Catégories
Chroniques d'albums

Rivulets – In Our Circle

Un coup de poing dans la gueule. Ou plutôt un coup de poing nocturne dans la gueule ! Voilà à quoi on pourrait comparer le nouvel album de Rivulets qui bénéficie désormais d’un ancrage français. C’est en effet le label Talitres qui se charge de promouvoir la bonne parole de Nathan Amundson, la plume (noire) de Rivulets.


Noir comme de la poix, sombre comme une compilation de faces B de Songs: Ohia, In Our Circle a le mérite de rendre son auditeur totalement dépendant de lui et de ses effluves empoisonnées. Et c’est peut-être ce qui faisait défaut jusque-là à la musique de Nathan Amundson. Il fallait savoir vraiment prendre son temps pour écouter You are my home (2006) et We’re fucked (2011), des disques concomitants de Fading Trails (de Jason Molina, encore lui…) ou d’Apocalypse de Bill Callahan. Il y a encore quelques années, Amundson était bon pour être le trait commun d’un petit cercle d’initiés. Et puis il y a eu l’album I Remember Everything (2014), véritable coup de semonce promu par Alan Sparhawk (Low) aux Etats-Unis et par I Left Without My Hat en France.
Si I Remember Everything était un coup de semonce, In Our Circle est un coup de grâce. Armé de sa guitare, Amundson a écrit ses compositions les plus incisives qui nous noient dans un brouillard américain. Véritable Voyage Au bout de la nuit, In Our Circle s’écoute d’une traite. Et gare aux effets secondaires ! Ecouter une chanson comme Dark Days, c’est se condamner à l’écouter à l’infini.

Rivulets – Everything Goes

Talitres devrait donc réussir à imposer le « slowcore » de Rivulets sans trop de peine. Après avoir trouvé son bonheur à l’Est (Motorama), le label bordelais prend le contre-pied de l’ouvrage de Remarque, A L’Ouest rien de nouveau…. Si, il y a l’un des plus beaux disques de l’année.

In Our Circle des Rivulets sera disponible le 19 octobre 2018 chez Talitres.

Rivulets - In Our Circle

Tracklist : Rivulets - In Our Circle
  1. Everything Goes
  2. Not Today
  3. Because I Don’t Care
  4. Wire
  5. You Can Never Come Back
  6. Dark Days
  7. Won’t Be Long Now
  8. I Was Lost Before I Met You
  9. Sirens
  10. 24
  11. Lucky

Rivulets – In Our Circle4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Apartments

La beauté intacte des The Apartments

The Apartments passe à la vitesse supérieure pour défendre son nouvel album. Des dates de concert ont été annoncées. Peter Milton Walsh vient de lever le voile sur le clip de What’s Beauty To Do?.
Motorama @ Sonic, Lyon | 02.11.2016

Today & Everyday avec Motorama

Un petit coup de mou en cette rentrée bâillonnée ? Ecoutez Today & Everyday de Motorama, titre aussi lumineux qu’un outre-noir de Soulages.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.
The Apartments

The Apartments : de l’ombre à la lumière

En 2015, Peter Milton Walsh mettait fin à des années de silence en publiant No Song, No Spell, No Madrigal chez Microcultures. Il sera de retour à la rentrée avec un nouvel album de 8 chansons publié chez Talitres.
Feldup - Falling apart

Vidéo : Feldup – Falling apart

Et si le disque indie de l’année venait du far east français, la Franche-Comté avec Feldup ? Que de F mais c’est juste que c’est fichtrement bien foutu.
Feldup

Se reconstruire avec Feldup

Tout le monde s’est épuisé à faire des concerts à la maison pendant le confinement. Pendant que certains labels se lançaient dans une course fort douteuse, Talitres est resté silencieux et a préparé la sortie du nouveau disque de Thousand et a surtout signé Feldup.

Plus dans Chroniques d'albums

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.