Catégories
Son du jour

Vidéo : Deerhunter – Death in Midsummer

Deerhunter sort enfin du bois avec un nouvel album, Why Hasn’t Everything Already Disappeared ? le 19 janvier produit par Cate Le Bon et un premier titre engageant, Death in Midsummer.

Deerhunter - Death In Midsummer.
Cela commence presque joyeusement par quelques notes de clavecin jouées par Cate Le Bon quand la voix de Bradford Cox chante avec douceur “Your friends have died, and in their lives, they just fade away/ Some worked the hills/ Some worked in factories/ Worked their lives away/ And in time you will see your own life fade away.” Inspiré par la révolution russe de 1917 comme l’indique l’image accompagnant cette chanson qui montre les rues de St-Petersbourg en juillet 1917 avec la foule fuyant une pile de cadavres. Vous verrez dans ce clip Bradford dans une jolie robe jaune marcher sur l’eau au fin fond de l’Arizona en quête d’essence mais sans être accusé d’être anti-écolo et d’extrême droite dans de futures manifestations. On retrouvera sur le disque Tim Presley (White Fence), Ben Etter et Ben H. Allen III qui a produit les précédents Fading Frontier et le génial Halcyon Digest.

Deerhunter-WHEAD

Tracklist : Deerhunter - Why Hasn’t Everything Already Disappeared ?
  1. Death in Midsummer
  2. No One’s Sleeping
  3. Greenpoint Gothic
  4. Element
  5. What Happens to People ?
  6. Detournement
  7. Futurism
  8. Tarnung
  9. Plains
  10. Nocturne

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

TINALS 2017 © Fabrice Buffart

Convivial TINALS 2018 !

SK* a déjà évoqué la phénoménale programmation du TINALS 2018 qui aura lieu du 1er au 3 juins 2018 à laquelle se sont rajoutés The queen of Bounce, Big Freedia et les cataclysmiques Idles pour clore le festival.

Deerhunter est notre ami

Retour aux affaires pour les types d’Atlanta fin septembre 2010. Pour patienter, Bradford Cox lâche une première gâterie; la bien nommée Revival. Et c’est de nouveau du tout bon avec un écrin plus pop cette fois ci.
Route du rock 2009

La route du Rock 2009 : hissez haut !

Les grandes Marées sont pour bientôt mais le WE du 15 aout traditionnellement ce n’est pas la mer qui prend l’homme mais le rock qui prend la route.

Plus dans Son du jour

Fredrika Stahl - Rescue Me

Vidéo : Fredrika Stahl – Rescue Me

High then low. Avec Rescue Me, Fredrika Stahl nous tend un miroir pour lutter contre l’enfermement progressif que cela soit dans nos lieux de vie ou dans nos têtes.
Balthazar - On A Roll

Vidéo : Balthazar – On A Roll

Can’t get away, cannot turn the page, I’m a rat in a cage. On est derrière Balthazar, on ne voudrait pas se retrouver sur le sable, le vent en poupe, le cœur en sang.
Wassailer - Song For Elsa

Vidéo : Wassailer – Song For Elsa

On court tous derrière une Elsa. Un mirage qui enrage. Une addiction qui fait souffrir. On prend des coups de l’autre mais surtout de soi-même. On essaye de s’échapper, de se raisonner, de se libérer, mais l’on continue de poursuivre un fantôme.
Roger Waters - The Gunner's Dream

Vidéo : Roger Waters – The Gunner’s Dream

Les vrais savent. Que n’a t-on dégoisé sur cet ultime album du Floyd pourtant classé numéro 1 chez les brit’ comme il était de bon ton de pisser sur le mur. Alors si le Waters prend peut être l’eau avec son gigantisme sur scène par rapport au Mason qui lui fait la nique, Roger dans…
Joao Selva - Navegar

Vidéo : Joao Selva – Navegar

João Selva est un garçon d’Ipanema qui a atterri à Lyon et à rencontré son Phil Spector, le sorcier multi-instrumentiste Bruno Patchworks pour un deuxième album intitulé Navegar, titre qui ouvre le disque et fait le grand écart entre les deux continents qui savent ambiancer le reste du monde.
BBCC — Human Capital2

[EXCLU] Vidéo : BBCC — Human Capital

Non, BBCC ne signifie pas barbecue même si l’on se damnerait pour une merguez party. BBCC, c’est BangBangCockCock et leur Human Capital fout la trique autant que leur clip en exclusivité fout la migraine.