Minuit avant la nuit
Jmp66dfUlYk

Cela fait longtemps que l’on est tombé amoureux d’Alma Forrer. Comment ne pas craquer pour cette figure adjanienne, cette moue mutine, cette voix charmeuse, ces yeux de braise ?

« Quand elle dormait ainsi, sa tête appuyée contre un de mes bras, je me penchais sur elle, pour voir son visage entouré de flammes. C’était jouer avec le feu. » écrivait Raymond Radiguet dans Le diable au corps, roman fulgurant et toride d’un jeune homme de 23 ans au destin tragique. Alma a le diable au corps et embrase notre coeur. Sa mue en chanteuse pop sur les traces de Françoise Hardy pourrait étonner mais cette équipée sauvage séduit par sa sensualité et son léger érotisme. Elle nous enchaîne pour mieux nous conquérir avec cette année son premier album, L’année du loup.