It’s a kind of magic. San Carol invente avec Houdini un nouveau format pop, des morceaux plus longs qui sont une invitation à la divagation.

Maxime Dobosz à qui l’on doit La main invisible en 2013 et le déjà très bon et très rock Humain trop humain en 2015 tient son chef d’œuvre au sens des compagnons du devoir. De la belle ouvrage façonnée par un artisan barde pop avec l’aide de ses amis de VedeTT et de Raphaël d’Hervez (Pégase, Minitel Rose) à la production. Le disque s’ouvre puissamment avec Meaning of life et annonce un album foisonnant. Surgit alors Where My Parents Live qui pourrait être le titre manifeste de l’album. Une batterie répétitive, des textures soignées, une voix claire et cajoleuse, des rythmes envoûtants. Oui, la batterie de Simon Garnier est la colonne vertébrale de ces titres amples, le moteur d’un Marvelous Engine par exemple. Et plus on avance dans le disque, plus on comprend qu’il évoque avec beaucoup de pudeur l’intimité de Maxime Dobosz, ses affres comme sur Turn to dust ou encore Cancer qui aborde ses angoisses existentielles, ses névroses, sa peur de l’échec. Mais ce titre métastase nonchalamment et se meut en une comptine faussement décontractée que l’on n’hésite pas à qualifier de tube. On pense alors à l’immense Cesare Pavese qui dans Le métier de vivre écrit : « tous les hommes ont un cancer qui les ronge, un excrément quotidien, un mal récurrent : leur insatisfaction ; le point de rencontre entre leur être réel, squelettique, et l’infinie complexité de la vie. »

Insatisfait Maxime ? Le disque se complexifie alors vers sa conclusion avec ce Parachutes qui met les voiles par sa vitalité virale ou plus encore les 9 minutes 10 secondes du morceau de bravoure et ce Lone Star, véritable symphonie pop épique, lyrique et tellurique. Doesn’t Matter chante pour finir d’une voix presque de crooner eighties Maxime Dobosz et l’auditeur savoure enfin un grand disque pop différente, classiquement moderne.

Houdini de San Carol sort le 19 octobre chez Freemount Records / Differ-Ant.
San Carol sera en concert avec Sahara le mardi 30 octobre au Sonic à Lyon.

San Carol - Houdini

Tracklist : San Carol - Houdini
  1. Meaning of life
  2. Where my parents live
  3. Marvelous engine
  4. Society
  5. Turn to dust
  6. Cancer
  7. Parachutes
  8. Lone star
  9. Doesn't matter

San Carol – Houdini5.0
10/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Thruston Moore © Louis Teyssedou

Thurston Moore, la symbolique du feu

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire est le disque qui devrait faire aimer la musique de Thurston Moore à ceux qui ont détesté les disques de Sonic Youth pendant les années…

Vidéo : Adam Wood – Great Escape

La grande évasion, forcément américaine. N.Y.C, Once upon a time in America, The Brooklyn bridge, Coney Island, Times Square. Le rêve qui devient réalité, on redevient enfant, le cœur battant quand on pérégrine dans une ville imaginée et idéalisée tant de fois.
Louis Arlette - La Maladie d'Amour - Live (Jean-Louis Murat)

[EXCLU] Vidéo : Louis Arlette – La Maladie d’Amour – Live (Jean-Louis Murat)

Louis Arlette a toujours le sourire carnivore. Avec Des ruines et des poèmes, il se mesure aux plus grands avec un deuxième disque d’une terrible beauté cathartique où il nous balade (sans pendus) le long de ses chemins tortueux. On pense aux contrastes d’un peintre qui « était venu pour détruire la peinture » ou à la…
Buzy

Buzy, Cavalcade Rock

Neuf ans après Au Bon Moment, Au Bon Endroit, Buzy est de retour avec Cheval Fou, un disque coup de poing. Accompagnée par Bertrand Belin (compositeur et co-interprète de Où vont mourir les baleines), Anna Mougladis et Arnold Turboust, Buzy se lance, au galop, dans un disque qui ne fait de l’auditeur qu’une bouchée. Entretien…
Auren © Ismael Moumin

Auren, un sacré numéro !

Auren aurait-elle enfin tiré le bon Numéro avec son deuxième album qui vient de sortir chez Mescenes, Bellevue et Differ-Ant ? Ce qui est sur, c’est que ces chansons lui ont porté chance puisqu’elles lui ont permis d’enregistrer dans la tanière de Calexico à Tucson en Arizona, un rêve réalisé pour celle dont le premier…

Plus dans Chroniques d'albums

Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…
The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…