Cela fait longtemps que l’on attend ce deuxième album de Buridane. Il fallait donc être à la fois barjot et endurant.

Car elle est têtue l’animal ! De circonvolutions en reculades, de ruades en détours, elle a dompté des routes de travers pour une miraculeuse transition, premier titre fascinant et programmatique du disque. Ce texte est une explication de ce qui va suivre, un slam viscéral décrivant un lent travail de gestation avec des touches électro impressionnistes et une batterie qui s’éveille pour un lent crescendo vers la lumière. Buridane nous convie en effet à un voyage intérieur, une odyssée intime, un combat personnel pour renoncer à la facilité. Et l’on se remémore cette phrase d’une autre lyonnaise intransigeante, Virginie Despentes dans Baise-moi : « Au début, on croit mourir à chaque blessure. On met un point d’honneur à souffrir tout son soûl. Et puis on s’habitue à endurer n’importe quoi et à survivre à tout prix. » Il y a quelque chose de l’ordre de la survie dans cet accouchement au forceps de ces chansons qui claquent, aux titres souvent courts.

Buridane – La Transition

Buridane possède un franc parlé-chanté hors normes, un amour des mots qui s’entortillent, qui se culbutent, qui copulent et font corps avec ses arrangements délicats et la réalisation de Cédric de La Chapelle (The Ginger Accident). On retiendra la simplicité de Sauvage, l’optimiste Perspectives et ses chœurs célestes ou Le Phénix Et La Cendre, un texte profondément humain et (pas) fragile. « Je suis faite de précipices, de brèches mensuelles, de chemins concentriques quand il faudrait aller tout droit, de crevasses, d’éclaircies tellement puissantes, de sortie de secours, de front cogné sur les murs. »

Il faut prendre Buridane telle quelle, avec ses aspérités, ses saillies, sa douce âpreté car cela nous rend heureux et en vie.

Buridane - Barje Endurance

Buridane - Barje Endurance

Tracklist : Buridane - Barje Endurance
  1. La Transition
  2. A L'Aube
  3. Bleu
  4. Taureau
  5. Sauvage
  6. Mauvais Sort
  7. Perspectives
  8. Le Déclin
  9. Toutes Les Filles
  10. Le Phénix Et La Cendre
  11. Electrochoc
Buridane – Barje Endurance4.5
9/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Buridane © Elsa SCHULHOF

Photos : Buridane @ La Loge, Paris | 16.04.2018

Lundi soir dans l’ambiance intimiste du Théâtre de la Loge, Buridane a interprété seule à la guitare, une sélection de ses titres les plus acoustiques. Piochant tour à tour dans ses deux albums Pas Fragile (2008) et Barje Endurance, sorti en octobre dernier la chanteuse lyonnaise a enchanté un public de tout âge, sensible aux…
Buridane - Taureau

5 questions à … Buridane

SK* a demandé à une trentaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Buridane qui s’apprête à sortir son deuxième album que l’on attend avec impatience depuis 5 ans. Barje Endurance sera disponible le…
Buridane - La transition

Vidéo : Buridane – La Transition

La transition porte bien son nom. C’est le premier titre du nouvel album de Buridane, Barje Endurance à paraître le 8 septembre chez Musique Sauvage et Pias.
Slow Joe © Baghir

Say it ain’t so, Slow Joe

Rendre hommage. Simplement. A un personnage, une gueule, une voix. Slow Joe nous a quitté comme il est arrivé dans nos vies, par accident.

Plus dans Chroniques d'albums

Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…
Régina Demina - Hystérie

Régina Demina – Hystérie

On voudrait voir la dame blanche, en short serré, talons aiguilles et joli décolleté, on se trouverait probablement au bon endroit. On souhaiterait voir la Belle et la Bête monter une barre de pole dance, ou Atchoum se maquiller en princesse, on le serait probablement encore aussi. Car Régina Demina est un enchevêtrement de peut-être,…