Jim Sullivan – If The Evening Were Dawn

Le label Light In The Attic Records fait oeuvre de salubrité publique en rééditant de fort belle manière les deux disques de feu Jim Sullivan et en publiant If The Evening Were Dawn, un disque qui 10 chansons acoustiques jamais sorties.


On connaissait, grâce à Emmanuel Tellier, la destinée tragique d’Everett Ruess. En novembre 1934, ce jeune poète disparaît avec sa mule dan le désert du Sud de l’Utah.
Quarante-et-un ans plus tard, Jim Sullivan disparaît dans le désert de Santa Rosa, un lieu perdu du Nouveau-Mexique. En guise de mule, Sullivan avait une Coccinelle Volkswagen qui sera retrouvée abandonnée tout comme sa chambre d’hôtel. Le mystère reste encore entier aujourd’hui. Matt Sullivan, le boss de Light In The Attic Records, s’est entiché de cette affaire et a décidé de percer le mystère de cette disparition en menant sa propre enquête. Jim Sullivan a-t-il été enlevé par la Mafia ? Par des extraterrestres ? Aucune réponse n’a été trouvée pour le moment. Pour patienter sagement, on peut écouter et surtout acheter les splendides rééditions des deux albums de ce Californien : U.F.O. paru 1969 et Jim Sullivan paru en 1972 grâce à Hugh Hefner, patron de Play-Boy. A la croisée des chemins entre Neil Young, Bill Fay et Fred Neil, Jim Sullivan n’a écrit que des merveilles.
Ligh In The Attic Records sort aussi If The Evening Were Dawn, un disque qui comprend de versions alternatives de chansons d’U.F.O.. Et tout n’est que ravissement et beauté…

Jim Sullivan: The Story Continues…

Jim Sullivan - If the Evening Were Dawn

If The Evening Were Dawn de Jim Sullivan est disponible chez Light In the Attic Records.
Jim Sullivan - If The Evening Were Dawn

Tracklist : Jim Sullivan - If The Evening Were Dawn
  1. Roll Back The Time
  2. Sandman
  3. Walls
  4. Jerome
  5. What To Tell Her
  6. Grandpa's Trip
  7. So Natural
  8. Whistle Stop / Mama
  9. What Is My Name?
  10. Close My Eyes

Jim Sullivan – If The Evening Were Dawn
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Aleladiane-whenwebelieved

Vidéo : Alela Diane – When We Believed

« L’amour fait songer, vivre et croire » écrivait Victor Hugo dans Les Contemplations. Alela Diane nous tend un miroir avec son nouvel album à paraitre à l’automne chez Believe / Naive.
Blacklilys

Lendemain de fête

Pendant que certains insouciants égoistes se ruent à la plage ou profitent de leurs piscines de lotissements pavillonnaires, d’autres luttent pour sortir des ténébres.
Andrew Bird – Make A Picture

Vidéo : Andrew Bird – Make A Picture

Avec plus d’une vingtaine d’albums, Andrew Bird continue de se réinventer en creusant dans son dernier album, Inside Problems les affres de son intimité.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.