Réunissant Paul Banks (Interpol, Julian Plenti, Banks + Steelz), Matt Barrick (Jonathan Fire*Eater, The Walkmen), et Josh Kaufman (Bonny Light Horseman, The National, The War on Drugs) Muzz a décidé de ne pas faire le buzz et s’attelle à faire de la musique sagement.

New-York – 1995. Les Jonathan Fire*Eater publient leur premier disque dans l’anonymat le plus complet. Tout le monde écoute Oasis et veut aller à Manchester. Le rock cérébral et tendu du groupe de Stewart Lupton n’intéresse personne.

New-York – 2002. Plus personne n’écoute Oasis. Par contre, tout le monde veut aller sur la côte Est américaine pour assister à un concert des Strokes ou acheter Turn On The Bright Lights d’Interpol. Les Jonathan Fire*Eater ne sont plus qu’un lointain souvenir mais les jalons posés par le groupe à la fin des années 90 ont été utilisés par toute la scène new-yorkaise.

New-York – 2020. Muzz est la rencontre tant attendue entre Matt Barrick et son héritier, Paul Banks. Chaperonnée par les arrangements de Josh Kaufman, la collaboration entre l’élégant batteur et le sombre baryton accouche d’un disque extrêmement calme. Peut-être au final trop calme… Evidemment on se jettera avec avidité sur Red Western Sky, point d’orgue du disque et modèle de simplicité. Mais l’addition de tous les titres de ce disque fort humble et arrangé délicatement peut s’avérer ennuyeuse. Soyons donc pragmatique et coupons le disque en deux. Le premier composé des six premiers morceaux pour les jours pairs, le second avec le reste pour les jours impairs. Et nous passerons de délicates journées avec deux EP bien construits.

Muzz – Knuckleduster

Muzz - Muzz

Muzz de Muzz est dispnible chez Matador/Beggars.

Muzz - Muzz

Tracklist : Muzz - Muzz
  1. Bad Feeling
  2. Evergreen
  3. Red Western Sky
  4. Patchouli
  5. Everything Like It Used To Be
  6. Broken Tambourine
  7. Knuckleduster
  8. Chubby Checker
  9. How Many Days
  10. Summer Love
  11. All Is Dead To Me
  12. Trinidad

Muzz – Muzz3.0
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Guided By Voices

A fond les gamelles avec les Guided By Voices !

En attendant la sortie de Mirrored Aztec, son nouvel et deuxième disque de 2020, on peut casser sa tirelire pour acheter la réédition vinyle d’Alien Lanes, le classique ultime des Guided By Voices.
Future Islands © Justin Flythe

Future Islands au présent

Frissonnants Future Islands avec un deuxième extrait de leur nouvel album As Long As You Are à paraître le 9 octobre chez 4AD.
Gruff Rhys

Le fluide Gruff Rhys

Certains garçons de plage ont de bonnes vibrations, pour d’autres elles sont franchement négatives en août. A vous de choisir.
King Krule - Comet Face

Dans ta face !

Nuit d’errance avec King Krule. Ambiance entre Jack the Ripper et The Hound of the Baskervilles avec ce Comet Face sous tension avec son inquiétant saxophone et une scansion martiale.
This is the Kit - This is What You Did

Vidéo : This is the Kit – This is What You Did

Alors que certains attendent le nouvel album de Sufjan Stevens, The Ascension comme le messie et bien nous, nous pencherons davantage pour sainte Kate Stables et son This is the Kit avec Off Off On le 23 octobre chez Rough Trade.
The Breeders - Pod

The Breeders – Pod

4AD ressort une énième fois en vinyle, sans tambour ni trompette, le premier disque des Breeders. Sorti il y a 30 ans, Pod n’a pris aucune ride et nous file un coup de vieux.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.