Parsons records GP, Grievous Angel and Tom Waits records up thru small change, CSN, CCR etc.
And a Stephens tape machine used on Fleetwood Mac « Rumors » and Pink Floyd « The wall ».
And of course « Either/Or ».

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Elliott Smith

Elliott Smith par Thierry Jourdain

Mais qui était Elliott Smith ? Disparu tragiquement en 2003 à l’âge de 34 ans, Smith reste au final un mystère. Son visage, toujours dissimulé par une casquette ou caché par un bonnet ne laissait pas entrevoir les immenses fragilités de sa personnalité.
Troy Von Balthazar - Wings

The Dark Knight : Troy Von Balthazar

Le nouveau disque de l’ex leader de Chokebore est hautement recommandable. Après avoir été le légataire testamentaire avec Jason Lytle (Grandaddy) d’Elliott Smith et de sa nostalgie lors des concerts avec le The Color Bars Experience, Troy Von Balthazar revient aux affaires avec son quatrième album solo et une tournée européenne.
Franck Annese © Louis Teyssedou

Good Morning Vietnam !

En 2012, Franck Annese a lancé le label Vietnam pour publier un disque de H-Burns. En 2016, alors que l’industrie musicale peine à se remettre de son entrée dans l’ère numérique, le label Vietnam tient toujours debout et se porte bien. Il est passé d’une signature à huit et compte bien ne pas s’arrêter là.…
A Singer Must Die @ Jérôme Sevrette

A Singer Must Die bien vivant !

A Singer Must Die @ Jérôme Sevrette A Singer Must Die sont de l’éclectique ville d’Angers, patrie des mythiques Thugs, de Pony Pony Run Run,de La Ruda et de Zenzile. Il fallait bien alors un groupe aux influences anglo-saxonnes comme ASMD pour les intimes qui pourrait sans problème adopter la citoyenneté du royaume à la…
Elliott Smith

Elliott Smith inédit et éternel

On ne vous fera pas le coup de Jeff Buckley ou des Beatles, mais vient de surgir sur le net une pépite encore inconnue de la comète Elliott Smith que conservait la chanteuse Mary Lou Lord.
Elliott Smith

Elliott Smith Naked

Elliott Smith Une chanson, c’est simple, quelques mots, quelques sensations, une mélodie, une voix reconnaissable entre mille, une guitare acoustique pour des frissons. Elliott Smith est un peu le Velvet des folkeux, combien de jeunes ont grattouillé leurs cordes et osé chantonner dans l’obscurité de leurs chambres à cause du bonhomme.

Plus dans Interviews

Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…
December-Square

Back To December Square

Deux ans après sa création, la maison de musique December Square peut s’enorgueillir d’avoir fait un sans-faute. Possédant désormais un catalogue d’une dizaine d’artistes, DS a eu le chic de prendre des risques en publiant des disques que personne d’autre n’aurait publié. Car l’addition des chansons de Matthew Edwards et du piano d’Emmmanuel Tellier donnent…
BEBLY © Nicolas Demare

5 questions à … BEBLY

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de BEBLY qui longe les murs et déboule dans nos vies avec un nouvel EP, ULDO. Et cela fait du bien d’entendre…