Catégories
Chroniques d'albums

Micah P. Hinson – And the Pioneer Saboteurs

Il a une tronche en forme d’erreur de casting. Pas très crédible en ex-junky, ex-taulard, ni ex rien du tout. Peut être ex thésard en informatique. Ceci dit la tête qu’il a, passé la surprise de la première fois, on aurait tendance à dire qu’on s’en fout copieusement. Micah P. Hinson revient cette année avec un sixième album : Micah P. Hinson and the Pioneer Saboteurs. Quand on vient du Texas et qu’on décide de se planquer derrière une guitare pour chanter des chansons, le poids de la tradition est lourd. Voyons voir si Hinson est toujours à la hauteur avec ce nouvel album.

Micah P. Hinson – And the Pioneer Saboteurs
L’entrée en matière est étrange, uniquement faites de cordes classiques et délicates. Le texan ne nous avaient pas habitué à ça. Sweetness qu’on retrouve ensuite est plus à son image, guitare voix, une chanson sans âge, un peu comme lui, avec un son immédiat. 2’s and 3’s, premier extrait de cet album à l’orchestration plus fournie, la reverb fantasmagorique, la rythmique marquée et aux cordes solaires restera longtemps dans la tête. Seven Horses Seen est d’une tristesse flamboyante. De The Striking before the Storm qui fait appel au vieu sud et aux racines du chanteur avec des cœurs de vieux indiens, il se dégage quelque chose funeste. Dear Ashley verse peut être un peu trop dans le sentimentalisme facile. The Cross That Stole This Heart Away semblent porter en lui à peu près toute la tristesse du monde. Elle nous est déversée sans retenue pendant plus de sept minutes. Et quand la voix entre en jeu, c’est pour en rajouter une couche. Après ça, My God My God, sonne comme une douce éclaircie bienvenue. Watchman, tell us of the night est électrique et épique. Sur She’s building castles in her heart, la voix de Micah semble tout droit sortie d’un vieux gramophone. The Returning est une vraie bizarrerie, qui fait dans l’expérimentation. Le morceau est noir, violent, presque sans strucutre, amélodique sur toute la première partie, oppressant. Jusqu’à la 7eme minute où les cordes font leur apparition, comme un rayon de soleil après l’orage. Même si l’image est un peu facile, c’est tout de même l’effet que ça fait.

Micah P. Hinson - And the Pioneer Saboteurs

Hinson multiplie les ambiances sonores sans avoir l’air de trop se poser de question, entre minimalisme et arrangements nettement plus élaborés. Mais ce qu’on retient avant tout de ce nouvel album, ce sont les sentiments. Brut, que Micah déverse sans pudeur sur tous les morceaux. Micah P. Hinson n’a probablement pas les meilleures chansons au monde, certainement pas la meilleure voix non plus. Par contre il est un interprète hors pair. Et il le prouve encore une fois sur cet album. Ceux qui n’en seraient pas convaincu n’ont qu’à voir son interprétation de Not Forever Now de Centro-Matic (sur son album de reprise All Dressed up and Smelling of Strangers).

Le le-hiboo.com a rencontré Micah P. Hinson qui a joué un titre présent sur la compil d’Amnesty International « PEACE ».

Micah P. Hinson – The Life, Living, Dying And Death Of One Certain & Peculiar L.J. Nichols (HibOO d’Live)

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Vous avez aimé ? Partagez !
1 réponse sur « Micah P. Hinson – And the Pioneer Saboteurs »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Micah P. Hinson en concert

SK* Presents Micah P. Hinson

Désormais hébergé chez les Anglais de Full Time Hobby, Micah P. Hinson revient avec un beau disque et une tournée française. Elle est pas belle la vie ?
Groom Lyon

Zoom sur le Groom

Le Groom est un nouveau lieu à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse, 6 rue Roger Violi dans le premier arrondissement. Il mêle bar à cocktails, club avec des DJ reconnus et désormais à la rentrée, une salle de concert.
Micah P. Hinson - Lune des Pirates

Le son sacré de Micah P. Hinson

En 2004, Micah P. Hinson publia via le label Sketchbook Records son premier disque Micah P. Hinson and The Gospel Of Progress. Enfin publia… Pour être parfaitement exact, il faudrait plutôt écrire que Micah P. Hinson cracha à la gueule du monde toutes ses souffrances enfermées depuis trop longtemps dans un corset.

Micah P. Hinson en tournée printanière

Le label Talitres, qui n’est jamais à court de bonnes idées, vient d’annoncer la réédition du The Gospel Of Progress de Micah P.Hinson. Et comme les bonnes nouvelles vont souvent par deux, Talitres annoncent une tournée française.
amnesty : PEACE

Peace and Music

Amnesty International souhaite sans doute mobiliser les plus jeunes avec son initiative « PEACE », projet musical produit par Buffetlibre et Amnesty International Catalunya qui propose de télécharger légalement contre un modique don, 180 chansons inédites d’artistes du monde entier classés par continent.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.