Catégories
Chroniques d'albums

Joel Henry Little – Great Kills Friendship Club

Certains gamins font des collections assez étonnantes : les Pokémon, les petites voitures ou encore les autocollants Panini.
D’autres collectionnent les conneries et inquiètent leurs parents. Joel Henry Little, notre post-adolescent du jour, collectionne les chansons.

Joel Henry Little n’a que 19 ans et a déjà enregistré trois albums et un EP. Et attention, pas du menu fretin ! Non, notre jeune héros new-yorkais fait de le beau et l’efficace.
Repéré par le radar Life Is a Minestrone et importé par Microcultures, Joel Little Henry a donc tout pour rafler la mise chez nous. D’autant plus que son seul défaut, à savoir les pochettes de disque, a été effacé par le coup de crayon de Pascal Blua.
Et ce Great Kills Friendship Club ? Véritable petite boîte de Pandore qui révèle à chaque écoute un nouveau visage. Le talent de ce type (et sa maîtrise) est totalement folle. Comment peut-on enregistrer des tubes comme Abraham ou Isha à 19 ans ? Ce type est véritablement un mystère.

Joel Henry Little – Isha

Great Kills Friendship Club de Joel Henry Little est disponible via Microcultures / Life Is a Minestrone.
L’artwork est signé Pascal Blua.

Joel Henry Little - Great Kil Friendship Club

Tracklist : Joel Little Henry - Great Kills Friendship Club
  1. Great Kills Friendship Club
  2. Abraham
  3. Mola Molasba
  4. Isha
  5. By The Bye
  6. Butter And Brine
  7. Gilgamesh
  8. Backyard Volcanoes

Joel Henry Little – Great Kills Friendship Club4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Vibrer avec Mel Bowen !

Mel Bowen donne enfin une suite à son EP Everyday’s A Holiday ! L’ex Mercury 13 revient avec un nouvel EP qui devrait adoucir l’été et nous faire rêver de la Mersey.

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
December-Square

Back To December Square

Deux ans après sa création, la maison de musique December Square peut s’enorgueillir d’avoir fait un sans-faute. Possédant désormais un catalogue d’une dizaine d’artistes, DS a eu le chic de prendre des risques en publiant des disques que personne d’autre n’aurait publié. Car l’addition des chansons de Matthew Edwards et du piano d’Emmmanuel Tellier donnent…
Joel Henry Little

Little big man

Joel Henry Little est grand. Grand par le talent, l’audace, la richesse de son univers entre sa chambre et sa cuisine.
The Apartments - No Song, No Spell, No Madrigal

Et Pascal Blua exposa

Pascal Blua exposera du 3 au 22 février dans le cadre du festival Hibernarock à Aurillac une sélection de ses travaux graphiques pour la musique.
Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.
Nesles © Thomas Salva

Nesles Île en mer

Nesles fait sa rentrée avec un clip et un festival. On ne s’ennuie jamais avec Nesles.

Plus dans Chroniques d'albums

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.