Catégories
Chroniques d'albums

Le Prince Miiaou – Fill The Blank With Your Own Emptiness

Le Prince Miiaou – Fill The Blank With Your Own Emptiness
Troisième disque pour la belle.
A la grande surprise générale, Fill The Blank With Your Own Emptiness a la capacité de mettre pas mal de monde à l’amende.

Le Prince Miiaou

Évidemment, Le Prince Miiaou va avoir le droit à un état des lieux précis et rigoureux de la part des différents chroniqueurs. Pensez donc. Une française qui scrute au delà de l’horizon de l’Océan Atlantique et qui sort un album ambitieux…. Et après tout pourquoi pas ? Elle le mérite bien. Car Le Prince Miiaou est quelqu’un de dangereux. Si on s’amuse à lire quelques interviews de la princesse, on apprend qu’elle a fait un mémoire sur le post rock, courant de musique gonflant et pédant.  Il faut même que des universitaires allumés se penchent sur le cas de ces quelques groupes qui n’avaient rien compris à la vie (et à la musique) pour que les choses s’éclairent. Bref.

Discographie

Évidemment, toute la classe lèvera le doigt en même temps pour répondre à la question suivante: « Quelles sont les influences de la princesse ? ». On entendra Animal Collective, PJ Harvey, etc…
Ce qui est moins évident par contre, c’est que Fill The Blank With Your Own Emptiness est un sacré disque.  Un disque qui se suffit à lui même, un disque qui tacle la trop parfaite Anna Calvi, un disque qui flotte au dessus de la concurrence. Pas folle, Le Prince Miiaou nous claque d’entrée de jeu un des moments de grâce de l’album J’ai des yeux. Un morceau qui fonctionne sur le fil. D’une seconde à l’autre, Le Prince peut chuter dans ce qu’il y a de plus affreux. Mais elle sautille, gambade et parvient à tenir 2mn44 de grâce reverbisée.

Et elle joue. Comme un chat avec sa pelote de laine : Be silent et son rythme martial transforme l’auditeur en souris autiste.

Évidemment, on ne s’attendait pas à ce que Fill The Blank With Your Own Emptiness tienne sur la durée. Turn me off et sa basse efficace remettent le public sous pression. A story of devotion prêche et a pour bâton de pèlerin une basse sainte et endiablée.

Évidemment, quelques accrocs parsèment ce disque. Fill The Blank With Your Own Emptiness Part Two plombe le disque.  Easy Target fatigue. Mais qu’importe…

Le Prince Miiaou a du talent et c’est tout ce qui compte.  Discrètement, elle vient de sortir un superbe disque.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !
3 réponses sur « Le Prince Miiaou – Fill The Blank With Your Own Emptiness »

Même si niveau musique le projet reste assez intéressant. La chanteuse n’est vraiment pas à la hauteur je trouve, ça voix qui déjà n’a rien de très particulier est parfois à la limite de la justesse (surtout en live)
Pour le bien du projet, peut-être serait-il nécessaire de trouver un nouveau membre..?!!?
Les paroles sont un peu prétentieuses est adolescentes mais bon elle n’est pas bien vieille, on va dire qu’on lui pardonne!

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Prince Miiaou © Boris Barthes

Vidéo : Le Prince Miiaou – Poisson

Ce poisson nage en eau trouble mais comme l’affirme Francis Blanche : “que celui qui n’a jamais péché jette au poisson la première pierre !”. Le Prince Miiaou partage sa détresse, l’amour contient bien des arêtes et ce poison lent et inexorable nous fait souvent échouer hors de l’eau, hors de nous-même.
RubiCan

Les cancans de RubiCan

Nouveau projet pour Pierre-Louis François (Headcases, Luis Fransesco Arena, Le Prince Miiaou) avec RubiCan. Un premier EP, Brise-Lame est sorti en mai avant un deuxième à l’automne. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce virage pop solitaire et solaire.
RubiCan - Par delà la pudeur

Vidéo : RubiCan – Par delà la pudeur

« La pudeur est une question d’éclairage. » affirmait Etienne Rey dans l’Amour de Stendhal. RubiCan fait s’en aller la pudeur en un clin d’œil dans ce nouveau clip.
Marie-Flore - Number Them

Vidéo : Marie-Flore – Number Them

In bed with Marie-Flore ? Pas tout à fait, mais le clip du formidable Number them dévoile l’intimité des concerts, des à côtés notamment à l’Olympia avec Le Prince Miiaou ; ces images figureront dans un documentaire à venir de Stéphanie Rouget et Boris Barthès.

Plus dans Chroniques d'albums

Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.