Vidéo : Lana Del Rey – Norman F***ing Rockwell

Lana Del Rey trône désormais au sommet de la chanson populaire. Et comme les bons vins, elle se bonifie avec le temps après six disques et ce golden album, ce classique immédiat, Norman F***ing Rockwell.

Après le doublé Fuck it I love you / The greatest, elle triple la mise avec Norman F***ing Rockwell / Bartender / Happiness is a butterly, un enchaînement de toute beauté où elle chante les amours déçus d’une voix de miel poivré. Elle s’est sans doute trompée d’époque et aurait aimé habiter Laurel Canyon. Mais point de passéisme ici. Lana est la petite fille de l’Amérique d’aujourd’hui et propose le disque le plus joyeusement et sensuellement dépressif. Ce qui est sur c’est que l’on danserait bien avec cette ‘fille cannelle’ que l’on aime foutrement.

« Goddamn, man-child, you fucked me so good that I almost said ‘I love you’. »
« Cause you’re just a man, It’s just what you do, Your head in your hands, As you color me blue. »
« But I don’t get bored, I just see it through why wait for the best when I could have you ? You ? »
Norman F***ing Rockwell

Discographie

« But sometimes, girls just want to have fun, The poetry inside of me is warm like a gun. »
« I’m just tryna keep my love alive with my bartender, hold me all night bartender, our love’s alive. »
Bartender

« Do you want me or do you not ? »
« If he’s a serial killer, then what’s the worst that can happen to a girl who’s already hurt ? I’m already hurt. »
« Baby, I just wanna dance (Dance) With you. »
Happiness is a butterfly

Lana Del Rey – Norman F***ing Rockwell

Lana Del Rey - Norman F***ing Rockwell

Lana Del Rey - Norman Fucking Rockwell

Tracklist : Lana Del Rey - Norman F***ing Rockwell
  1. Norman Fucking Rockwell
  2. Mariners Apartment Complex
  3. Venice Bitch
  4. Fuck It I Love You
  5. Doin' Time
  6. Love Song
  7. Cinnamon Girl
  8. How To Disappear
  9. California
  10. The Next Best American Record
  11. The Greatest
  12. Bartender
  13. Happiness Is A Butterfly
  14. Hope Is A Dangerous Thing For A Woman Like Me To Have - But I Have It

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Lana Del Rey by Breton

Lana Del Rey revisitée

Lana Del Rey trône désormais au sommet de la chanson populaire. Et comme les bons vins, elle se bonifie avec le temps après six disques et ce golden album, ce classique immédiat, Norman F***ing Rockwell. Après le doublé Fuck it I love you / The greatest, elle triple la mise avec Norman F***ing Rockwell / Bartender / Happiness is a…
Lana Del Rey - Ultraviolence

Lana Del Rey – Ultraviolence

Lana Del Rey nous avait laissé (sur notre faim ou pas) avec son Born to Die sensé poser les bases de son univers mélancolique de sirène qui cherche toujours la mer en tenant la carte à l’envers. Ultraviolence signe son retour avec son lot de beautés copiées collées et de mélodies paradisiaques. Reste à savoir […]

Plus dans Son du jour

Dimon-pv

[EXCLU] Vidéo : Dimoné – PV

Dimoné pourrait avoir la médaille Fields des allitérations, être chevalier de l’ordre national des jeux de mots. Le piano de Jean Christophe Sirven suffit pour que ce démon de Dimoné glisse sa prose poétique dans les interstices de nos vies pour nous mettre à l’amende et nous faire sortir de la route.
Andrewbird-makeapicture

Vidéo : Andrew Bird – Make A Picture

Avec plus d’une vingtaine d’albums, Andrew Bird continue de se réinventer en creusant dans son dernier album, Inside Problems les affres de son intimité.
The Limiñanas & Areski Belkacem – La Musique

Vidéo : The Limiñanas & Areski Belkacem – La Musique

« La musique, c’est une femme, il faut la toucher au coeur, à l’âme. Et là, elle te donnera, si tu es là, si tu es toi ». Avec La Musique et la participation de l’icone Areski Belkacem, The Limiñanas hypnotise et fête en fanfard leur 20 ans.