Catégories
Chroniques d'albums

Micah P. Hinson – Micah P. Hinson and the Pioneer Saboteurs

Micah P. Hinson and the Pioneer Saboteurs
Il a une tronche en forme d’erreur de casting. Pas très crédible en ex-junky, ex-taulard, ni ex rien du tout. Peut être ex thésard en informatique. Ceci dit la tête qu’il a, passé la surprise de la première fois, on aurait tendance à dire qu’on s’en fout copieusement. Micah P. Hinson revient cette année avec un sixième album : Micah P. Hinson and the Pioneer Saboteurs. Quand on vient du Texas et qu’on décide de se planquer derrière une guitare pour chanter des chansons, le poids de la tradition est lourd. Voyons voir si Hinson est toujours à la hauteur avec ce nouvel album.

Micah P. Hinson

L’entrée en matière est étrange, uniquement faites de cordes classiques et délicates. Le texan ne nous avaient pas habitué à ça. Sweetness qu’on retrouve ensuite est plus à son image, guitare voix, une chanson sans âge, un peu comme lui, avec un son immédiat. 2’s and 3’s, premier extrait de cet album à l’orchestration plus fournie, la reverb fantasmagorique, la rythmique marquée et aux cordes solaires restera longtemps dans la tête. Seven Horses Seen est d’une tristesse flamboyante. De The Striking before the Storm qui fait appel au vieu sud et aux racines du chanteur avec des cœurs de vieux indiens, il se dégage quelque chose funeste. Dear Ashley verse peut être un peu trop dans le sentimentalisme facile. The Cross That Stole This Heart Away semblent porter en lui à peu près toute la tristesse du monde. Elle nous est déversée sans retenue pendant plus de sept minutes. Et quand la voix entre en jeu, c’est pour en rajouter une couche. Après ça, My God My God, sonne comme une douce éclaircie bienvenue. Watchman, tell us of the night est électrique et épique. Sur She’s building castles in her heart, la voix de Micah semble tout droit sortie d’un vieux gramophone. The Returning est une vraie bizarrerie, qui fait dans l’expérimentation. Le morceau est noir, violent, presque sans strucutre, amélodique sur toute la première partie, oppressant. Jusqu’à la 7eme minute où les cordes font leur apparition, comme un rayon de soleil après l’orage. Même si l’image est un peu facile, c’est tout de même l’effet que ça fait.

Hinson multiplie les ambiances sonores sans avoir l’air de trop se poser de question, entre minimalisme et arrangements nettement plus élaborés. Mais ce qu’on retient avant tout de ce nouvel album, ce sont les sentiments. Brut, que Micah déverse sans pudeur sur tous les morceaux. Micah P. Hinson n’a probablement pas les meilleures chansons au monde, certainement pas la meilleure voix non plus. Par contre il est un interprète hors pair. Et il le prouve encore une fois sur cet album. Ceux qui n’en seraient pas convaincu n’ont qu’à voir son interprétation de Not Forever Now de Centro-Matic (sur son album de reprise All Dressed up and Smelling of Strangers).

Le HibOO a rencontré Micah P. Hinson qui a joué un titre présent sur la compil d’Amnesty International « PEACE ».

HibOO d’Live : Micah P. Hinson « The Life, Living, Dying And Death Of One Certain & Peculiar L.J. Nichols »

Pour écouter l’album en intégralité avec Deezer :

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article
1 réponse sur « Micah P. Hinson – Micah P. Hinson and the Pioneer Saboteurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Micah P. Hinson en concert

SK* Presents Micah P. Hinson

Désormais hébergé chez les Anglais de Full Time Hobby, Micah P. Hinson revient avec un beau disque et une tournée française. Elle est pas belle la vie ?
Groom Lyon

Zoom sur le Groom

Le Groom est un nouveau lieu à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse, 6 rue Roger Violi dans le premier arrondissement. Il mêle bar à cocktails, club avec des DJ reconnus et désormais à la rentrée, une salle de concert.
Micah P. Hinson - Lune des Pirates

Le son sacré de Micah P. Hinson

Micah P. Hinson @ Lune des Pirates (photo © Louis – SK) En 2004, Micah P. Hinson publia via le label Sketchbook Records son premier disque Micah P. Hinson and The Gospel Of Progress. Enfin publia… Pour être parfaitement exact, il faudrait plutôt écrire que Micah P. Hinson cracha à la gueule du monde toutes…

Micah P. Hinson en tournée printanière

Le label Talitres, qui n’est jamais à court de bonnes idées, vient d’annoncer la réédition du The Gospel Of Progress de Micah P.Hinson. Et comme les bonnes nouvelles vont souvent par deux, Talitres annoncent une tournée française.
amnesty : PEACE

Peace and Music

Amnesty International souhaite sans doute mobiliser les plus jeunes avec son initiative « PEACE », projet musical produit par Buffetlibre et Amnesty International Catalunya qui propose de télécharger légalement contre un modique don, 180 chansons inédites d’artistes du monde entier classés par continent.

Plus dans Chroniques d'albums

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.