Connan Mockasin – Forever Dolphin Love

Chronique : Connan Mockasin - Forever Dolphin Love Connan Hasford est un chanteur Neo zélandais. Avant de se produire en solo, il était le chanteur de Connan & The Mockasins. Seul rescapé, Connan Hasford devient Connan Mockasin. Après quatre albums en groupe, Forever Dolphin Love est son premier disque en solo.

Connan Mockasin

Forever Dolphin Love, c’est une incursion dans l’esprit d’un gamin pas tout à fait sain d’esprit. Des pianos plaintifs, un jazz bancal, des digressions psyché sous acide, des nappes de cordes… L’atmosphère des morceaux de Connan Mockasin se développe entre douceur, onirisme et angoisse. A cause des dissonances, du son un peu sale et lointain. Et surtout, à cause de la voix de Connan Mockasin, qui n’est pas tout à fait celle d’un homme, pas tout à fait celle d’une femme. Probablement celle d’un enfant un peu monstrueux qui se déploie presque dans la douleur parfois. Oui, il y a définitivement quelque chose d’enfantin dans l’album de Connan Mockasin, un esprit joueur, espiègle et un peu cruel. Les morceaux de Connan alternent des formats courts et des formats longs, des sensations, justes des images et des histoires qui s’installent plus longuement. Un peu trop parfois.

Connan Mockasin – Forever Dolphin Love (clip)

Mais c’est qu’il faut choisir son moment pour profiter de l’album. De préférences, avant de s’endormir. Après avoir regardé s’il n’y avait pas de monstres cachés sous le lit.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.

Cela pourrait vous intéresser

Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.