Liela Moss – My Name Is Safe In Your Mouth

Dans la série "sortie dont tout le monde se fout mais ce serait totalement con de passer à côté", le nouveau disque de Liela Moss est un cas d'école.

Moss, qui est sans nul doute la meilleure chanteuse anglaise de ces dix dernières années, cesse de chanter pour les autres (Unkle) et écrit enfin pour elle.
!–more–>
Il y a pile 10 ans, Liela Moss et son groupe, les Duke Spirit auraient dû mettre une raclée à tout le monde avec Neptune, un disque enregistré avec Chris Goss (Queens Of The Stone Age). L’album se vendit… Pas assez mal pour que le groupe arrête et pas assez bien pour que le groupe enterre toute la concurrence. Et depuis ce magnifique coup d’épée dans l’eau, on suit ce groupe avec des regrets et un brin de nostalgie. On a même perdu leurs traces et on a du mal à suivre Moss dans son projet Roman Remains. My Name Is Safe In Your Mouth a donc, en plus du mérite d’exister, le mérite de remettre les compteurs à zéro. Que vaut réellement Liela Moss ?

Liela Moss – Memories and Faces

Enregistré avec Coin Elliot (l’homme de confiance de Richard Hawley) et Toby Butler (pilier des Duke Spirit, on ne se refait pas), ce premier disque évoque successivement le dévouement, l’individualité et la parentalité à travers 10 chansons extrêmement denses. Tel Ed Harcourt, Moss transforme son quotidien en cavalcades pop chargées de synthés. On aurait peut-être aimé un tantinet plus de légèreté. Mais si c’est le prix à payer pour écouter une petite merveille comme Above You, Around You, pourquoi pas.

Liela Moss - My Name Is Safe In Your Mouth

Liela Moss - My Name Is Safe In Your Mouth

Tracklist : Liela Moss - My Name Is Safe In Your Mouth
  1. Memories and Faces
  2. Subequal
  3. Into The Flesh
  4. Above You; Around You
  5. Wild As Fire
  6. Manipura
  7. New Leaves
  8. Salutation
  9. Moon

Liela Moss – My Name Is Safe In Your Mouth
7/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.