Joel Henry Little – Great Kills Friendship Club

Certains gamins font des collections assez étonnantes : les Pokémon, les petites voitures ou encore les autocollants Panini. D'autres collectionnent les conneries et inquiètent leurs parents. Joel Henry Little, notre post-adolescent du jour, collectionne les chansons.


Joel Henry Little n’a que 19 ans et a déjà enregistré trois albums et un EP. Et attention, pas du menu fretin ! Non, notre jeune héros new-yorkais fait de le beau et l’efficace.
Repéré par le radar Life Is a Minestrone et importé par Microcultures, Joel Little Henry a donc tout pour rafler la mise chez nous. D’autant plus que son seul défaut, à savoir les pochettes de disque, a été effacé par le coup de crayon de Pascal Blua.
Et ce Great Kills Friendship Club ? Véritable petite boîte de Pandore qui révèle à chaque écoute un nouveau visage. Le talent de ce type (et sa maîtrise) est totalement folle. Comment peut-on enregistrer des tubes comme Abraham ou Isha à 19 ans ? Ce type est véritablement un mystère.

Joel Henry Little – Isha

Great Kills Friendship Club de Joel Henry Little est disponible via Microcultures / Life Is a Minestrone.
L’artwork est signé Pascal Blua.

Discographie

Joel Henry Little - Great Kil Friendship Club

Tracklist : Joel Little Henry - Great Kills Friendship Club
  1. Great Kills Friendship Club
  2. Abraham
  3. Mola Molasba
  4. Isha
  5. By The Bye
  6. Butter And Brine
  7. Gilgamesh
  8. Backyard Volcanoes

Joel Henry Little – Great Kills Friendship Club
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Le spleen de From Your Balcony

Nicolas Swierczek et ses From Your Balcony viennent de publier un grand disque. Avec pour allié le temps, cet élément que l’on préfère dérouler à tout-va plutôt que de le laisser travailler, ce groupe lillois laisse libre cours à sa mélancolie et poursuit un idéal pop qu’il arrive à atteindre.
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.

Vibrer avec Mel Bowen !

Mel Bowen donne enfin une suite à son EP Everyday’s A Holiday ! L’ex Mercury 13 revient avec un nouvel EP qui devrait adoucir l’été et nous faire rêver de la Mersey.

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.