Marie-Flore raconte. Et son Braquage est une histoire. Celle d’un court-circuit. D’une sortie de route. Sans trace de freinage. Ou alors si peu. Braquage, c’est l’histoire d’un tir dans le noir. D’un amour. C’était un jour, un peu d’espoir. Une histoire brutale. L’amour qui frappe et qui fait mal. Celui en qui, cette fois, on avait un peu voulu croire.

La suite, si on l’a vécue on la connait. La suite, c’est la morgue, la nonchalance, presque l’effronterie. On masque, on frime, on joue un peu. Beaucoup trop. On essaie. On fait comme. On fait croire. Qu’il ou elle, est toujours là. Même s’il est trop tard. Même s’il est parti. Même qu’elle n’est plus là. Alors il ne reste pas grand-chose, rien en fait, mais on imagine. Ce que l’on n’a pas fait, ce que l’on aurait pu faire. Mais ce n’est pas grave, alors on sort, on danse, on flingue au hasard. On se perd dans des gens en mal de tout. Dans des draps, sur des comptoirs. Dans ces questions qui nous en veulent, dans tous ces whiskies qui dégueulent. Pour se convaincre que c’est même de l’amour. Peut-être même que ça fera l’affaire.

Et puis quand tout ça s’arrêtera, avec la fatigue, avec le soir, on repensera. On cherchera les mots. Ceux qui faisaient rire. Et puis alors, il faudra admettre. Beaucoup de choses. « Souvent quand je pense à toi, les mots ne me viennent pas. » Pourtant, des mots il y en avait tellement. Il y avait même des instants. Mais on oubliera. Et on remplacera. Car on remplace toujours. Les chouettes moments, les beaux sourires. On remplace, on oublie. Je crois que c’est un peu comme ça qu’on vit.

Dans son Braquage, Marie-Flore raconte tout ça. Si bien. Dans des chansons qui dansent, et puis dans celles qui basculent. C’est direct et ça griffe. Beau ou violent. C’est une route de nuit, avec ses silences, et ses phares qui aveuglent. Ça apaise ou ça brûle. Oui, Braquage, c’est un peu ça. Avant qu’on remplace, avant qu’on oublie.

Mais tu sais, elle est un peu longue cette nuit. Un peu trop. Et sans toi, je ne sais pas trop comment on vit.

Marie–Flore – Presqu’île (live session)

Marie–Flore – Tout ou Rien

Marie-Flore sera en concert le dimanche 17 novembre à 17h au Théâtre Comédie Odéon à Lyon.
Des places à gagner très prochainement sur SK*.

Marie-Flore - Braquage

Tracklist : Marie-Flore - Braquage
  1. QCC
  2. Tout ou rien
  3. Braquage
  4. Pas envie
  5. Casse toi
  6. M'en veux pas
  7. Presqu'île
  8. Derrick
  9. Cambre
  10. Partie remise
  11. Sur la pente

Les prochains concerts de Marie-Flore en France
DateSalleVilleTickets
20 Nov 2020CENTRE CULTUREL DE JOUY LE MOUTIERJouy-le-moutierAcheter un Ticket
11 Jun 2021Le Clos des bichesCisai-saint-aubinAcheter un Ticket
11 Jul 2021CHAPITEAUChanteixAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Marie-Flore – Braquage5.0
10/10
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

vidéo : Marie-Flore - M'en veux pas

Vidéo : Marie-Flore – M’en veux pas

“La déception est un sentiment qui ne déçoit jamais.” écrivait François Mauriac. Dans l’album de sa vie, Braquage Marie-Flore raconte les étapes d’une relation. Avec M’en veux pas, elle montre les différents degrés d’investissement en amour et parfois les cruelles désillusions.
Marie-Flore - C'est si bon

C’est si bon, Marie-Flore !

Marie-Flore en concert c’est très très bon. Mais aux Etoiles, elle a chanté un inédit au milieu de son public, une offrande intime que l’on a hâte de retrouver enregistrée sur un disque.
Marie-Flore - Casse toi

Vidéo : Marie-Flore – Casse toi

Marie-Flore, ce sont des mots, que certains trouvent crus sans doute parce qu’on les a peu entendus dans la chanson en français. Ce sont surtout des maux, des maux durs, âpres, sauvages et voraces.

5 questions à … Marie-Flore

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Marie-Flore à J moins 4 de la sortie de Braquage, brûlot torride, tison expiatoire et libérateur. Cela fait trois mois que…
Marie-Flore - Presqu'île

Vidéo : Marie-Flore – Presqu’île

On vous le certifie, Braquage de Marie-Flore va ridiculiser La casa del papel le 18 octobre. Assurément le casse de 2019 avec un disque fiévreux, brûlant, torride.
Marie-Flore - Tout ou Rien

Marie-Flore, encore !

Cela sera un des albums de la rentrée, on vous l’assure, Marie-Flore va braquer vos corps et vos cœurs avec un album en français qui prolonge son EP Passage digitale. Ce disque s’annonce personnel, sensuel, tensionnel, bref, sensationnel ! Tout ou rien, le deuxième extrait est une danse sauvage de sentiments violents arrangé par OMOH,…

Plus dans Chroniques d'albums

The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.