Catégories
Chroniques d'albums

The Bathers – Kelvingrove Baby

Tout le monde se pâme sur la réédition en vinyle des disques de Lloyd Cole & The Commotions (Lloyd Cole & The Commotions – Collected Recordings 1983-1989 chez Tapete Records)… Et tout le monde oublie la réédition en cd et vinyle de la trilogie des disques des Bathers chez Marina Records, l’autre label teuton qui compte dans le milieu des légendes pop. Et après avoir écouté Rattlesnakes jusqu’à plus soif (c’est à dire jamais), on se doit d’écouter les impeccables Lagoon Blues (1993), Sunpowder (1995) et Kelvingrove Baby (1997).


Les Bathers n’ont pas eu de chance. En 1993, personne ne s’était encore remis des refrains de Rattlesnakes et de la mine magnétique de Lloyd Cole. Et surtout, il fallait avoir de sacrés biscoteaux pour affronter sur le même ring Paul Quinn et son The phantoms of the archetypes ou la nouvelle vague des The Auteurs.
Les Bathers étaient écossais comme les Commotions, aussi ténébreux que les Tindersticks et plus détendus que les Apartments. Mais les Bathers étaient réfugiés sur un label album et n’ont pas percé le marché. Il est donc l’heure de se rattraper.
Avant de les écouter, on peut admirer les pochettes des trois disques réalisées par Stefan Kassel, l’homme par qui est arrivé Waterpistol de Shack. Belles et sobres, les pochettes des Bathers sont une invitation à un monde où tout n’est que raffinement et délicatesse.
La voix de Chris Thomson, le leader de cette formation qui a fricoté avec quelques Commotions et un Madness le temps d’un disque (Fortuny en 1990), vous déclenche des orgasmes à chaque chanson (surtout quand il chante avec Elizabeth Fraser).

The Bathers – The Marina Trilogy

Les trois disques ressortent avec un packaging repensé et un son remasterisé. Si vous ne pouvez pas écouter les Tindersticks quand il fait plus de 10 degrés Celsius, mettez vous aux Bathers. Un label qui a sorti Waterpistol mérite qu’on écoute Sunpowder. Et les deux autres disques.

The Bathers – Kelvingrove Baby

Kelvingrove Baby des The Bathers est disponible chez Marina Records.


Tracklist : The Bathers - Kelvingrove Baby
  1. Thrive
  2. Girlfriend
  3. If Love Could Last Forever
  4. East Of East Delier
  5. Kelvingrove Baby
  6. Dial
  7. Once Upon A Time On The Rapenburg
  8. Girl From The Polders
  9. The Fragrance Remains Insane
  10. Hellespont In A Storm
  11. Twelve

The Bathers – Kelvingrove Baby
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Marina Records - Goosebumps 2

Bump ! Marina Records ! Bump !

Le label allemand Marina Records a 25 ans ! Pour fêter ce chic anniversaire, Stefan Kassel et Frank Lähnemann publient une anthologie du label.
June & the Exit Wounds - A Little More Haven Hamilton, Please

[1998 – 2018] June, Marina et les autres

En 1998, la France devient championne du monde de football, Titanic fait une razzia dans les salles de cinéma et la première Techno parade envahit les rues de Paris. En 1998, Jason Molina commençait sa carrière de barde folk, Mark Linkous disait bonjour à l’Amérique et les Silver Jews publiaient le plus beau disque de…
Brent Cash - The New High

Brent Cash – The New High

En 2017, Brent Cash refait surface et donne une suite inespérée au très beau How Strange It Seems avec The New High. Cash, originaire d’Athens en Georgie ne trompe pas sur la marchandise avec le titre de son troisième album. The New High catalyse l’héritage de Brian Wilson et de Burt Bacharach et nous propulse…
Shack

Love Shack !

Il y a 25 ans, Shack avait les moyens de prendre la tête du rock anglais avec son album Waterpistol. Les Smiths étaient au repos depuis quelques années et les Stone Roses s’empêtraient dans la confection de leur deuxième album. Liam Gallagher jouait encore aux billes dans la cours de récréation du collège… Quant à…

Plus dans Chroniques d'albums

Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.
Renée Reed - Renée Reed

Renée Reed – Renée Reed

Alternant la langue américaine et la langue française, Renée Reed arrive de sa Louisiane natale avec un premier disque qui plonge ses racines dans les limbes de la culture cajun tout en regardant le fantôme d’Elliott Smith.
PJ Harvey - Stories From The City, Stories From The Sea - Demos

PJ Harvey – Stories From The City, Stories From The Sea – Demos

En 2000, PJ Harvey sortait Stories From The City, Stories From The Sea et cassait la baraque en remportant le Mercury Prize et en mettant un nouvel uppercut à ceux qui ne s’étaient pas encore remis de Dry. Avec ce cinquième album, PJ Harvey jouait avec Thom Yorke et débarquait dans la cour des très…

Mansfield.TYA – Monument Ordinaire

Sans vraiment savoir pourquoi, dans Monument Ordinaire, on s’attendrait à voir des trucs. Et rien ne nous surprendrait. En écoutant, vaguement, comme ça, quelques minutes au hasard. Peut-être déjà parce que Mansfield. TYA ça ne respire pas toujours follement la joie, ça a même quelques fois une tête de sonnerie aux morts. Ou bien celle…
Mogwai - As The Love Continues

Mogwai – As The Love Continues

Sorte de bizarrerie électrique à ses débuts, Mogwai s’impose aujourd’hui comme un grand fournisseur de chansons et endosse le statut de meilleur groupe écossais.