Catégories
Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.

Ian Skelly est un garçon très doué. Avec les Coral, il a illuminé les années 2000 et les premières parties d’Oasis. Il vivait un rêve éveillé. Et nous aussi au final. En 2005, on pouvait s’emmerder sec avec les disques des frères Gallagher. On s’emmerdait d’ailleurs. Mais en concert, Oasis a toujours valu le détour. Et quand il n’embarquait pas Shack ou les Stands en tournée, Noel Gallagher embarquait avec lui The Coral, ce jeune groupe de Liverpool qui avait les crocs et des dizaines de chansons en réserve. Après cinq ou six albums, les Coral ont fait chacun leur disque dans leur coin. Celui de James Skelly fut honorable, ceux de Nick Power formidables et celui de Ian Skelly merveilleux. Et le suivant, Drifters Skyline, est du même niveau. Sauf que vous ne pourrez pas l’écouter (si ce n’est les deux singles disponibles sur Youtube).
Oui, car Skelly et son groupe sont de Liverpool…. Et à Liverpool, on aime perdre. On a le comportement opposé à Manchester. Les Mancuniens ont le sens des affaires. En 1994, Oasis décroche le jackpot avec son premier disque. Il quadruple la mise l’année suivante. New Order a su capitaliser après Brotherhood… A Liverpool, on fait tout pour ne pas vendre de disque. Lee Mavers n’a jamais donné de suite à son chef-d’oeuvre (et tant mieux au final), Mick Head a vu le studio qui contenait les bandes de Waterpistol brûler, les Zutons se sont coulés tous seuls. Avec un distributeur digne de ce nom, Skelly intégrerait le top 5 anglais. Facilement… Mais non. Il y a donc ce nouveau disque, très influencé par les Eagles ou par Tom Petty, qui sera le plaisir secret des gens qui ont du goût.

Ian Skelly – Captain Caveman

Drifters Skyline de Ian Skelly sera disponible le 31 juillet 2020 chez Skeleton Key Records.

Ian Skelly - Drifters Skyline

Tracklist : Ian Skelly - Drifters Skyline
  1. Captain Caveman
  2. Over The Moon
  3. Jokerman
  4. Travelling Mind
  5. Laugh To Keep From Crying
  6. Thoughts Of You
  7. Drifters Skyline
  8. Gold In The Mud
  9. Spirit Plane
  10. Lady In Comus
  11. Silver Song
  12. Wake The World

Ian Skelly – Drifters Skyline4.3
8.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

La pop selon Paul Molloy

Il y a du mouvement à Liverpool. Michael Head ressort un disque ? Du tout. L’affaire se joue au niveau de la génération suivante. Paul Molloy, guitariste des Coral, s’apprête à publier un premier album solo.

Captain Skelly

On peut être batteur dans un groupe de rock et savoir écrire des chansons. La preuve avec Ian Skelly, batteur des Coral à la ville et chanteur solo aux champs.
The Coral - Live At Skeleton Key

The Coral – Live At Skeleton Coast

En attendant de reprendre les chamailleries habituelles du 1er mai, on peut écouter, confiné, l’album live des Coral qui vient de débarquer sans prévenir sur les Internet.

La bonne humeur des Lathums

Les Lathums ne s’arrêtent plus ! Les revoilà avec un nouveau single, produit par James Skelly (The Coral) et une plantureuse tournée anglaise. A quand la France ?

Ian Broudie – Tales Told

En 2004, Ian Broudie laisse The Lightning Seeds au repos et décide d’enregistrer un disque solo avec la jeune garde de Liverpool. L’idée fut évidemment géniale car Tales Told est son plus beau disque.
The Coral

Power to Lowdeine Chronicles !

Quand il n’écrit pas de petites merveilles avec The Coral (ou avec Ian Broudie), Nick Power écrit des recueils de poésie. Lowdeine Chronicles, co-écrit avec Andrew Taylor, arrive chez tous les bons libraires (anglais).
The Coral

Coral des miracles

Move Through The Dawn est la plus belle surprise de cet été et peut-être une des meilleures sorties de cette année 2018. Après s’être lancés à corps perdu dans leurs projets solos, les Coral se retrouvent enfin autour d’un disque qui prend la tangente du précédent et sort le groupe de l’impasse. Les cinq de…

Plus dans Chroniques d'albums

Jason Molina - Eight Gates

Jason Molina – Eight Gates

Secretly Canadian publie à titre posthume les ultimes enregistrements de Jason Molina. Les chansons d’Eight Gates ont été enregistrées en 2013, quelques mois avant la mort de son auteur. Sur ces neuf pistes, Molina oublie les guitares de Magnolia Electric et se projette dans les nuits sombres de The Lioness.

The Bathers – Kelvingrove Baby

Tout le monde se pâme sur la réédition en vinyle des disques de Lloyd Cole & The Commotions (Lloyd Cole & The Commotions – Collected Recordings 1983-1989 chez Tapete Records)… Et tout le monde oublie la réédition en cd et vinyle de la trilogie des disques des Bathers chez Marina Records, l’autre label teuton qui…
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.