Catégories
Chroniques d'albums

Le Villejuif Underground – When will the Flies in Dauville drop ?

Planquez les enfants, cachez les âmes sensibles, Le Villejuif Underground est de retour avec son deuxième album. Et c’est formidable.

« Un bassiste qu’on croirait sorti d’un film de surfers tourné aux abords de Tchernobyl. Un guitariste qui vous parle plus volontiers de Lunatic ou de musique thaïlandaise que des Stooges. Un clavier invité sur un malentendu à une répétition qui a été engagé parce qu’il s’est endormi sur son synthé. Un chanteur-poète australien sans-papiers resté en France pour une fille, qui s’est improvisé une chambre dans une cabane au fond d’un jardin. » dixit la présentation officielle du groupe (qui est signée Lelo Jimmy Batista) qui a le mérite de poser le décor.

L’Australie, c’est les Go-Betweens et les Apartments. C’est aussi les Saints et Nathan Roche, tenancier de l’auberge espagnole du Villejuif Underground.

Le Villejuif Underground – John Forbes

Se lancer dans l’écoute de When will the Flies in Dauville drop ?, c’est se condamner à boire du petit lait avec le fantôme de Jeffrey Lee Pierce coincé sur une aire d’autoroute moisie. Et le pire ? C’est qu’on redemande !

Le Villejuif Underground - When will the Flies in Dauville drop ?

When will the Flies in Dauville drop ? du Villejuif Underground sera disponible le 1er février 2019 chez Born Bad Records.
Les Villejuif Underground seront en concert dans toute la France et passera notamment à Amiens le 29 mars 2019 à La Lune des Pirates avec les Bryan’s Magic Tears. Pour les billets, c’est par ici.

Le Villejuif Underground - When will the Flies in Dauville drop

Tracklist : Le Villejuif Underground - When will the Flies in Dauville drop ?
  1. John Forbes
  2. Sorry JC
  3. Postmaster Failure
  4. Wuhan Girl
  5. Backpackers
  6. Bataclan
  7. Subterranean
  8. Come back
  9. Can you vote for me ?
  10. Pernety
  11. Haunted Chateau

Le Villejuif Underground – When will the Flies in Dauville drop ?4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Pierre Vassiliu

En vadrouille avec Pierre Vassiliu

Les anges ont été cruels avec Pierre Vassiliu. Un titre, Qui c’est celui-là ? adaptation en français du titre Partido alto de Chico Buarque, numéro un en 1973 éclipsera une carrière riche en expérimentations sonores, en voyages musicaux, en rencontres amicales.

Bryan’s Magic Tears : It’s Kind of Magic

Les Bryan’s Magic Tears étaient de passage à Amiens pour deux missions éminemment dangereuses. Ouvrir pour Le Villejuif Underground le vendredi soir et faire un goûter-concert le lendemain après-midi. Missions impossibles pour le gang de Benjamin Dupont, le Ethan Hunt de l’affaire ? Du tout. Attention, cet article s’auto-détruira dans 20 secondes.
Bryan's Magic Tears

Le magique système des Bryan’s Magic Tears

Nouvelle signature de Born Bad Records, Bryan’s Magic Tears va redonner le sourire à la génération des gens qui avaient vingt ans en 1998 ou 1999. Comme l’écrivait récemment Lyonel Sasso, cette génération a vu tous ses héros bousillés par le système. Linkous, Molina… Le nouvel album de Bryan’s Magic Tears tient la route, la…
Cyril Cyrl

Bonjour Bonjour Cyril Cyril !

Formé par Cyril Yeterian, disquaire chez Bongo Joe et Cyril Bondi, batteur chez La Tène, le duo Cyril Cyril est le prochain scud de Born Bad Records. Passant à la moulinette urbaine l’héritage de 16 Horsepower, Cyril Cyril réussit à nous accrocher le cerveau avec un premier single.
Forever Pavot © Louis Teyssedou

Forever Pavot au top !

Forever Pavot ne pantoufle pas. Un an après la parution de La Pantoufle, Emile Sornin et ses troupes sont sur les routes de France et de Navarre pour prêcher la bonne parole. Et c’est du tout bon.
Cannibale

La Grande Bouffe de Cannibale

Le label Born Bad Records va finir par avoir la peau du public de La Lune des Pirates. Au début du mois, Born Bad a envoyé Frustration mettre tout le monde d’accord avec un show exceptionnel. Round 2 avec les Cannibale et Marietta le 21 février 2018 dans le cadre du FAIR 2018.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.