CXHaVrM1Bz4

Avec ce titre, Melba lance sa guerre éclair à la chanson francaise morne et molle. Pendant que certains s’excitent avec raison sur Juliette, Clara ou Angèle, d’autres mieux informés sans doute s’emballent pour l’arme fatale lyonnaise qui sort enfin l’artillerie lourde.

“Une femme qui atteint la sérénité est une femme qui a abandonné le combat.” explique Anne Sylvestre. On peut affirmer à coup sûr que Melba n’a rien abandonné. Elle n’est pas du genre à abdiquer, c’est un capitaine courage qui mène sa troupe avec fougue. L’amour serait un sport de combat, une joute corporelle où il n’y a pas de vaincus meme s’il y a parfois capitulation orgasmique. Le premier EP de Melba sort le 1er fevrier avec cette Machine de guerre adoucie par des sonorités électro : « J’ai trouvé une forme musicale qui me touche et me plait enfin, qui fait danser mon âme et mon corps en même temps. Je suis heureuse de vous présenter mon premier titre : un texte en français qui parle l’intimité et la vulnérabilité sous le prisme du combat. C’est Nicolas Steib et Bonetrips qui signent cette production pop sensuelle et envoûtante, pour faire de ce titre une machine de guerre à ressentir… »