-qtTidRF2V0

Vertiges de l’amour. Y croire encore ? Peut être mais sans en sortir indemne. John Grant affirme Love is magic dans un nouveau disque à paraître le 12 octobre et explique que « les paroles sont une capture de la vie de tous les jours des envies de douleur ».

C’est sans doute l’album le plus enjoué pour un dépressif séropo. John Grant vous le certifie, « Love is magic, whether you like it or not. It isn’t so tragic. It’s just a lie that you bought when the door opens up for you. Don’t resist, just walk on through. There is nothing left to lose. » Alors bien sûr, le chien est sans doute plus fidèle en amour que l’humain incertain et volage d’où ce clip calinou-canin où il est précisé que « mon but dans la vie est de devenir la personne que mon chien pense que je suis ». Quelle chienne de vie mais pourtant avec John Grant et ses synthés analogiques nous la fait mordre à pleines dents, la lumière s’immisce avec espoir. Deux autres titres sont dors et déjà en écoute, Touch & Go et He’s Got His Mother’s Hips.

John Grant – Touch & Go

John Grant - He's Got His Mother's Hips

John-Grant-Love-Is-Magic

Tracklist

John Grant - Love is magic
  1. Metamorphosis
  2. Love is magic
  3. Tempest
  4. Preppy boy
  5. Smug cunt
  6. He's got his mother's hips
  7. Diet gum
  8. Is he strange
  9. The common snipe
  10. Touch and go