Pour entamer cette semaine de concerts, la Lune des Pirates recevait hier le rock écorché de Shannon Wright avant d’accueillir Albin de la Simone ou Peter Hook.

Shannon Wright © Louis Teyssedou

Shannon Wright © Louis Teyssedou

Alors qu’elle était sur le point de stopper sa carrière, Shannon Wright a rencontré la pianiste Katia Labèque. Cette rencontre a permis deux choses : le sauvetage de la carrière de la belle Américaine et la naissance de son onzième album, Division (2017). Enregistré en partie dans le studio de Rome de Labèque avec David Shalmin (Matt Elliott), ce disque rend la musique de Wright plus belle et surtout plus accessible tout en faisant passer les Sonic Youth pour Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

«Je porte ça gravé en moi : l’ardeur, le don d’une heure intime.» Voilà comment Shannon Wright se définissait chez nos confrères de Libération en 2017. Rien à ajouter. La prestation scénique de Wright est entière et unique. Pour celui qui n’est pas prévenu, le concert de Wright sera un uppercut en pleine face. Pour l’amoureux transi de sonorités noise et des chansons, ce sera le paradis. Donnant tout sur scène, l’Américaine a embrasé son piano et maltraité sa guitare pour un public totalement acquis à sa cause.

Shannon Wright - Division

Retrouvez nos articles liés aux [30 ans] de La Lune des Pirates :

Violens de Shannon Wright est disponible via Vicious Circle.

Shannon Wright - Division

Tracklist

Shannon Wright - Violens
  1. Division
  2. The Thirst
  3. Wayward
  4. Accidental
  5. Seemingly
  6. Soft Noise
  7. Iodine
  8. Lighthouse (Drag Us In)