Catégories
Chroniques d'albums

Jim Sullivan – If The Evening Were Dawn

Le label Light In The Attic Records fait oeuvre de salubrité publique en rééditant de fort belle manière les deux disques de feu Jim Sullivan et en publiant If The Evening Were Dawn, un disque qui 10 chansons acoustiques jamais sorties.

On connaissait, grâce à Emmanuel Tellier, la destinée tragique d’Everett Ruess. En novembre 1934, ce jeune poète disparaît avec sa mule dan le désert du Sud de l’Utah.
Quarante-et-un ans plus tard, Jim Sullivan disparaît dans le désert de Santa Rosa, un lieu perdu du Nouveau-Mexique. En guise de mule, Sullivan avait une Coccinelle Volkswagen qui sera retrouvée abandonnée tout comme sa chambre d’hôtel. Le mystère reste encore entier aujourd’hui. Matt Sullivan, le boss de Light In The Attic Records, s’est entiché de cette affaire et a décidé de percer le mystère de cette disparition en menant sa propre enquête. Jim Sullivan a-t-il été enlevé par la Mafia ? Par des extraterrestres ? Aucune réponse n’a été trouvée pour le moment. Pour patienter sagement, on peut écouter et surtout acheter les splendides rééditions des deux albums de ce Californien : U.F.O. paru 1969 et Jim Sullivan paru en 1972 grâce à Hugh Hefner, patron de Play-Boy. A la croisée des chemins entre Neil Young, Bill Fay et Fred Neil, Jim Sullivan n’a écrit que des merveilles.
Ligh In The Attic Records sort aussi If The Evening Were Dawn, un disque qui comprend de versions alternatives de chansons d’U.F.O.. Et tout n’est que ravissement et beauté…

Jim Sullivan: The Story Continues…

Jim Sullivan - If the Evening Were Dawn

If The Evening Were Dawn de Jim Sullivan est disponible chez Light In the Attic Records.
Jim Sullivan - If The Evening Were Dawn

Tracklist : Jim Sullivan - If The Evening Were Dawn
  1. Roll Back The Time
  2. Sandman
  3. Walls
  4. Jerome
  5. What To Tell Her
  6. Grandpa's Trip
  7. So Natural
  8. Whistle Stop / Mama
  9. What Is My Name?
  10. Close My Eyes

Jim Sullivan – If The Evening Were Dawn5.0
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Lion Says rugit !

Lion Says a quitté Rennes pour Lyon et chante sur Never let go extrait d’Other Side Effects cette volonté de s’en aller de l’autre côté de la mer.
J.E. Sunde - Love Gone to Seed

On dirait le Sunde

« C’est une chanson country sur une fin de relation et une personne essayant de s’y accrocher » avoue J.E. Sunde. Elle figurera sur son nouvel album, 9 songs about Love qui sort chez Vietnam le 20 novembre.
Ondara - Mr. Landlord

Vidéo : Ondara – Mr. Landlord

Sortie d’isolement pour Ondara avec Mr. Landlord, le dernier morceau a être somptueusement mis en images, extrait de son Folk N ‘ Roll Vol 1 : Tales of isolement.
Vaiteani - Signs

Vidéo : Vaiteani – Signs

Vaiteani Teaniniuraitemoana vient de Tahiti et nous envoie ces signs de la vallée sacrée de La Maroto où les esprits ont trouvé les repos.
Ondara - Isolation Blues (Blame It On The Pathogen)

Vidéo : Ondara – Isolation Blues (Blame It On The Pathogen)

Bientôt la rentrée et Ondara a toujours le blues. Mais point de visages émaciés ou de danses de Saint Guy pur cette avant dernière vidéo parisienne mais des chats qui ont peut être soufferts de la présence continuelle et envahissante de leurs maîtres.
Ondara - Pulled Out Of The Market

Vidéo : Ondara – Pulled Out Of The Market

Dans l’onde d’Ondara, la solitude est limpide et paisible. Pourtant, Pulled Out Of The Market peut s’écouter comme une belle métaphore de la rupture ou de la mise au rebut.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.