Monogrenade : Tantale

Dans quel univers étrange pénètre-t-on lorsque les premières notes de Tantale résonnent dans notre casque ? Dans quelle « chambre aux miroirs » si chère à leur précédent EP se perd-on, curieux, interloqué, abasourdi ? Depuis quatre ans qu’ils sont formés, avec à l’origine, le simple désir de faire revivre quelques compositions poussiéreuses, Monogrenade a su charmer la scène québecoise d’abord, et après un magnifique maxi autoproduit et une prestation remarquée à l’événement M pour Montréal, se faire remarquer aux yeux de la scène française.

Monogrenade

Qui est Monogrenade ? D’abord le projet d’un songwriter, Jean-Michel Pigeon, et puis en évoluant, collectif de quatre musiciens qui travaillent dorénavant ensemble. Et c’est une association qui prend toute sa force, lorsque s’insinue tranquillement la voix douce et posée du chanteur sur de lancinantes marées montantes de piano. On pense évidemment à la formidable première piste En Marge, et son étrange rythmique à ressorts. La montée de piano est magnifique : « Je sens que mon pouls s’accélère« , nous assène-t-on. Le nôtre aussi.

Discographie

Monogrenade – M’en aller | SK* Session

https://www.youtube.com/watch?amp;v=MY8wD2Q_Zvo#!

Contraste important donc, chez Monogrenade, entre des pistes telles qu’Obsolète, son rythme frénétique et ses chœurs sépulcraux, et la douceur de D’un autre œil, ou de la superbe La Fissure, fermeture toute en retenue d’un album qui a pourtant su se lâcher, s’épaissir, se raidir, expérimenter presque sur des pistes comme « M’en aller » et son final Faustien, torturé, libérateur. Contraste donc, mais finalement contraste qui n’est jamais plus beau que lorsqu’il se fond en un tout, lorsque la magie saisissante de Monogrenade opère pour nous offrir le joyau qu’est Ce Soir. Les paroles hantées de Ce soir, c’est le constat amer d’une relation de couple qui s’éternise et s’embourbe, de la peur, toujours présente, de devenir un étranger l’un pour l’autre. La remarquable économie des sucreries habituelles liées au sujet dans le ton confèrent au morceau toute la justesse mélancolique, la pudeur magnifique, la grâce et la légèreté enfin, qui seuls savent s’accorder aux très grands groupes.

« C’est juste que ça me hante, que tu me vois étrange, qu’un jour on se réveille, plus jamais pareil, et qu’on se dévisage. »

Monogrenade – Ce soir

Hier, furieux de n’avoir pas pu me déplacer pour leur concert au Divan du Monde, je me suis vautré vers une heure du matin dans mon canapé, en attendant la fin de l’émission « Ce soir ou Jamais » de Frédéric Taddéï, programmateur de bon goût dans ses fins de partie. Tout doucement, en attendant le signal du maître de cérémonie, Monogrenade est venu s’installer à ses instruments. Après que les premières notes de la mélodie se soient étiolées dans le silence respectueux du public, Jean-Michel Pigeon s’est rapproché de son micro, et prudemment, les yeux mi-clos, il a commencé à chanter « Ce soir j’te fais danser. » Je dois dire qu’au milieu de ce studio impersonnel, bercé par la beauté saisissante de leur electro-folk éthérée, mon cœur a valsé avec lui.

Vous avez aimé ? Partagez !
1 réponse sur « Monogrenade – Tantale »

j’espère que ce groupe a lu ce commentaire qui fait honneur à leur talent. j’espère une arrivé sur les radio française :-)

A+

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Monogrenade - Le fantôme

Vidéo : Monogrenade – Le fantôme

Le fantôme est la conclusion de Composite, le deuxième album interstellaire de Monogrenade sorti il y a un an et peut être injustement ignoré.
Monogrenade

Live Report : Monogrenade à la Flêche d’Or

D’aucuns vous diront entre deux lampées de bière que la Flèche d’Or, et ben mon copain, c’est une sacré salle. Avec son air de ne pas y toucher, elle est juste ce qu’il faut grande, et sa baie vitrée remplie d’impacts qui donne (pas les impacts la baie vitrée, ne commencez pas) sur la petite […]
Fred Woods - Tournée 2014

Promenons-nous dans les bois

Fred Woods vient de la belle province du Québec qui nous abreuve ces dernières années d’artistes de qualité. Son premier album Documenta est sorti en octobre en France, il sera en concert au Divan du Monde le 24 octobre, il répond à quelques questions lors de son passage remarqué au MaMa 2014.
Monogrenade : Composite

Monogrenade : Composite, sortie en apesanteur

Cela fait trois ans maintenant, et c’est toujours la même chose. La première fois qu’on a écouté Monogrenade, ça avait sonné comme une évidence. Le son qu’on cherchait, l’alliage parfait de la musique, atmosphérique, magnifique, alliée à une voix et un chant en français, simplement, sans fard, sans ambages, comme beaucoup ici ont cherché à […]

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.