Marie-Flore raconte. Et son Braquage est une histoire. Celle d’un court-circuit. D’une sortie de route. Sans trace de freinage. Ou alors si peu. Braquage, c’est l’histoire d’un tir dans le noir. D’un amour. C’était un jour, un peu d’espoir. Une histoire brutale. L’amour qui frappe et qui fait mal. Celui en qui, cette fois, on avait un peu voulu croire.

La suite, si on l’a vécue on la connait. La suite, c’est la morgue, la nonchalance, presque l’effronterie. On masque, on frime, on joue un peu. Beaucoup trop. On essaie. On fait comme. On fait croire. Qu’il ou elle, est toujours là. Même s’il est trop tard. Même s’il est parti. Même qu’elle n’est plus là. Alors il ne reste pas grand-chose, rien en fait, mais on imagine. Ce que l’on n’a pas fait, ce que l’on aurait pu faire. Mais ce n’est pas grave, alors on sort, on danse, on flingue au hasard. On se perd dans des gens en mal de tout. Dans des draps, sur des comptoirs. Dans ces questions qui nous en veulent, dans tous ces whiskies qui dégueulent. Pour se convaincre que c’est même de l’amour. Peut-être même que ça fera l’affaire.

Et puis quand tout ça s’arrêtera, avec la fatigue, avec le soir, on repensera. On cherchera les mots. Ceux qui faisaient rire. Et puis alors, il faudra admettre. Beaucoup de choses. « Souvent quand je pense à toi, les mots ne me viennent pas. » Pourtant, des mots il y en avait tellement. Il y avait même des instants. Mais on oubliera. Et on remplacera. Car on remplace toujours. Les chouettes moments, les beaux sourires. On remplace, on oublie. Je crois que c’est un peu comme ça qu’on vit.

Dans son Braquage, Marie-Flore raconte tout ça. Si bien. Dans des chansons qui dansent, et puis dans celles qui basculent. C’est direct et ça griffe. Beau ou violent. C’est une route de nuit, avec ses silences, et ses phares qui aveuglent. Ça apaise ou ça brûle. Oui, Braquage, c’est un peu ça. Avant qu’on remplace, avant qu’on oublie.

Mais tu sais, elle est un peu longue cette nuit. Un peu trop. Et sans toi, je ne sais pas trop comment on vit.

Marie–Flore – Presqu’île (live session)

Marie–Flore – Tout ou Rien

Marie-Flore sera en concert le dimanche 17 novembre à 17h au Théâtre Comédie Odéon à Lyon.
Des places à gagner très prochainement sur SK*.

Marie-Flore - Braquage

Tracklist : Marie-Flore - Braquage
  1. QCC
  2. Tout ou rien
  3. Braquage
  4. Pas envie
  5. Casse toi
  6. M'en veux pas
  7. Presqu'île
  8. Derrick
  9. Cambre
  10. Partie remise
  11. Sur la pente

Les prochains concerts de Marie-Flore en France
DateSalleVilleTickets
17 Jul 2020SITE EPERONBoulogne-sur-merAcheter un Ticket
28 Sep 2020La CigaleParisAcheter un Ticket
11 Jun 2021Le Clos des bichesCisai-saint-aubinAcheter un Ticket
11 Jul 2021Esplanade Saint-Jean d'AcreLa RochelleAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Marie-Flore – Braquage5.0
10/10
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Marie-Flore - C'est si bon

C’est si bon, Marie-Flore !

Marie-Flore en concert c’est très très bon. Mais aux Etoiles, elle a chanté un inédit au milieu de son public, une offrande intime que l’on a hâte de retrouver enregistrée sur un disque.
Marie-Flore - Casse toi

Vidéo : Marie-Flore – Casse toi

Marie-Flore, ce sont des mots, que certains trouvent crus sans doute parce qu’on les a peu entendus dans la chanson en français. Ce sont surtout des maux, des maux durs, âpres, sauvages et voraces.

5 questions à … Marie-Flore

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Marie-Flore à J moins 4 de la sortie de Braquage, brûlot torride, tison expiatoire et libérateur. Cela fait trois mois que…
Marie-Flore - Presqu'île

Vidéo : Marie-Flore – Presqu’île

On vous le certifie, Braquage de Marie-Flore va ridiculiser La casa del papel le 18 octobre. Assurément le casse de 2019 avec un disque fiévreux, brûlant, torride.
Marie-Flore - Tout ou Rien

Marie-Flore, encore !

Cela sera un des albums de la rentrée, on vous l’assure, Marie-Flore va braquer vos corps et vos cœurs avec un album en français qui prolonge son EP Passage digitale. Ce disque s’annonce personnel, sensuel, tensionnel, bref, sensationnel ! Tout ou rien, le deuxième extrait est une danse sauvage de sentiments violents arrangé par OMOH,…
Marie-Flore - QCC

Marie-Flore prête à tout !

Après avoir braqué notre cœur, Marie‐Flore fait rimer Caravage avec arrosage sur QCC, ambivalente déclaration d’amour enflammée.

Plus dans Chroniques d'albums

The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…