For Four Blonddes

Les mystérieux Blonddes sont de retour. Après la parution en 2018 d'un titre prophétique (I Wanna Take You Home Tonight), les revoilà avec un morceau qui donne la clef de la fin de crise. Avec Superman,


Dimanche 5 avril 2020. On apprend que Marianne Faithfull est hospitalisée à cause de ce fichu coronavirus. Bêtement, on replonge dans sa discographie. Et on redécouvre Kissin’ Time, le disque qui avait touché en plein cœur en 2002 les mômes nés dans les années 80. Accompagnée par Etienne Daho, Billy Corgan, Beck ou Jarvis Cocker, l’ex-icône des sixties avait donné le ton et rabaisse encore aujourd’hui le caquet à toute la pseudo concurrence qui rode autour d’elle.
En 2002, certains ne s’étaient pas encore remis du choc que le premier Strokes leur avait donné. Les Blonddes sont de cette trempe. Last Night leur a collé une beigne, ils répondent avec I Wanna Take You Home Tonight.
Mais les Blonddes ont de la mémoire et se rappellent qu’ils ont grandi dans les 90’s. Alors ils ont écrit Superman, un morceau qui aurait eu sa place dans les colonnes de Spin ou de Mojo en 1995.
Dimanche 5 avril 2020. On écoute Superman comme un cinglé en regardant le soleil qui pointe son museau. Un moment parfait.

Blonddes – Superman

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

thewavepicturaces-flightfromdestruction3

Vidéo : The Wave Pictures – Flight From Destruction

Bain de jouvence. Même si The Wave Pictures a sorti régulièrement des albums dont deux en 2018, les retrouver c’est revenir en 2008 avec leur formidable Instant Coffee Baby, un temps où l’on croisait David Ivar, Stanley Brinks ou Coming Soon.

Plus dans News

Le Floyd P.U.L.S.E. toujours

Le film P.U.L.S.E. Restored & Re-Edited de Pink Floyd sortira pour la première fois en Blu-ray le 18 février 2022 chez Warner Music.
Midlake - Bethel Woods

Les revenants de Midlake

Midlake est de retour sur la route avec For The Sake of Bethel Woods disponible le 18 mars chez Bella Union/[PIAS].
stromae-lenfer2

Enfermidable !

Arf, encore un coup de com’. Ce coup-ci, vl’à l’clip. Avec des images et du son. Sobre pourtant. D’un gros plan pour finalement disparaitre comme cette méchante dépression.